Chat du 10 Janvier 2018 avec Jean-Phillippe Zermati

10/01/2018 (18:34) Peppy Bonjour Docteur ! J?ai aujourd'hui 50 ans, je prends du Prozac depuis 20 ans, (c?est difficile à avouer !), et après plusieurs mois de sevrage progressif les « crises de bouffe » sont de retour, alors que je n'en avais pour ainsi dire plus, ou rarement, depuis ma découverte de LC il y a quelques années. Ca fait plusieurs fois que j?essaie d?arrêter le Prozac, toujours en étant suivie par mon médecin et parfois sur 6 mois, mais c?est à chaque fois un échec, en ce qui concerne la dépression (qui revient) et les crises de boulimie, et le poids qui revient. Que pensez-vous d'une prise de Prozac à vie ? J'ai peur de devoir m'y plier, et de devenir gâteuse avant l?âge. Mais j?ai peur aussi, en le refusant, de me forcer à affronter une humeur dépressive et la boulimie à vie. Merci de me donner votre avis. Très bonne année à vous, docteur ! Bonjour Peppy, Si vous parvenez à vous équilibrer avec le Prozac mieux vaut le poursuivre. Même à vie. Ce n'est pas si grave. Nous sommes nombreux à devoir prendre des traitements à vie. Par ailleurs, il n'y a pas d'effets secondaires de type cognitif avec ce médicament. Vous confondez sûrement avec les benzodiazépines. Un comprimé de Prozac à vie, c'est bcp mieux que de la dépression et des boulimies à vie. Bon courage. JPZ
10/01/2018 (18:37) blixbel Comment gérer les pulsions alimentaires d'aliments qui nous font envie ainsi que les excès alimentaires Pour calmer une envie le mieux est de la satisfaire. Mais comme il faut. Cela consiste à déguster l'aliment en étant concentré sur ses sensations alimentaires et dans un climat de sécurité alimentaire.
10/01/2018 (18:36) Pearlie Bonjour! La dernière fois suite à une question qui me préoccupait sur le fait de manger sans avoir faim, vous m?aviez répondu que ce qui était important dans ce cas là c?était : le plaisir, l?attention et la sécurité alimentaire. Pouvez vous préciser ce que vous entendez par sécurité alimentaire ? Merci ! Bonjour Pearlie, La sécurité alimentaire, c'est être capable de manger toutes sortes d'aliments sans avoir peur de grossir ou de perdre le contrôle. Bonne continuation
10/01/2018 (18:40) kiara37 Bonjour, j'avais commencé le travail l'année dernière suite à la lecture de votre livre, les résultats étaient là puis je suis tombée enceinte...Au final je me suis inscrite sur le site car je n'arrive plus à mettre en application. Je m'interroge sur ma faim qui peut passer très vite (5 min) que faire dans ce cas ? attendre qu'elle revienne ? Je remarque des maux de tête et une fatigue dans ces cas là... Bonjour Kiara, si vous ne mangez pas la faim disparait puis revient après quelques instants. Et souvent sous une forme différente. Les signaux que vous décrivez correspondent à des signaux de grande faim : faiblesse, maux de tête, vertiges... Du moment que vous avez détecté des signaux de faim, petits ou grands, vous pouvez manger.
10/01/2018 (18:43) fanny4 bonsoir comment gerer facilement ses compulsions emotionnels Bonsoir Fanny, Les compulsions sont généralement des EME qui ont dégénéré. Il faut apprendre à répondre à vos EME pour qu'elles ne se transforment pas en compulsion. Pour cela, il faut choisir ce qui vous fait plaisir, le manger attentivement et le plus sereinement possible tout un programme ! Bonne continuation.
10/01/2018 (18:45) Sovaz Bon, le bientôt a été très vite :) comment faire pour se débarasser de cette culpabilité? ce n'est pas facile quand on sait qu'on doit perdre du poids pour sa santé et qu'on y arrive pas.. La culpabilité c'est quand on a fait une faute ! Les expériences alimentaires vous débarrasseront de cette culpabilité qui porte sur les aliments quand vous vous verrez que vous maigrissez en mangeant même des aliments gras et sucrés.
10/01/2018 (18:31) JPZ Bonjour tout le monde ! Et une très bonne nouvelle année ! La paix avec la nourriture et des kilos en moins !!!
10/01/2018 (18:46) Pearlie Bonjour et bonne année à vous aussi Merci :)
10/01/2018 (18:47) fanny4 Comment réussir à gérer ses impulsions du au emotion Il faut apprendre à accepter ses émotions et ses envies de manger. Ce n'est pas si simple. Mais nous vous accompagnerons dans ce parcours.
10/01/2018 (18:47) MChristine18 Bonjour et meilleurs voeux! Quelle est la chose la plus importante à faire pour aborder le programme? Bonjour, Suivre les étapes une à une !
10/01/2018 (18:48) kiara37 Bonjour, à vous aussi une bonne année !! 2018 l'année du changement on y croit ! On y croit très fort ! Et on le fait !!!
10/01/2018 (18:50) Pearlie Bonjour. Pensez-vous que la dépendance physique au sucre existe ? Ou est ce plutôt une dépendance psychologique (aliment tabous...) ? Et si cette dépendance physique existe bien, que conseillez vous de faire pour la gérer ,?merci Bonjour Pearlie, Je suis catégorique sur ce point. Il n'existe aucune dépendance physique au sucre. Je n'en ai jamais vu en 30 ans de carrière. Ce ne sont que des dépendances comportementales liées aux comportements de restriction ou à l'intolérance émotionnelle. Ce sont donc les deux axes de travail pour se débarrasser de cette dépendance
10/01/2018 (18:53) reborn60 Bonjour Dr, mes meilleurs voeux pour 2018 à vous et toute votre équipe. Hypothyroïdique depuis la naissance de mon fils il y a presque 19 ans (thyroïdite du post-partum), je suis traitée sous Levo 100. Pouvez-vous m'indiquer l'incidence de cette maladie (même "stabilisée") sur la perte de poids (au regard du programme), même si je suis consciente que cette maladie a eu bon dos quelquefois (déni de flemme et autres prétextes... de ma part) dans mon surpoids !). Merci; Bonjour Reborn, Mes meilleurs voeux à vous aussi !!! Une fois stabilisée, l'hypoT n'a aucune incidence sur l'équilibre pondéral. Comme vous dites, elle a souvent bon dos. Mais, il y a aussi des périodes d'instabilité qui entrainent de la fatigue et su stress et donc des EME qui peuvent avoir une incidence sur le comportement alimentaire.
10/01/2018 (18:55) fanny4 bonsoir je suis assistante maternelle et je garde des petits qui cris beaucoup donc je finis par me venger sur des sucreries je n'arrive pas a me controler que faire Bonsoir Fanny, Vos crises surviennent-elles au travail ou surtout de retour à la maison ?
10/01/2018 (18:55) Sovaz le problème est que je ne maigris pas.. Pensez-vous avoir retrouvé un comportement alimentaire normal ?
10/01/2018 (18:56) reborn60 Merci de parler de "périodes d'instabilité" !!!! Je suis enfin "reconnue". Ma généraliste est sceptique quand j'évoque ces périodes hautes et autres basses que je traverse... Dans ces périodes, il peut y avoir plus d'EME. Il faut donc apprendre à y répondre comme il faut
10/01/2018 (19:07) reborn60 Grâce à LC, en parallèle du travail sur les émotions, j'ai appris à "accepter" ma maladie, enfin après tout ce temps... C'est sans doute très important ! Cela vous permettra de bien la vivre et de mieux vivre tout court !
10/01/2018 (19:04) Pearlie Encore moi ... :D si j?écoute ma faim et satiété, je n?ai plus faim après le plat principal. Sauf que j?aime manger du fromage ainsi qu?un dessert midi et soir. Est ce que manger de tout en plus petite quantité pourrait être une solution ? Merci Attention, la faim disparait après qq bouchées. Ce n'est pas la fin du repas. LE repas se termine quand les envies de manger ont disparu. C'est le rassasiement. L'essentiel du repas est finalement consommé sans faim et correspond à l'appétit prévisionnel qui permet de manger pour ne pas avoir faim jusqu'au repas suivant. L'essentiel est donc de sortir de table confortablement et d'avoir faim poir le repas suivant
10/01/2018 (19:07) Sovaz non, vous avez raison. à force de m'être frustrée, je n'y arrive plus. pour bien faire donc, il faut que je me concentre sur ma faim, arrêter quand je n'ai plus envie et déguster quand je sens une EME. c'est bien ça? même, j'ai l'impression que ça me demande un gros effort.. C'est ça Sovaz. Et vous avez décrit la solution ! Et il est vrai que cela représente des efforts. Peut-être en avez-vous déjà trop fait ! Il faut voir pourquoi cela est si pénible pour vous. N'hésitez pas à contacter votre coach. Elle pourra sans doute vous aider
10/01/2018 (19:08) reborn60 Merci de m'avoir répondu et pour cette méthode "au long cours" qui va bien au-delà de l'alimentaire., ce qui explique qu'il faille s'y reprenre à plusieurs fois, quand on rencontre ces "noeuds" émotionnels qui se cachent derrière la partie alimentaire. Bonne soirée. L'alimentation est entièrement intriquée à l'émotionnel. Il n'est pas possible de séparer les deux dimensions. Bonne soirée à vous aussi
10/01/2018 (19:12) Sovaz Merci Docteur pur vos réponses et je vous souhaite une très bonne année aussi :) Une très bonne année à vous aussi !!! Bon courage et plein de réussite
10/01/2018 (19:28) Peppy J'en suis à l'étape je mange un aliment calorique de mon choix lorsque j'ai faim, puis le même aliment une fois que je n'ai plus faim ". La formulation est un peu différente, mais j'espère que vous comprendrez où j'en suis dans le parcours. Je n'arrive pas à m'imposer cet exercice. Je comprends son intention, et suis persuadée que le tel fromage, par exemple, serait délicieux en début de repas, mais pas une fois que je n'ai plus faim. Pourquoi m'y forcer, donc ? Surtout si j'ai plus envie de commencer par des crevettes que par du fromage ? Je suppose que je rencontrerai les mêmes difficultés à l'étape "remplacez votre repas par un aliment très calorique de votre choix". Il se trouve que je n'ai plus d'aliment tabou depuis que je suis LC. Pas consciemment, en tous cas. Il me semble que je mange de tout, à condition 1. d'avoir faim 2 et/où d'en avoir envie. Respecter cela, c'est aussi appliquer vos principes, n'est -ce pas ? Tout à fait ! Ceci dit vous pouvez faire la même expérience avec des crevettes :) Mais si vous jugez l'expérience inutile et qu'elle vous rebute vous pouvez aussi la sauter. Il me semble que vous êtes déjà très avancée dans votre changement
10/01/2018 (19:29) JPZ Merci de votre participation Et encore une très bonne année à tout le monde !
X