Chat du 11 septembre 2018 avec Gérard Apfeldorfer

11/09/2018 (18:03) Izannick Que faire en cas de craquage de quelques jours ? Bonsoir Izannick, Oui, que faire? Tout d'abord, reprendre son calme et ne pas s'affoler. Les périodes d'excès sont normales, courantes. On ne cherchera pas à se priver pour contre-balancer l'excès, ce qui ne fait que déclencher de nouveaux excès. On reprend les choses là où elles en étaient. Le plus important est sans doute aussi de réfléchir: pourquoi ce craquage? Une cause courante est la restriction que l'on s'impose. On se prive de ce qu'on aime, ce qui rend les aliments évités encore plus désirables. Vient un moment où l'effort à faire est trop important, et on craque. Sur le site, nous vous apprenons à sortir de cet état de restriction cognitive. C'est souvent un travail qui prend du temps, tellement l'idée qu'il convient de se restreindre, de se contrôler, pour maigrir est ancrée dans les cerveaux. Non, pour maigrir et ne pas regrossir, il faut s'écouter, écouter ses sensations alimentaires et apprendre à leur obéir dans une large mesure (mais pas tout le temps). Une autre cause, toute aussi courante, ce sont les émotions. On mange des aliments riches en vue de calmer des émotions. Et comme on culpabilise, on ne peut plus s'arrêter une fois qu'on a commencé. Là encore, pour les personnes dans ce cas, les mangeurs émotionnels, nous avons des exercices qui vous apprennent à prendre de la distance face à vos émotions. Explorer les situations qui vous conduisent à manger compulsivement devrait vous aider à les anticiper, et à trouver de meilleures réponses. Comme par exemple, ce que nous appelons l'EME-zen (je ne sais pas si vous êtes assez avancé dans le programme pour en avoir pris connaissance): on s'autorise à manger ce quo'n désire, dans la quantité nécessaire (pour calmer une émotion par exemple), mais si possible en dégustant attentivement. Plus on fait attention au plaisir gustatif, et moins on a besoin de quantité. Puis, une fois que tout va bien, on attend que la faim revienne pour manger à nouveau. Ce qui permet qu'il n'y ait pas d'excès global sur la semaine. Bonne route, Izannick.
11/09/2018 (18:12) Astermauve Bonjour, je commence le programme et vient de passer une semaine de compulsions trés trés importantes chaque jour. Consciente de ma non faim, je en me suis pas arrêtée de manger malgré tout. Comment faire pour sortir de ce cercle vicieux stress/manger ? Bonsoir Astermauve et bienvenue dans le programme Linecoaching, Vous commencez par des compulsions alimentaires, ce qui me semble un bon début. Je ne plaisante pas. Parce que le plus mauvais début est de débuter par une phase de contrôle restrictif, dans laquelle on croit bien faire, alors qu'on ne fait qu'aggraver son cas. Ces compulsions, vous pouvez donc les explorer, et tâcher de comprendre de qui les déclenche, comment elles se déroulent. En particulier, pourquoi, quand vous commencez à manger sur un mode compulsif, vous ne pouvez plus à vous arrêter. Parce que, manger goulûment et beaucoup, c'est ce que font plein de gens, mais contrairement à vous, assez vite, ils s'arrêtent et ne mangent donc pas tant que ça. Alors que vous, vous partez dans la compulsion. Voilà donc une première tâche. Je vous donne deux pistes: soit vous culpabilisez de manger ainsi, et la culpabilité fait que vite, vous mangez pour éteindre la culpabilité, ce qui nous donne un beau cercle vicieux. Ou bien, vous mangez pour éteindre diverses émotions que vous trouvez insupportables (et là, il vous faut détailler les déclencheurs des émotions, les émotions, les pensées qui viennent avec). Bon travail, Astermauve.
11/09/2018 (17:59) G. Apfeldorfer Bonsoir à toutes et tous! Posez vos questions, et vous aurez des réponses. Peut-être vous plairont-elles, et peut-être pas. Mais il faut vivre dangereusement, n'est-ce pas?
11/09/2018 (18:14) rgeneve Bonjour, j'ai démarré la méthode LC hier, et je constante dès aujourd'hui que j'ai très rarement faim (gargouillis ds le ventre) en revanche, j'ai souvent le désir, l'envie de manger, quelle différence cela fait il ? Faim et envie Bienvenue dans le programme LC, rgenève. Et bravo pour ce début d'observation de vos sensations alimentaires. La faim est un signal du corps des plus intéressants, et lorsque la faim est présente, alors, manger procure un réel plaisir gustatif. Alors que, lorsqu'on mange sans faim, le plaisir est médiocre. La faim déclenche une envie de manger. Mais d'autres choses peuvent aussi déclencher une envie de manger: en particulier des émotions qu'on voudrait calmer ou masquer. C'est ce que nous appelons sur le site une envie de manger émotionnelle ou EME. Lorsqu'on a une envie de manger, quelle qu'en soit la raison, le mieux est de... manger! Mais vous allez apprendre à ne pas manger n'importe comment. Le mieux est de manger attentivement. En étant attentif à ce que ça nous fait: si on mange par faim, on est surtout attentif au plaisir de la dégustation (à condition qu'on mange ce qu'on désire, et pas un aliment qu'on ne désire pas). Vient un moment où on n'a plus faim, et plus de plaisir gustatif. On s'arrête alors. Si on mange pour calmer une émotion, on est surtout attentif à l'effet sur l"émotion: cela nous calme-t-il vraiment? Et quand on est calmé, on s'arrête de manger. Si on a mangé beaucoup pour calmer l'émotion, ou pas tant que ça, on attend de toute façon le retour de la faim pour remanger. Comme ça, pas d'excès.Sur le site, nous avons appelé ça, l'EME-zen. Comme vous voyez, vous allez découvrir plein de choses. Ne cherchez pas à aller plus vite que la musique, faites le programme consciencieusement, sans vous presser. Bonne route à vous.
11/09/2018 (18:16) G. Apfeldorfer Plus de questions! C'est mou, aujourd'hui. Alors, n'hésitez pas, posez les questions que vous n'osez pas poser.
11/09/2018 (18:35) Astermauve Merci pour votre réponse. Je suis effectivement sujette à l'EME et malgré la compréhension de l'émotion, je mange.Comment le programme permet de sortir de cela ? Eh oui, Astermauve, comprendre ne suffit pas pour que les choses changent! Et d'ailleurs, qu'est-ce que ça veut dire, comprendre? Ce que nosu vous demandons, quand vous avez une émotion que vous voulez explorer, c'est la nommer, repérer les manifestations physiques de cette émotion (le coeur qui bat, la respiration, les tensions, etc), repérer les discours intérieurs (les pensées automatiques qu'on se répète en boucle presque inconsciemment). Et seulement après, se demander quels sont les déclencheurs de l'émotion. ET surtout, ce qui est important, c'est d'apprendre à accueillir votre émotion, lui faire une place en vous. Car on ne peut pas décider de la venue de ses émotions, ni de leur nature. Il ne reste donc qu'à les prendre comme elles viennent. Les émotions qui nous viennent nous apprennent des choses sur nous, et ça, c'est très intéressant. Le programme va vous proposer un apprentissage des techniques de méditation en pleine conscience. Cette méthode va vous apprendre à vivre au mieux vos émotions, sans qu'il soit besoin de manger pour les éteindre ou les camoufler. Mais comme je le disais dans une réponse précédente, lorsque l'envie de manger (émotionnelle ou pas) est là, il convient de manger. Ce n'est plus le moment de faire de la pleine conscience.
11/09/2018 (18:35) rgeneve Merci Docteur pour ces précisions, curieusement, je démarre le programme et je n'ai pas faim, nous en reparlerons ds qulques semaines....Très bonne soirée Oui, nous en reparlerons. Pas de souci. Bonne soirée à vous.
11/09/2018 (18:46) Astermauve J'ai fait la formation de pleine conscience sur les 8 semaines et curieusement cela ne m'a pas arrêtée dans mes compulsions. Si je comprends bien c'est plus le "jugement " que je porte d'une certaine façon sur mon émotion qui me fait manger plutôt que simplement accepter et observer cette émotion ? ? La méditation de pleine conscience devrait vous permettre de vivre vos émotions sans les redouter. Et donc, sans avoir besoin de les camoufler, de les minorer. On attend simplement qu'elles s'éteignent d'elles-mêmes. Si vous êtes à même d'accueillir vos émotions et de les laisser vivre en vous, et si malgré tout, vous avez des compulsions, alors il vous faut partir à la recherche des causes de ces compulsions. Une raison très habituelle, mais pas la seule, est la restriction cognitive. Dans ce cas, l'émotion cause de l'EME est vite remplacée par la culpabilité de manger, et cette émotion-là n'est pas accueillie, ainsi qu'elle le devrait. C'est alors cette culpabilité qui entretient le cercle vicieux cause de la compulsion. Mais tout ceci ne sont que des suppositions. A vous de chercher.
11/09/2018 (18:50) Astermauve merci pour votre réponse. Je pars en exploration ! Super! Gardez les yeux bien ouverts!
11/09/2018 (18:53) G. Apfeldorfer Plus de questions, à ce que je vois. Je vous souhaite donc un bon appétit et je vous dis à bientôt.
Haut de page 
X