Chat du 13 décembre 2017 avec Jean-Philippe Zermati

13/12/2017 (18:30) JPZ Bonjour tout le monde !
13/12/2017 (18:37) idesspi Bonsoir, après le repas du soir je mange des confiseries ou autre chose de sucré quand je pense à la respiration j'ai déjà avalé 5 ou 6 trucs . ensuite je me dis fais un effort de volonté ce n'est pas si compliqué!! eh bien si résultat je ne perd pas de poids. merci de votre aide. Bonsoir, EN fait ce sont des EME du soir. Il faut les accepter. Elles sont très bonnes. Mais si vous ne leur prêtez pas d'attention elles se transforment en compulsions. Il n'est pas obligatoire de respirer avant. Concentrez-vous pendant !
13/12/2017 (18:39) 13Sophie13 Bonsoir Monsieur Zermati, en ce mois de décembre mon activité professionnelle me demande tellement de temps que je n'arrive plus à prendre du temps pour poursuivre mon parcours alimentaire. Pouvez-vous me dire comment je peux remédier à cette incapacité en me laissant déborder. Bonjour Sophie, Le mieux est l'ennemi du bien ! Faites ce que vous pouvez à votre rythme. Et vous en ferez plus quand les choses seront calmées. Ainsi vous avancerez toujours !
13/12/2017 (18:41) Camryn Re-bonsoir ! Est-il vraiment intéressant que je change d'assiettes pour des plus petites ? J'en ai discuté avec ma coach sans sauter le pas : quand j'ai de la nourriture dans l'assiette, je mange sans m'arrêter jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien, si comme a midi je n'ai pas d'assiettes, mon repas être (très) vite fini sans me forcer ! Les petites assiettes permettent seulement de se poser la question de savoir si on veut se resservir. Si on a encore envie de manger. Elles ne résolvent le problème de l'attention nécessaire sur les sensations alimentaires pendant le repas
13/12/2017 (18:43) idesspi merci :)
13/12/2017 (18:43) 13Sophie13 Merci pour vos encouragements, mais d'où vient ce perfectionnisme quasi maladif, est-ce que c'est lié au dysfonctionnement alimentaire ? Il est probable que ce soit l'inverse. Votre perfectionnisme vous met des bâtons dans les roues. Cela complique tous les processus d'apprentissage
13/12/2017 (18:45) 13Sophie13 c'est le tout ou rien ? oui et aussi la procrastination Le tout empêche d'avancer rapidement. Voire pas du tout
13/12/2017 (18:48) 13Sophie13 c'est comme si faire les choses plus lentement, cela manquait d'excès ? De piquant ? Je voulais dire que le perfectionnisme est souvent un handicap et qu'il a tendance à faire travailler moins vite ou parfois à ne pas faire les choses.
13/12/2017 (18:51) 13Sophie13 Ouille c'est dur à entendre Aïe ! J'espère que je ne vous ai pas fait trop mal !
13/12/2017 (18:52) Camryn Je confirme, je me bats contre mon perfectionnisme dans un tas d'autres domaines (épuisement au travail par exemple) et c'est difficile. Je n'avais pas trop fait le rapprochement sur mon poids, mais effectivement, je fonctionne facilement en tout ou rien Le perfectionnisme va aussi rendre plus difficile le travail sur le comportement alimentaire. Cela va entrainer des compulsions, du découragement, de l'abattement...
13/12/2017 (18:55) 13Sophie13 ;) Non mais je voudrais comprendre jusqu'au fond des choses pour pouvoir comprendre le pivotement, le changement Le perfectionnisme c'est la peur de mal faire L'important ce n'est pas de savoir si les choses ont été bien faites mais seulement si elles ont été faites ou non
13/12/2017 (18:55) 13Sophie13 et de la fatigue, ce qui nous éloigne très considérablement de l'écoute de soi C'est vrai. Cela conduit bcp de personnes au burn out
13/12/2017 (18:59) Camryn Ah ben oui, j'ai tout ce que vous décrivez ! Quand je suis en "haut" du grand 8, c'est bon, mais si je suis en "bas" parce que j'arrive pas à tout gérer, je compulse. Ce qui me fait réfléchir que je ne me suis pas pesée depuis un mois et que je ne m'en étais même pas rendu compte o__O Je vous invite toutes les deux à faire un travail en même temps sur votre perfectionnisme Vous progresserez bien plus vite
13/12/2017 (19:00) 13Sophie13 La patience, la bienveillance envers moi ne me sont pas naturelles, cela vient de mon éducation, j'ai déjà progressé mais il m'est effarent de voir comment le jugement sévère que je m'inflige est un réflexe rotulien Il faut combattre ces pensées de maltraitance. C'est comme une autre voix dans la tête
13/12/2017 (19:03) Camryn Et elle est souvent très forte ! Il est intéressant de changer de perspective : Oseriez-vous parler ainsi à une amie ? Laisseriez-vous une amie vous parlez ainsi ? Laisseriez-vous une personne parler ainsi à une autre personne qui vous est chère ?
13/12/2017 (19:04) 13Sophie13 Et même beaucoup plus diffus qu'une "voix" d'où la difficulté à prendre conscience de ce mode de fonctionnement encré jusque dans la moelle de mes os Prenez un carnet et notez toutes ces pensées de maltraitances. Ça vous sera bien utile
13/12/2017 (19:05) Camryn J'ai remarqué depuis qq temps des intolérances alimentaires (ex : reflux gastrique si je mange du chocolat) et je galère à limiter ma consommation même si je sais que jevais avoir des problèmes. Ça me déprime un peu... Je ne crois qu'il s'agisse d'intolérance N'ayez pas trop d'inquiétude
13/12/2017 (19:09) Callina Rebonsoir Docteur! Comment se sentir aimable, désirable et jolie alors même qu' on est grosse? Notre corps n'est pas à la mode. Tout le monde nous le répète. Mais voilà qu'on l'oublie pour se sentir bien dans sa peau. On grossit alors sans même s'en rendre compte. On ne peut pas attendre de maigrir pour vivre enfin sa vie. Alors que faire? ahhh... Ce sont deux choses différentes. S'aimer et se plaire ce n'est pas pareil. Réfléchissez-y, vous verrez
13/12/2017 (19:10) 13Sophie13 Lorsqu'on est enfant on prend pour argent comptant ces maltraitances, j'ai cru que j'étais pas douée, fragile, capricieuse parce que ma mère me traitait comme telle. Je sais aujourd'hui pourquoi, j'ai pardonné, mais moi où j'en suis ? Le carnet excellente idée. Vous avez internalisé les paroles de votre mère. Il y a un travail à faire dessus
13/12/2017 (19:10) 13Sophie13 Camryn j'aime bien l'idée "Marre d'en avoir marre"... :)
13/12/2017 (19:11) Callina Prendre conscience de son corps, le voir tel qu' il est est beaucoup trop douloureux. Je vous remercie pour votre réponse. Bonne soirée ! Bonne soirée à vous aussi A très bientôt.
13/12/2017 (19:12) Camryn Ma meilleure amie me pose régulièrement les mêmes questions ("me parlerais tu comme ça ?") la réponse est bien évidemment non, mais ca ne m'empêche pas de continuer à le faire comme quoi "non mais on parle de moi c'est pas pareil !" (on le sent, que je me déteste a mort ?) Essayez aussi le carnet et notez dessus toutes ces pensées de maltraitance. Vous verrez ça fait un choc
13/12/2017 (19:13) 13Sophie13 Internalisé ? En deux mots plus clairement qu'est-ce que cela signifie ? Intériorisé ? Vous vous répétez maintenant toute seule ce que votre mère vous disait.
13/12/2017 (19:16) 13Sophie13 Est-ce que la maltraitance des parents vient du fait qu'ils n'acceptent pas les imperfections de leurs enfants ? C'est vraiment difficile de vous répondre. Il y a tant de raisons possibles
13/12/2017 (19:20) 13Sophie13 Je comprends. ;)
13/12/2017 (19:20) Camryn Je me dis plus ou moins la même chose que 13Sophie13, sauf que je ne sais pas d'où ça vient (j'entendais pas trop ça a la maison, même si mon père est un perfectionniste pire que moi) Par contre le carnet... Je vous avoue que j'ai un peu envie de faire l'autruche sur la question ! Comme vous voulez ! On peut aussi devenir perfectionniste par imitation
13/12/2017 (19:21) Macorouge Bonsoir Dr, bonsoir 13Sophie13. Je me permets de te conseiller une lecture qui permet d'avancer et de redonner à chacun la part qui lui appartient : l'Emprise familiale de Marie Andersen. Merci Macorouge Je transmets
13/12/2017 (19:22) 13Sophie13 Vous êtes étonnant de clairvoyance, de votre à propos, je me dis quelle chance de pouvoir apprendre à mieux "peser" mes pensées ;) Merci, c'est très gentil. Mais c'est aussi une longue habitude d'écouter mes patients
13/12/2017 (19:22) 13Sophie13 Merci Macorouge > !
13/12/2017 (19:26) Camryn Ma coach m'avait orienté vers le site du GROS pour trouver une aide, et je suis triste de constater que je n'ai rien à moins d'une heure, une heure trente de route :/ Malheureusement, nous sommes encore trop peu nombreux
13/12/2017 (19:26) 13Sophie13 Et bien j'ai du pain sur la planche ha ha, je crois que je vais méditer, encrer ces nouvelles notion Bravo ! Et bon courage.
13/12/2017 (19:27) Olivia Bonsoir et rebonsoir, je viens de lire tous vos échanges sur le perfectionnisme. Ca me parle bien ! Et merci pour les éclairages ! Le perfectionnisme est très rependu dans les troubles alimentaires
13/12/2017 (19:29) France Bonsoir docteur,une petite question encore sur les EME... ?
13/12/2017 (19:28) Macorouge Pour ma part je n'ai pas de question ce soir, je voudrais juste vous dire un grand Merci De Zermati car j'ai enfin redécouvert la faim et le rassasiement, je n'ai plus de compulsions et je commence à perdre du poids. Il m'aura fallu un an et demi... Mais je reviens de loin ! Merci Maorouge. Je sais que c'est parfois un long parcours
13/12/2017 (19:29) France j'ai pris conscience que quand mon espace était trop pris par le fait de devoir tout faire pour les autres je suis plus sujette aux EME Les EME peuvent être déclenchées par toutes les émotions. Même des positives
13/12/2017 (19:28) Camryn Je m'en doutais un peu, c'est dommage :/ m'a diététicienne à l'hôpital est dans votre optique, mais m'a clairement dit la dernière fois que je n'avais plus vraiment besoin de venir car elle avait fait le tour de ce qu'ils font à l'hôpital avec moi. C'est un peu décourageant du coup Oui, je sais. J'espère que le site pourra vous aider
13/12/2017 (19:29) 13Sophie13 Callina > Il faut s'accrocher, et si pour commencer l'on pouvait remplacer "grosse" par "rondelette de partout" ou "plantureuse" Je transmets
13/12/2017 (19:30) 13Sophie13 Macorouge > je suis sûre du bien fondé du travail de monsieur Zermati, merci pour votre témoignage, je commence un peu à ressentir ce que vous décrivez. :)
13/12/2017 (19:30) JPZ Merci à toutes de ces échanges chaleureux. A très bientôt. JP
Haut de page 
X