Chat du 19 Juillet 2016 avec Jean­ Philippe Zermati

20/07/2016 (17:29) Chocodanse Est-il possible d'avoir perdu notre capacité à reconnaître les aliments dont nous avons réellement besoin ? Bonsoir chocodanse, A force de s'en remettre à notre cerceau nous finissons par ne plus entendre ce que notre corps nous réclame et ne plus savoir manger. C'est le corps qui sait de quoi il a besoin. Le cerveau doit se comporter comme un exécutant et non comme un donneur d'ordre. Bonne continuation. JP
20/07/2016 (16:37) Discover1986 Bonjour à toute la communauté. J'ai tendance à manger dès les premiers signes de faim ; à chaque fois en petite quantité, ce qui occasionne des prises alimentaires au-delà du simple petit déjeuner, déjeuner et dîner. Est-ce bon de fonctionner ainsi ? D'autre part, doit-on toujours satisfaire notre faim ou se retenir de manger ? Merci de m'éclairer. Bonjour Discover, Le programme va aussi vous aider à bien supporter la sensation de faim et à pouvoir attendre des faims plus prononcées. Et en particulier à découvrir la Bonne Faim. Il n'est pas obligatoire de satisfaire la faim dés qu'elle se présente. On peut aussi se retenir quelques moments. Il ne faut pas que cela devienne inconfortable. Cela dit, il n'y a aucun inconvénient à fractionner son alimentation. Si ce n'est des considérations d'organisation. Bonne continuation. JP
20/07/2016 (17:32) Macorouge Bonjour, j'ai fini depuis peu l'étape de la dégustation mais ça reste compliqué pour moi. Ca me change complètement mes repères gustatifs et je suis déboussolée. Par ailleurs je ne trouve pas vraiment d'aliment réconfortant en cas d'EME. J'ai beau me demander ce qui me fait vraiment envie, je suis déçue quand je consomme du chocolat, du fromage, des biscuits,... etc. Tout ce avec quoi je croyais me régaler avant. J'ai l'impression de ne pas pouvoir revenir en arrière ni encore trouver de nouveaux repères satisfaisants, je suis un peu perdue dans l'entre-deux, comment faire ? Bonjour Macorouge, Je comprends parfaitement. La dégustation peut modifier tous les repères. Certains aliments deviennent moins intéressants alors que pour d'autres c'est parfois le contraire. Il faut être patiente et vous reconstituer un nouveau répertoire alimentaire. Cela peut prendre du temps. Par ailleurs, si parfois aucun aliment ne attire c'est peut-être que manger n'est pas à ce moment la meilleure solution. A bientôt; JP
20/07/2016 (16:44) Naditchai Bonjour, j'ai beaucoup de difficultés à manger des fruits et des légumes en étant seule. Je mange presque toujours seule. Lorsque je suis chez moi, j'ouvre le frigo rempli de légumes et cela me provoque un sentiment de profond dégoût, voire de la nausée! Alors je finis par manger soit des tartines soit des pâtes. Comment faire ? Car lorsque j'ai des invités, je cuisine et je mange avec plaisir des plats équilibrés et colorés et je me sens bien, mais dès que je suis seule c'est la catastrophe. J'ai le sentiment que vous décrivez des EME qui surviennent quand vous êtes seule. Ces EME ne peuvent être calmer que par des aliments riches. C'est ce qui explique votre attirance pour ce type d'aliments à ce moment. EN revanche quand vous êtes plus détendue lors des repas conviviaux vous êtes attirée par des aliments plus variés. Le programme aborde largement la question des EME. Bon courage. JP
20/07/2016 (16:57) Candide Bonjour, je reviens vers le programme après quelques semaines de "moins-bien". La culpabilité est un sentiment très présent lors de ces périodes et il est difficile pour moi d'y faire face. Existe-t-il des méthodes pour déculpabiliser les prises alimentaires ? J'ai repris contact il y a quelques jours avec la coach mais reprendre le programme là où je l'ai laisser me semble difficile. J'ai l'impression de chercher la perfection et que chaque coup d'arrêt affaiblit mes capacités. Comment faire ? Bonjour Candice, Peut-être êtes-vous un peu perfectionniste. LE perfectionnisme est la peur de mal faire. Il conduit parfois au découragement, l'abandon, la procrastination. Dans tous les apprentissages, il est plus important de faire que de bien faire. Mieux vaut faire mal que rien du tout. Ça finit toujours par aller vers le mieux. Mais il faut de la patience... Bon courage. JP
20/07/2016 (16:33) JPZ Bonjour tout le monde !
20/07/2016 (16:37) Naditchai Bonjour :-) Bonjour Naditchai
20/07/2016 (16:41) Chabuca64 Bonjour, je me suis inscrite sur votre site fin avril mais cela fait environ 2 semaines que je me suis (enfin) décidée à m'y mettre sérieusement. J'ai encore beaucoup de problème de lâcher-prise avec la nourriture, surtout par rapport aux "bons" et "mauvais" aliments. Par exemple chaque jour en 2e moitié d'après-midi, pour le goûter on pourrait dire, je vais m'acheter un muffin au chocolat ou aux myrtilles que j'adore déguster. Petite précision: cela a lieu à mon lieu de travail. Mais j'ai de la peine à me défaire d'un sentiment de culpabilité, surtout par exemple aujourd'hui, où pour aller à la cafétéria, j'ai dû passer par une galerie de miroirs et je me suis vue; et j'ai pas vraiment aimé ce que j'ai vu. Bonjour Chabuca, Je comprends parfaitement. Après des années de formatage, il est difficile de se défaire de ses anciennes pensées. Mais vous ferez au cours du programme des expériences qui vous prouverons que l'on peut maigrir tout en mangeant des muffins au chocolat ou à la myrtille. Votre sentiment de culpabilité pourra alors se dissiper et vous pourrez manger avec une plus grande sécurité. Bon courage. JP
20/07/2016 (16:38) Candide Bonjour bonjour Candide !
20/07/2016 (16:38) Beatricia Bonjour et merci d'être là! Bonjour Béatricia ! C'est un plaisir !
20/07/2016 (16:47) Beatricia Une question d'un autre genre, envisagez-vous de créer un Linecoaching en anglais? C'est une très bonne question. Nous y avons pensé mais ce n'est pas pour tout de suite
20/07/2016 (16:51) louise.parr Bonjour! J'ai plus de mal à identifier mes sensations le soir. La faim moyenne vient souvent vers 23h et quand je finis de manger, je ne suis jamais certaine d'être arrivée à satiété. Je n'ai pas ce sentiment le matin ou le midi. Du coup, je me rends compte que la nourriture finit par m'obséder le soir. Je me dis "je mange ce dessert ou pas?" toute la soirée. Est-ce que c'est grave si je mange sans être sûre d'avoir encore faim? Bonjour Louise, La satiété arrive très tôt dans le repas, après qq bouchées seulement. Donc l'essentiel du repas est consommé sans faim. L'important est de manger dans des condition s qui favoriseront l'arrpet du repas. Il faut pour cela choisir les aliments qui vous font envie. Les consommer de façon attentive et parvenir progressivement à mettre en place un sentiment de sécurité. Tout cela prend un peu de temps. Je vous invite à consommer votre dessert dans ces conditions-là ! Bonne continuation. JP
20/07/2016 (16:53) lapruve bonjour, comme c'est difficile d'être à l'écoute de ses sensations lorsque l'on reçoit du monde pendant les vacances et que l'on s'affaire aux repas, en discussions parfois animées conflictuelles ou passionnantes. Les apéritifs tous les soirs, les repas plus importants.... Comment parvenir à s'écouter tout en écoutant les conversations ? Bonjour lapruve, vous avez bien raison ! C'est pourquoi il faudra accentuer les exercices qui permettent de développer le partage de l'attention. La RPC; la dégustation en PC et le tableau de bord. Vous découvrirez ces exercices au fil du programme. Il consiste tous à s'habituer à cette navette de l'attention entre deux centre d'intérêt. Bonne continuation. JP
20/07/2016 (16:56) KaterineJ Bonjour,j'ai commencé le programme il y a 3 mois environ, et il m'a d'emblée très bien convenu, d'autant que je connaissais la méditation de pleine conscience. J'ai perdu assez facilement du poids. Mais j'ai été rattrapée par une accumulation de soucis professionnels et familiaux, qui m'ont déclenché EME sur EME, et pour finir, m'ont fait perdre pied, d'où une reprise de poids. A présent, le contexte s'est apaisé. Mais le problème est que les difficultés sont surtout en moi à présent, car je n'arrive plus à me remettre dans le programme... tout en étant pourtant convaincue que c'est la seule façon, positive, de gérer les choses. Quels conseils me donneriez vous pour m'aider à me remettre dans une bonne énergie, pour parvenir à nouveau à me centrer sur le programme et en définitive...sur moi ? Merci d'avance pour votre réponse Bonjour KAterine, Le problème de vient pas des EME. Mais du fait qu'elles se transforment en compulsions. Il est normal dans les périodes difficiles d'avoir plus d'EME. Celles-ci sont des régulateurs émotionnels. En revanche, vous allez apprendre à gérer les EME de sorte qu'elles ne se transforment plus en compulsions. Il faut pour cela accepter de manger sans faim et choisir de déguster sereinement un aliment réconfortant, forcément riche. bon courage. JP
20/07/2016 (16:59) camarguaise bonjour!...difficile de prendre du recul avec ces événements violents?ai commencée les exercices de respiration en pleine conscience sans pour autant en retirer un bienfait mais je vais perséverer,je suppose que le délai pour se sentir mieux dépend de chaque individu et de son histoire !... L'idée n'est pas de s'insensibiliser. Mais d'apprendre à accepter ses émotions. La RPC n'est pas suffisante. Vous trouverez plus loin des exercices d'acceptation des émotions. Bon courage JP
20/07/2016 (17:01) Candide Peut-on reprendre le programme là où on l'a arrêté (même au milieu d'une activité) ou bien est-il nécessaire ou utile de recommencer (le programme ou simplement l'activité) ? Je dirai que c'est un peu au choix et qu'il n'y aucune obligation d'une part ou de l'autre. Vous pouvez demander conseil à votre coach
20/07/2016 (17:02) Beatricia Merci! J'avais lu votre livre il y a 15 ans et il m'a énormément aidée. Je viens de m'inscrire voilà une dizaine de jours et j'ai beaucoup aimé remplir mon carnet en ligne pendant la 1ère semaine, mais maintenant que je ne dois plus le remplir en ligne, je mange n'importe comment!!! (je vais commencer la pleine conscience, je sais que cela m'aidera) Ne pourrait-on remplir un carnet en ligne juste pour notre propre gouverne? Mais c'est tout à fait prévu. Vous pouvez parfaitement continuer à noter ce que vous mangez mais surtout ce que vous ressentez.
20/07/2016 (17:04) lapruve merci pour ses conseils. Qu'est-ce que le tableau de bord ? C'est un exercice qui permet d'écoute de soi en continu. Un peu comme dans une voiture quand on regarde alternativement la route et les compteurs. Cet exercice vient plus loin
20/07/2016 (17:06) Vinette En lisant vos réponses, je constate que vous promettez toujours que les choses vont s'arranger, que le programme va apporter des solutions. Je sais que tout ne peut pas être réglé instantanément, mais on aimerait des réonses tout de suite.... Hé oui ! On aimerait bien que tout s'arrange tout de suite. Le comportement alimentaire est le résultat d'un apprentissage. Ça prend du temps comme tous les apprentissages. Jouer du piano, monter à cheval, apprendre le russe...
20/07/2016 (17:09) louise.parr Merci pour votre réponse. Comme j'ai souvent ma faim moyenne à 23h, certains jours ça m'énerve et j'ai envie de manger plus tôt. Je n'ai pas vraiment faim mais ça me stresse un peu d'attendre toute la soirée pour dîner. J'ai l'impression que le dîner est l'événement marquant de ma soirée et que je ne peux pas vraiment la considérer comme "bien entamée" si je n'ai pas mangé. Aussi, j'ai peur que ça me fasse me coucher tard. Si je mange avec seulement une petite faim, est-ce ça risque de me déséquilibrer? Parce que même le jour où j'ai voulu faire l'exercice de la grande faim en ne mangeant ni petit-déjeuner ni déjeuner, je n'ai pas réussi à l'atteindre! A 21h30, j'avais juste "un peu faim" alors que mon ventre avait bien gargouillé vers 14h! (je précise que j'ai fait de la RPC et je n'ai pas ressenti plus de faim que ça même après l'exercice!). Vous pouvez tout à fait manger aussi avec une petite faim. Votre repas sera sanas doute plus léger. Vous pouvez aussi réduire votre déjeuner pour avoir une Bonne Faim plus tôt dans la soirée. Mais ce que vous me dites me laisse penser que vous ne savez peut-être pas encore identifier toutes les sensations de faim. La grande faim, c'est surtout de la faiblesse. Il n'y a presque plus de creux
20/07/2016 (17:10) Candide Merci pour vos réponses et votre écoute. Bonne soirée Bonne soirée Candide
20/07/2016 (17:16) Smilefish J'ai commencé le programme il y a env. 3 semaines. Alors qu'avant mon esprit était constamment préoccupé par l'alimentation, en lisant les conseils et les appliquant en partie déjà pendant que je remplissait mon carnet d'observation, un apaisement s'est installé. Je ne suis pas le programme pour perdre du poids, mais pour trouver mon poids d'équilibre et adopter une alimentation équilibrée. Avant j'étais trop légère et dans un cercle vicieux de privation et compulsion alimentaires. J'arrive bien à reconnaître et tolérer mes sensations de faim, mais j'éprouve des difficultés à savoir ce que mon corps et mon esprit ont besoin de manger. Il reste une peur de trop manger et de prendre du poids, accentué par le défis que je relève de ne plus me peser tous les jours. Comment savoir ce que je dois manger et combien, si je ne reconnais pas le rassasiement ? Comment me détacher de la préoccupation du poids et être certaine d'avoir atteint mon poids de forme (je suis stable depuis 2 sem., mais j'ai des rechutes de restriction et de compulsions) ? Bonjour, C'est la peur de grossir qui vous incite à remettre du contrôle et donc provoque ensuite des pertes de contrôle. C'est aussi la peur de grossir qui vous empêche d'avoir un rassasiement rapide. Car vous ne vous sentez pas en sécurité. Il faudra travailler sur le stresseur poids pour savoir qu'elle est l'enjeu qui se cache derrière.
20/07/2016 (17:12) Chabuca64 Merci de votre réponse. J'ai une question: peut-on considérer une envie de manger quelque chose de sucré chaque jour comme une EME? Pour revenir sur mon histoire de muffin, je l'ai donc mangé et bien apprécié, mais j'ai l'impression d'être un peu écoeurée ensuite, comme si j'avais trop mangé sans que ça ait été le cas. L'EME est une envie de manger sans faim. Elle porte toujours sur des aliments riches, gras et/ou sucré. Pour consommer les muffins, il faut être attentif au plaisir gustatif. Il peut disparaitre plus vite que vous ne pensez. C'est à ce moment qu'il faut s'arrêter même si votre cerveau vous dit que vous n'avez pas manger grand chose !
20/07/2016 (17:18) marie france bonjour, avec la chaleur je ressens moins la sensation de faim mais je mange quand même, car c'est l'heure du repas en famille ou par gourmandise comme une glace tout à l'heure Bonjour Marie France, Attention de ne pas confondre la sensation de faim avecla soif. La glace est un aliment qui doit aussi être dégustée de sorte que le rassasiement se produise rapidement. Il faut donc de l'attention
20/07/2016 (17:21) KaterineJ Je vous remercie pour votre réponse. J'en suis à l'étape "J'approfondis mes sensations et mes émotions" et n'arrive pas à l'effectuer, car j'ai beaucoup trop d'EME, qui sont d'ailleurs, comme vous me l'avez dit, de vraies compulsions. Alors comment me remettre dans le programme ? Est-ce que passer directement à l'étape suivante sur la faim m'aiderait ? Et dans ce cas là, comment procéder concrètement sur le parcours ? Les compulsions fabriquent les EME. C'est un cercle vicieux. Pour en sortir, il faut faire disparaitre les compulsions. Les compulsions sont des EME qui se sont transformées. JE pense qu'il serait plus judicieux de travailler sur vos EME pour tenter de sortir du cercle vicieux. N,'hésitez pas à contacter votre coach
20/07/2016 (17:27) Vinette Oui mais pour apprendre une langue, on sait tous qu'il faut acquérir du vocabulaire, pratiquer le plus possible... Mais en ce qui concerne l'alimentation, il y a autant de manières de faire que de familles, et je ne parle pas des conseils dispensés par les médecins et autres diététiciens, tous totalement différents voire opposés. Alors qui est à blâmer? Nous tous de ne pas avoir su nous écouter? Je crois que personne n'est à blâmer. Nous avons tous fait comme nous pensions être le mieux. Mais ça n'a pas marcher. Car toutes les méthodes étaient au fond identiques et reposaient sur du contrôle mental en laissant le contrôle du corps de côté. Heureusement, il n'est jamais trop tard pour apprendre et se corriger.
20/07/2016 (17:23) Chabuca64 Et si on remplaçait ces aliments riches, gras et/ou sucré par des fruits? Ca ne marcherait pas. Vous pouvez toujours essayer de remplacer le chocolat par des pommes ! Les aliments réconfortants sont forcément riches Ce n'est d'ailleurs pas un problème une fois qu'on l'accepte.
20/07/2016 (17:24) louise.parr Est-ce que c'est donc possible de ne plus avoir l'impression d'avoir "faim" quand on atteint la grande faim, on se sent juste faible? Est-ce qu'il y a un stade où la faim est "anesthésiée"? En quelque sorte. Disons plutôt qu'elle change de forme et que pour ne pas se laisser surprendre par ce changement il faut l'avoir expériementer
20/07/2016 (17:27) marie france merci je vais être plus attentive bonne soirée Bonne soirée à vous aussi
20/07/2016 (17:33) louise.parr J'ai expérimenté la grande faim avant le programme parce que je travaillais trop pour aller me manger (j'ai eu un vertige à la fin de la journée et j'étais très fatiguée, c'est allé mieux en mangeant) mais je n'ai pas réussi à expérimenter quelque chose comme ça dans le programme. Est-ce que sauter deux repas suffit ou ça dépend des jours? Mieux vaut ne pas sauter plus de deux repas et prendre un diner léger. Mais dans ce cas, vous pouvez recommencer le lendemain.
20/07/2016 (17:34) JPZ Merci à tout le monde pour votre participation. A très bientôt.
X