Chat du 2 Octobre avec Gérard Apfeldorfer

02/10/2018 (18:03) A039.leahab Bonjour, comment apporter les aliments nécessaire à l'équilibre du corps et du mental, suffisamment sans les envies (trop fortes) de Sans les envies incontrôlables de manger sucré ou salé. Ce qui casse tout effort de retrouver son poids idéal ? Merci par avance. Important: je pèse 69 kg pour 1, 65 cm Bonjour leahab, Vous êtes imprégnée de tous les discours actuels, du gouvernement mais aussi du corps médical, nous enjoignant de "manger équilibré" et pour ça se contrôler strictement son alimentation. En fait, ce que nous apprennent les physiologistes et les neurophysiologistes, c'est que nos apports alimentaires sont déjà contrôlés par notre organisme, par des voies non conscientes. Voilà comment ça se passe: lorsque vous manquez d'un nutriment, les aliments qui en contiennent deviennent plus désirables, ils vous semblent capables de vous apporter plus de plaisir, vous en avez plus "envie". Et vice versa. On appelle ça les appétits spécifiques. Cela fait que par exemple, lorsqu'on se laisse aller à manger spontanément, on consomme automatiquement environ 18 à 20% de protéines dans sa ration. On mange donc équilibré sans s'en apercevoir. Question poids, pareil. Normalement, lorsqu'on mange en tenant compte de sa faim et de son rassasiement, le poids reste spontanément aux alentours d'un certain poids qu'on appelle le poids d'équilibre, qui n'est d'ailleurs pas forcément le poids qu'on aimerait faire, mais qui est le poids pour lequel le corps est réglé. C'est cela qu'on vous apprend à faire, dans le programme Linecoaching: revenir à son poids d'équilibre, avoir une alimentation qui s'équilibre d'elle-même question nutriments. Mais lorsqu'on cherche à contrôler son poids et ses apports sur un mode volontariste, alors souvent cela déclenche des envies de manger incontrôlables, des compulsions. Tout se dérègle. On entre en guerre avec soi-même et la plupart du temps, cela fait grossir. Donc, pour résumer, moins vous vous préoccupez de votre équilibre alimentaire, et plus il s'automatisera. Plus vous vous préoccupez de respecter votre faim, votre satiété et vos appétits spécifiques, et mieux ça ira. Faites le programme, avec tous les exercices proposés, et tout rentrera dans l'ordre. Par ailleurs, 69 kg pour 1, 65 cm, ça nous fait un IMC de légèrement plus de 25. Vous êtes donc, médicalement parlant, à peine en surpoids. Bien sûr, si on se réfère aux critères de la mode, vous avez trop de poids. Nous ne pouvons pas vous dire quel poids votre corps sera d'accord pour faire. C'est lui qui choisit. Pas vous, pas nous.
02/10/2018 (18:00) G. Apfeldorfer Bienvenue à toutes et tous dans ce tchat. Enfin, ce n'est pas vraiment un tchat. Vous posez des questions et j'y réponds dans la mesure du possible. Je réponds dans l'ordre d'arrivée des questions. Parfois longuement et parfois non. Voilà, c'est parti!
02/10/2018 (18:04) G. Apfeldorfer J'attends les questions de pied ferme. A vous!
02/10/2018 (18:12) Lilinaka Bonsoir Docteur! Pourquoi après tant d années et tant d échecs, je me suis acharnée à vouloir suivre un regime Bonsoir, lilinaka, Vous avez donc fait beaucoup de régimes qui n'ont conduit qu'à des échecs. Vous n'êtes pas la seule dans ce cas, loin de là. Quelle est votre question?
02/10/2018 (18:22) Lilinaka Sommes- nous maso pour continuer ce qui ne fonctionne pas? Le problème avec les régimes est le suivant: sur le très court terme, il est tout à fait possible de réduire ses apports et de manger une nourriture peu calorique. On perd alors du poids et on a le sentiment que maigrir n'est, somme toute, pas si difficile que ça, qu'on va y parvenir avec un peu de volonté. Mais au fur et à mesure que le temps passe, les désirs pour les aliments bannis augmentent. L'effort à faire pour suivre son régime devient de plus en plus important. Vient un moment où on craque et on se met à regrossir. Cela peut être au bout de quelques jours, ou de quelques mois. Des fois même, on tient le coup longtemps, mais à quel prix! Perdre le poids en gros, celui qui fait que nous nous situons au dessus du poids d'équilibre, est à considérer dans le long terme. Il ne s'agit pas de maigrir, il s'agit de s'installer à son poids d'équilibre sans effort coûteux. Là est l'illusion: parce que c'est relativement facile à court terme, on pense que ça peut marcher sur le long terme. Ce n'est pas le cas.
02/10/2018 (18:30) Lilinaka Aujourd'hui, j en suis consciente. Je ne suis au qu'au début du programme et je me sens enfin libérée . J attends beaucoup de ce programme. Je vous en remercie d avant pour votre travail ainsi que celui du docteur Zermati!!!!!! Bienvenue dans le programme, Lilinaka. Nous sommes à votre disposition pour vous aider. Si vous avez un problème, n'hésitez pas de vous adresser à nous ou à votre coach. Bonne route!
02/10/2018 (18:37) Callina Bonsoir Docteur, pourquoi dit-on que les personnes en surpoids ont peur des relations intimes? Que le surpoids les protègerait contre une éventuelle sexualité, plusieurs thérapeutes m'ont tenu ce genre de disours et pourtant, je ne me sens pas concernée. Bonsoir callina, Certaines personnes mettent en place une obésité défensive, une sorte d'armure de graisse, qui les rend selon elles "non séduisantes". Elles espèrent ainsi, consciemment ou non, que les hommes les laisseront tranquilles. Ce sont souvent des personnes qui ont été victimes de violences sexuelles d'une sorte ou d'une autre. Mais c'est loin d'être un cas général. Cela ne concerne que certaines personnes. Le surpoids et l'obésité peuvent avoir bien d'autres causes, psychologiques, ou biologiques.
02/10/2018 (18:45) Callina Je vous remercie pour votre réponse. En effet, pour ma part, je distingue mal la satiété, si bien que je m'arrête de manger de manière totalement arbitraire. Quelques fois, j'en ai assez. Quelques fois, non. Devrais-je compter mes bouchées comme le conseille le Dr Zermati? La question que vous devez vous poser en mangeant est la suivante: cette bouchée que je suis en train de manger, m'apporte-t-elle encore du plaisir gustatif. Est-ce que je l'apprécie vraiment? Si non, alors j'ai fini de manger. Mais attention: si vous commencez de manger alors que vous n'avez pas faim, alors vous ne pourrez pas repérer quand vous n'aurez plus faim, n'est-ce pas? Si vous mangez quelque chose sans plaisir dès le départ, même chose. Il y a des fois où commencer à manger n'est pas utile. On n'a pas réellement faim, ni envie.
02/10/2018 (18:51) G. Apfeldorfer Une dernière question? Si vous attendez trop, je n'aurai plus le temps de vous répondre.
02/10/2018 (18:57) Callina Me conseilleriez-vous de retourner voir le Dr Zermati ou d'abandonner toute vélléité d''amaigrissement après tant d'échecs? Ah, ça c'est une question dont seule vous détenez la réponse! A vous de voir. Si vous choisissez de ne plus chercher à maigrir, alors il vous faut réfléchir à ce que vous comptez faire afin d'avoir une vie riche et pleine de sens. Mais n'est-ce pas ça, le vrai problème de tout un chacun? Parfois, la course à la minceur ne fait que nous détourner de ce problème fondamental.
02/10/2018 (18:58) Lilinaka Bonne soirée et merci!!!! Bonne soirée.
02/10/2018 (18:58) G. Apfeldorfer Eh bien, le tchat tire à sa fin. Bonne soirée à vous, bon appétit, et à la revoyure.
X