Chat du 21 mars 2018 avec Gérard Apfeldorfer

21/03/2018 (18:32) Chachaly Est-ce-que mon setpoint peut être différent après une grossesse? J'ai pris beaucoup de poids pendant ma grossesse et j'ai encore 10 kg en plus par rapport à mon poids avant ma grossesse. Cela fait 2 ans que je les garde sans réussir à les perdre... Est-ce-que le fait de rester longtemps avec un certain poids fait augmenter notre setpoint? J'ai lu votre livre en 1 semaine et j'ai perdu 2 kg dans les 2 semaines qui ont suivi. je n'ai malheureusement pas continué à appliquer ce que j'y avais lu car petit à petit je ne me souvenais plus de grand chose... je ne les ai pas repris par contre car je pense avoir initié quelque-chose psychologiquement grâce à cette lecture mais ça n'a pas suffi car je suis toujours en surpoids alors que j'avais un IMC entre 20 et 21 avant ma grossesse... je faisais partie des minces... malheureusement pour moi ce corps ne me paraît pas être le mien c'est pour cela que je suis en souffrance et j'espère, grâce à votre méthode, soit perdre du poids soit apprendre à aimer ce nouveau moi (même si je ne pense vraiment pas y arriver sans perdre de poids). J'espère que vous aurez le temps de me lire et de m'apporter une réponse. Bonjour chachaly, C'est le Dr Apfeldorfer qui vous répond, le Dr Zermati étant empêché. Le poids d'équilibre, ou set-point, est le poids auquel notre corps se stabilise spontanément lorsqu'on mange en écoutant globalement (pas sur un mode obsessionnel) ses sensations de faim et de rassasiement. Le problème avec ce poids, c'est qu'on ne peut pas le mesurer objectivement. Si bien que la question devient: est-ce que que, globalement, je tiens compte de ma faim et de mon rassasiement dans la plupart de mes prises alimentaires? Et parfois, on croit s'arrêter lorsqu'on est rassasié, alors qu'en fait, on mange le plus souvent un peu trop. parce qu'on mange un peu vite, ou qu'on est un peu inattentif, ou souvent troublé par des émotions, par exemple. Alors, dans votre cas, qu'en est-il? Votre poids d'équilibre a-t-il évolué lors de votre grossesse (oui, c'est tout à fait possible)? Je vous conseille donc de faire attentivement le programme Linecoaching, de manger attentivement, en respectant vos sensations alimentaires, et de voir ce qui se passe. Si, alors que vous mangez régulièrement en écoutant vos sensations alimentaires, votre poids ne diminue pas, alors, peut-être votre poids d'équilibre s'est-il déplacé. Mais il est bien trop tôt pour le conclure.
21/03/2018 (18:43) Fan171812 Bonjour. Moi quand je fais un.excès, le lendemain, je n arrive pas a me réguler. J ai faim ou envie de manger normalement. Du coup ca me stresse et je pense que je mange trop. .. merci Bonjour fan, Tout d'abord, la régulation ne se fait pas forcément d'un repas sur l'autre et peut être étalée: on a tout de même faim à la même heure que d'habitude, mais le rassasiement vient plus vite et on mange un peu moins, sur plusieurs repas. Ou bien, votre excès aura entraîné une désinhibition. C'est sans doute le cas si vous êtes en restriction cognitive (vous considérez que certains aliments sont "grossissants" et tentez de les écarter ou les contingenter). Quand vous craquez, vous glissez dans un discours du genre "foutu pour foutu" et vous mangez sans limite. Le programme devrait vous aider à sortir de ce cercle vicieux. Faites les exercices alimentaires proposés aussi consciencieusement que possible, et peu à peu, les choses devraient changer. Bon courage à vous!
21/03/2018 (18:46) A036.christellecoh Bonjour, je constate une forme de résistance à l'amaigrissement. Je progresse lentement, par paliers, je perds 1kg et en reprends 400g, avec des sensations de fringales. Je suis allée à une conférence sur le cerveau et l'alimentation dans le cadre de la semaine du cerveau et le Pr Magnan a évoqué deux hormones: la leptine et la ghreline, produites par les cellules graisseuses et qui auraient une action orexigène en cas d'amaigrissement. Pouvez-vous nous en expliquer un peu plus? Merci beaucoup. Christelle Bonjour christellecoh, Tout d'abord, pas d'affolement! Il est naturel que la faim ne soit pas égale tous les jours, et que le poids monte et descende, avec des variations de quelques centaines de grammes, voire plus. Ce qui compte, c'est la tendance générale. Ensuite, il est exact qu'il puisse y avoir des résistances à la perte de poids. Elle peuvent par exemple être de nature biologique: ce sera la cas si vous êtes proche de votre poids d'équilibre. Votre corps cherche alors à maintenir votre poids stable. Les résistances peuvent aussi être d'ordre psychologique: on peut avoir peur des conséquences de la perte de poids. On sera mince, et on devra par exemple réaliser tous les projets, tous les rêves qu'on avait mis de côté jusque là. Et parfois, on se dit qu'on n'en sera pas capable, qu'on se retrouvera en échec. Ou bien encore, la minceur entraînera des modifications dans ses relations aux autres. On sera plus désirable, et cela peut faire peur. Question hormones, effectivement, c'est le rôle de la ghréline et de la leptine de réguler l'appétit. La leptine est produite par les cellules adipeuses et informe le cerveau de l'état des réserves. Plus il y a de graisses stockées, plus il y a de leptine et moins il y a d'appétit. La ghréline est produite par le tube digestif et quand celui-ci se vide, la sécrétion de ghréline augmente et stimule l'appétit. L'action de ces deux hormones contribue à la stabilisation du poids au poids d'équilibre. Mais lorsqu'on est au-dessus de son poids d'équilibre, le corps considère donc que les réserves sont trop importantes, la sécrétion de leptine augmente, ce qui fait manger moins. Tout cela si on écoute ses sensations alimentaires, bien entendu.
21/03/2018 (18:49) zouzou bonjour je viens de m'inscrire et je suis déjà au régime depuis 1 mois comment commencer la semaine observation? Ah, zoulou, vous tentez de courir deux lièvres à la fois. Un qui part à gauche et un qui part à droite! Le programme Linecoaching est conçu pour que vous retrouviez une alimentation naturelle, et pour cela que vous vous mettiez au service de votre corps. C'est lui qui commande, et vous, vous écoutez et respectez les messages que ce corps vous adresse. Quels sont ces messages? Ce sont les sensations de faim, qui vous signalent qu'il serait bon de manger, et les sensations de rassasiement, qui vous signalent qu'il serait bon de vous arrêter. Ce sont aussi les appétits spécifiques, qui vous signalent que tel aliment convient mieux que tel autre à un moment donné, qu'il apportera plus de plaisir. Bon, je simplifie un peu, mais cela vous donne une idée. Lorsqu'on mange ainsi, on mange bien, et sans abuser. On maigrira alors jusqu'à atteindre son poids d'équilibre et on s'y stabilise en continuant à faire exactement la même chose. Un régime, c'est tout le contraire: on n'écoute surtout pas ses sensations alimentaires, on cherche à contrôler volontairement ce qu'on mange, en éliminant certains aliments ou en les contingentant. Ces aliments interdits deviennent de plus en plus désirables jusqu'à ce qu'on craque et qu'on reprenne le poids perdu. Donc, si vous persistez avec Linecoaching, cela devrait vous conduire à respecter de moins en moins votre régime. Dans un premier temps, si vous voulez aller dans cette direction, durant la semaine d'observation, notez ce que vous mangez en suivant le régime. Les exercices qui vous seront proposés par la suite feront évoluer votre comportement alimentaire en douceur.
21/03/2018 (18:29) G. Apfeldorfer Bonsoir à toutes et tous, et bienvenue dans ce tchat durant lequel vous pouvez poser vos questions, quelles qu'elles soient. Enfin, si elles ont un rapport avec ce qui nous occupe ici, hein. Et je ferai mon possible pour y répondre. Je vous rappelle que dans ce tchat, vous avez aussi la possibilité de poster par avance des questions (et de lire les réponses plus tard, éventuellement).
21/03/2018 (18:53) 13Sophie13 Bonsoir Monsieur Apfeldofer, J'ai l'impression de faire du sur place avec mon poids, alors que je comprends plein de choses avec ce programme, j'ai l'impression que c'est à cause des EME associée à la gourmandise Sophie, oui, si vous avez régulièrement des envies de manger émotionnelles, si vous ne parvenez pas après un de ces moments à attendre que la faim se manifeste pour manger à nouveau, cela peut vous conduire à manger au-delà de vos besoins et donc, à ne pas perdre de poids. Le programme vous propose deux axes complémentaires pour travailler sur vos EME: tout d'abord la pleine conscience, qui vise à vous permettre, peu à peu, de mieux vivre vos émotions, sans chercher à les éviter, par exemple en mangeant. Et ce que nous avons appelé l'EME-zen, qui consiste, lorsque votre envie de manger émotionnelle est déjà présente, d'y répondre en mangeant, en dégustant attentivement, des aliments les plus réconfortants possible, jusqu'à ce que vous soyez suffisamment réconfortée, puis ensuite d'attendre que la faim revienne pour remanger. En effet, si la pleine conscience est une bonne méthode pour apprendre à mieux vivre ses émotions, il ne sert à rien de tenter de juguler une EME déjà présente par une séance de pleine conscience. Mieux vaut alors... manger, mais pas n'importe comment. Quant à la gourmandise, je ne vois pas en quoi le fait de prendre beaucoup de plaisir à manger telle ou telle chose serait un problème. La gourmandise s'use vite lorsqu'on déguste ce qu'on mange et les vrais gourmands ne mangent pas tant que ça en quantité.
21/03/2018 (18:43) A036.christellecoh Bonsoir Docteur, j'ai posé une question hier ou avant hier, car n'etant pas sure de pouvoir participer ce soir. Finalement oui ?. L'avez vous eu? Au sujet des hormones leptine et ghreline J'y réponds!
21/03/2018 (18:44) A036.christellecoh Toc toc. Il y a t'il quelqu'un? Ça arrive, y a pas le feu au lac!
21/03/2018 (18:54) A036.christellecoh Merci de votre réponse. Je suis 10kgs au-dessus de mon set-point. Vous me semblez confondre set-point et poids désirable, ou poids recommandé. le set-point peut tout à fait correspondre à un poids que vous, mais aussi votre médecin, jugeront trop élevé. On ne connaît somme toute son set-point que lorsqu'on y est!
21/03/2018 (18:50) G. Apfeldorfer J'ai encore une question à rédiger, mais après c'est la panne. Vous avez sûrement encore des tas de questions, non?
21/03/2018 (19:00) Callina Conseillez-vous une deuxième chirurgie bariatrique lors d'importantes résistances à l'amaigrissement? J'en suis venue à manger très lentement, à me demander constamment si j'ai faim ou non. J'experimente la faim. J'ai faim en permanence. J'essaie de me satisfaire du moins de nourriture possible. Et je n'ai perdu que 700 grammes. Que puis-je faire? Callina, je soupçonne fortement que vous êtes toujours en restriction cognitive, que vous cherchez à contrôler votre alimentation et que vous ne fassiez qu'exacerber votre désir. Comme vous avez subi une opération de chirurgie bariatrique, vous pourriez certes discuter de cela avec votre chirurgien et voir s'il a quelque chose à vous proposer. Il n'est pas rare que les chirurgiens réopèrent leurs patients lorsque les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous. Mais mon opinion personnelle serait qu'avant une nouvelle opération, il serait bon de mieux comprendre ce qui se passe: importance de la restriction cognitive, déjà à votre set-point, alimentation émotionnelle? Vous avez un thérapeute très compétent, m'avez-vous dit. N'hésitez pas à aborder le problème avec lui.
21/03/2018 (19:01) Callina Je précise Cher Dr Apfeldorfer que je n'ai plus d'EME grâce à effexor. Il m'arrive de me faire plaisir et de manger en n'étant pas sûre d'avoir faim . Lors de grandes fatigues par exemple. Si mes résistances sont inconscientes, sue faire? Je suis lasse de tous ces efforts qui demeurent vains. Comme je le disais, un bilan s'impose, et votre thérapeute est bien placé pour vous aider.
21/03/2018 (19:08) 13Sophie13 Merci Docteur, Je n'ai jamais entendu parler très précisément de EME-zen... et puis je ne comprends pas du tout le lien entre pleine conscience et acceptation des émotions, pardon, mais c'est du chinois pour moi Sophie, je suppose que vous n'en êtes pas encore là dans votre programme. La pleine conscience consiste à se centrer sur un élément du présent, à focaliser délibérément son attention sur les événements physiques et mentaux qui se déroulent dans ce moment présent, sans jugement de valeur. On accueille donc les différentes pensées qui nous traversent l'esprit, ainsi que les émotions que l'on ressent alors. En devenant ainsi observateur de ses pensées et de ses émotions, on augmente ainsi sa tolérance à tous ces événements mentaux qui habituellement nous font souffrir. Des exercices vont vous être proposés si ce n'est déjà le cas. Quant à l'EME-zen, je vous l'ai résumé, et je pense qu'il vous faut attendre que cela vous soit proposé dans votre programme. Vous avez différents exercices préalables à réaliser. Prenez patience, car il s'agit d'un chemin sur lequel on avance peu à peu, d'une aventure, d'un périple.
21/03/2018 (19:11) G. Apfeldorfer Encore une petite question?
21/03/2018 (19:14) 13Sophie13 J'ai commencé le programme en septembre, et je le suis assidument, j'en suis à l'étape d'observation des repas du soir, avec EME... Je ne vois pas trop où vous en êtes. Qu'avez-vous déjà fait comme exercices? Avez-vous travaillé sur la faim, sur le rassasiement, sur la réintroduction des aliments tabous, en remplaçant un repas classique ou une partie de ce repas par un aliment riche? Avez-vous effectué des exercices de pleine conscience, travaillé sur les pensées automatiques? Ou bien en êtes-vous toujours à l'observation de votre comportement alimentaire?
21/03/2018 (19:15) reborn60 Bonsoir, la notion de "palier", si souvent reprise dans les régimes, existe-t-elle dans le programme LC ? Non. On peut assister à des moments où le poids semble se stabiliser, mais il y a toujours des raisons détectables à cela.
21/03/2018 (19:16) zaza34 Bonsoir. Un petit coucou car je ?ai pas eu le temps de vous rejoindre avant. JE lirais le chat plus tard Juste envie de vous dire que Janine commencé le 7 mars était que j?ai l?impression d?avoir trouvé une baguette magique !!! Je vous félicite pour votre enthousiasme, mais j'ai peur que vous ne soyez déçue: il n'y pas de baguette magique. Il n'y a que du travail sur soi-même et de la transpiration!
21/03/2018 (19:20) 13Sophie13 La pleine conscience est-ce de la méditation ? Ou est-ce une attitude, une pose à faire dans la journée ? La pleien conscience, ce sont surtout des exercices à faire et nous vous fournissons des audios pour cela. La pleine conscience, en anglais mindfulness, est une forme laïque de méditation, utilisée à des fins thérapeutiques. Mais après avoir pratiqué des exercices et fait ce qu'on appelle de la "pleine conscience formelle", on peut aussi faire de la "pleine conscience informelle", c'est-à-dire des moments où on se recentre sur le moment présent, sans faire appel à un exercice particulier.
21/03/2018 (19:20) reborn60 Et je confirme que ce programme est une vraie aventure qui demande moins d'efforts que de souplesse finalement, sur un plan mental, hein, pas physique ! Merci reborn.
21/03/2018 (19:21) zaza34 Pas de question pour aujourd?hui car j?ai eu mon entretien avec Anne lyse ce midi. Je ne manquerais pas de vous solliciter une autre fois. Aujourd?hui j?en voulais juste vous remercier Merci zaza.
21/03/2018 (19:22) 13Sophie13 J'ai suis à l'étape optionnelle "j'observe et j'analyse mieux mes fins de journées" Donc, vous avez déjà fait pas mal de choses. Peut-être serait-ce le moment pour faire le point avec votre coach?
21/03/2018 (19:23) zaza34 Je suis peut être la magicienne de ma vie alors ?!! C'est bien ça, zaza. Faisons nous-mêmes notre propre magie, ne comptons pas sur celle des autres!
21/03/2018 (19:23) 13Sophie13 Oui merci bien sûr, nous ne vous remercions pas assez même si l'impatience me rend de mauvaise humeur parfois Je comprends, Sophie, pas de souci.
21/03/2018 (19:26) reborn60 Je me suis réinscrite en mai dernier (après une première expérience il y a quelques années) et c'est vraiment un cheminement que de passer des livres de nos docs à l'expérimentation, avec la nécessité (pour ce qui me concerne en tout cas) de lâcher mon côté "bonne élève" perfectionniste pour "accepter" d'expérimenter en naviguant à vue, sans contrôle quoi ! Bravo, reborn, beau travail!
21/03/2018 (19:29) reborn60 Lâcher le contrôle quoi ! Pas une mince affaire ! Oui, dur à lâcher, ce contrôle. Dur de passer la main à un autre contrôle, préexistant, celui de la régulation de notre poids par notre corps, ce qu'il sait parfaitement faire. Notre cerveau, notre tube digestif, nos réserves adipeuses, tout cela concourt à une gestion des stocks qui, si on ne prend pas son corps à contre-pied (je ne sais pas si on peut dire ça) marche très bien.
21/03/2018 (19:30) G. Apfeldorfer Nous voilà donc arrivés à la fin de ce tchat. Merci à vous pour vos questions. Je vous souhaite un bon appétit pour le dîner (à manger attentivement, à la recherche de son plaisir et l'observation de sa terminaison) et à bientôt.
21/03/2018 (19:29) reborn60 Et oui devenir, comme l'écrit zaza, les magicien(ne)s de notre vie, "lâcher la main" des régimes pour nous prendre en main. Je n'oublie pas dr une participation au chat ancienne à laquelle vous avez soulevé le côté "trop bonne élève", une réalité bien sentie LOL ! Merci reborn.
X