Chat du 22 juin 2011 avec Jean-Philippe Zermati

22/06/2011 (18:32) jean-Philippe Bonjour tout le monde, Je suis ravi de me trouver parmi vous. Je trouve que vous êtes très participatifs depuis l'ouverture du site.
22/06/2011 (18:33) Anick Ai je raison de penser que si je mange trop à un repas, il n'y a pas de problème si j'attends que la faim revienne pour remanger et que je ne grossirai pas? Alors là Anik, vous êtes super ! Je vous embauche comme coach quand vous voulez. ABSOLUMENT. Si vous mangez trop, il suffit d'attendre le retour de la faim qui mettra plus de temps à revenir et cela annulera l'excès du repas précédent. Ainsi vous ne pouvez pas grossir. A bientôt.
22/06/2011 (18:34) Olympe Comment arriver à ne pas manger quand je n'ai pas faim ? Bonjour Olympe, Là c'est un peu tout le programme que vous demandez en résumé. Pour faire simple, s'en remettre à ses sensations alimentaires et non plus aux recommandations diverses et variées. Apprendre à gérer ses émotions autrement qu'en se servant de nourriture. Tout un programme ! Celui de Linecoaching. C'est simple à dire mais pas si simple à faire. Nous avons conçu ce programme pour vous menez à cet objectif en vous accompagnant pas à pas. A très bientôt.
22/06/2011 (18:34) Yume Bonjour et merci d'être si présent pour répondre à nos questions. Ma question concerne le lait de vache. J'ai lu à de nombreuses reprises que le lait de vache ne correspondait pas du tout à l'être humain et que cela pouvait même être mauvais pour lui. Qu'en pensez-vous ? Faut-il privilégier d'autres lait d'animaux voir le lait de soja ? Bonjour Yume et merci aussi à vous, C'est en fait un vrai plaisir de participer à ces discussions. Il existe en effet des formes d'intolérance au lactose notamment chez certains adultes qui perdent en vieillissant la capacité de métaboliser le sucre du lait. Cela se manifeste par des troubles digestifs. Il suffit d'en réduire la consommation. L'intolérance aux protéines du lait de vaches se voit chez les jeunes enfants et nécessitent des laits de substitution, notamment le lait de soja. Elles sont au demeurant assez rares. Dans tous les cas, il n'y a pas d'effet sur le poids.
22/06/2011 (18:35) eileen Bonsoir docteur Zermati. Merci pour votre site qui me permet d'être appaisée face à la nourriture. Je suis maman d'une petite fille de 5 mois. J'ai très peu de temps pour moi et aussi pour cuisiner. De ce fait, je consomme beaucoup de plats préparés. Que pensez-vous de ces produits ? Merci d'avance pour votre réponse. Pas de souci Eileen, Vous pouvez très bien vous en sortir avec des plats préparés. Ce n'est pas très facile de faire de la cuisine quand on est une toute jeune maman qui travaille, qui tient une maison... Les plats préparés peuvent aussi avoir de très bonnes qualités nutritionnelles. Ceci dit on peut aussi faire des repas très simplifiés. Hier soir, je me suis coupé une tomate et un petit avocat. Un peu de feta sur la tomate et un petit oignon blanc pour accompagné l'avocat. J'ai toujours une baguette au levain au congélateur. Ah oui, j'avais aussi des olives cassées piquantes. Et comme dessert, des cerises et 2 Finger. C'est pas vraiment de la cuisine mais c'est bon quand même !
22/06/2011 (18:37) nanie Bonjour cher Docteur, bravo et merci pour votre méthode et votre site qui répondent parfaitement à mes attentes afin de régler en douceur mais définitivement mes problèmes de poids. Je souhaiterais vous poser une question concernant la pesée : à quelle fréquence préconisez-vous de se peser ? lorsque je suis dans une dynamique de perte de poids, je monte sur la balance une fois par semaine mais je suis tentée de le faire plus souvent, surtout pour savoir si j'ai repris. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui : après une 1ère semaine de Linecoaching j'avais perdu 2.3 kg, mais j'ai repris 1.3 kg. Tous ces mouvements de poids en moins de 2 semaines. Comment gérer la pesée et la dédramatiser ? Merci d'avance pour vos conseils et encore bravo ! Bonjour Nanie et merci pour vos encouragement. Ça fait plaisir. La pesée, c'est vraiment un truc à double tranchant : encourageant ou désespérant. Mieux vaut porter son attention sur les progrès du comportement alimentaire que sur la courbe de poids. Car le poids a souvent des raisons que la raisons ignore. On risque de s'arracher les cheveux à essayer de trop les comprendre et au final on risque de stresser et donc de manger ! Une pesée tous les 15 jours pour observer les évolutions en tendance et non pas avoir le nez sur de simples variations. A bientôt Nanie et bon courage.
22/06/2011 (18:38) sandro13 Bonsoir. Alors voilà : je suis enseignante et pour des raisons évidentes, vous comprendrez que je ne peux pas manger à ma guise. Si j'ai faim et que je ne peux pas manger, j'attends le moment où je pourrai le faire. Parfois, la faim a comme "disparu". Est-ce que je mange quand même ou j'attends de nouveau les signes de faim ? Merci pour tout. Bonjour Sandro13, Pas facile de sortir son sandwich en plein cours ! Effectivement, si vous ne mangez pas, la faim disparait puis réapparait plus intensément. Elle se manifeste par vague. Vous pouvez tout aussi bien manger dans le creux ou le sommet de la vague. A très bientôt.
22/06/2011 (18:40) valou bonjour docteur, j'ai une question à vous poser sur les aliments qui "accompagnent". comment les gérer, faut-il les supprimer ou les diminuer si l'on veut maigrir ? par exemple, la mayonnaise, le ketchup, le fromage rapé, etc...ce ne sont pas des aliments que l'on mange par faim mais un rajout non ? bref je suis perdue avec ça ! merci pour votre réponse Bonjour Valou, Pas de problème avec ce type d'aliments. Ils sont pris en compte par votre cerveau qui va en comptabiliser les calories. Si vous les consommez avec faim et sur le mode de la dégustation, vous constaterez qu'ils rassasient plus vite et plus longtemps. Vous pourrez parfaitement maigrir en consommant ces aliments. Vous ferez bientôt des expériences qui vous permettront d'en être convaincue. Bon courage, Valou.
22/06/2011 (18:41) Lily Bonjour Docteur, quelle est la différence entre la pleine conscience et la sophrologie ? Est-ce la même chose ? Merci Lily pour cette très bonne question. La sophrologie permet une prise de conscience du corps mais son objectif consiste à réduire les situations d'inconfort émotionnel pour atteindre un bon état de relaxation. L'objectif que nous poursuivons avec la pleine conscience est d'apprendre à accepter de se maintenir dans des situations d'inconfort émotionnel sans chercher à les atténuer, notamment par des prises alimentaires.
22/06/2011 (18:42) Martine mais moi, paradoxalement, les midis ou soirs où je mange beaucoup trop (restaurant ou repas de famille), j'ai l'impression d'avoir encore plus faim à l'heure du repas qui suit ? C'est effectivement paradoxale. Mais assez courant chez les personnes qui ont déjà fait des régimes. Le fait de manger ne diminue pas leur envie de manger et peut même l'augmenter. La situation pourra se rétablir en traitant les comportements de restriction.
22/06/2011 (18:46) felicia Bonjour docteur, merci pour ce site que je trouve très bien. Je viens de commencer la méthode il y a environ 10 jours. Après 34 ans de régime me voici sur un tout autre chemin! Aussi, j'ai un sentiment d'être face à moi-même et perdu dans un océan de nourriture, et, j'ai peur de me "noyer" car je ne contrôle plus rien. Les régimes étant une forme de garde-fou à certains moments. Donc, face à moi-même et face à mon corps dont je n'ai jamais vraiment pris soin! est-ce "normal" de ressentir cela? Merci . Félicia Bonjour Félicia, Et oui, c'est normal ! Le but de la méthode est de vous soulager de ce contrôle épuisant sur la nourriture et de faire bosser vos sensations alimentaires pour qu'elles fassent le travail à votre place. Dans les régimes, le contrôle de la nourriture est une fausse sécurité. Il rassure dans un premier temps, mais on finit toujours par le lâcher à un moment où un autre. Ils imposent un contrôle sans relâche. Sans un jour de congés ! D'une certaine façon, vous allez maintenant sous-traiter le contrôle à vos sensations de faim et de satiété qui vous travailler pour vous. Vous allez pouvoir vous reposer. Vous tenez le bon bout !
22/06/2011 (18:46) Patricia77 J'avais l'habitude de me peser tous les jours. Depuis que j'ai commencé Linecoaching, je suis forcée à me peser qu'au début. Maintenant à quelle fréquence dois-je me peser ? (Merci d'avoir ouvert ce site qui déjà m'aide beaucoup.) Bonjour Patricia, Pour la balance, point trop n'en faut. Mais un peu quand même. Disons qu'un oeil sur la balance tous les 15 jours est une bonne mesure pour pouvoir se concentrer sur les progrès du comportement alimentaire sans être trop stressée par le poids. A très bientôt.
22/06/2011 (18:47) Martine pas de question pour l'instant, mais mes félicitations pour ce site. Il est esthétiquement très agréable, il est complet, je n'en ai pas encore fait le tour. Et surtout on a des interlocuteurs, les coachs répondent très vite, on se sent écoutés. Merci Martine pour vos encouragements. Ça fait toujours plaisir. A très bientôt.
22/06/2011 (18:47) Achilette29 Bonjour Docteur, j'ai une certaine appétence pour les aliments gras et sucrés. Malheureusement, ces aliments ont un effet assez néfaste sur mon organisme : digestion difficile, mauvais sommeil... Je remarque une amélioration de ces symptômes quand je privilégie une alimentation plus "saine". Que faire ? Bonjour Achilette, Les aliments gras et sucrés sont des aliments riches qui sollicitent davantage l'organisme. Mais ce sont aussi des aliments très rassasiants qui comblent la faim en quantité plus réduite que les aliments moins riches. Si vous avez déjà fait plusieurs régimes, il est possible que vous éprouviez des difficultés à consommer ces aliments en respectant votre satiété. La restriction développe une appétence excessive pour les aliments dont on cherche à contrôler la consommation. Les exercices du programme vous permettront de mieux maitriser vos appétence et de retrouver le goût d'une alimentation plus variée. Bon courage.
22/06/2011 (18:48) Anjana Bonjour Dr Zermati, encore bravo pour ce site qui est trés convivial, trés documenté et motivant, je suis encore en train de remplir mon carnet alimentaire, noter donc mes impressions, mes sensations, je butte devant le même gros probléme (pr moi) que j'avais bien sûr déjà identifié: une fringale nocturne quoi que je mange lors de mon dîner! est ce que dans la suite du programme j'aurai des clés pour résoudre ce probléme (je suis aussi en plein apprentissage de la RPC) Bonjour Anjana, Il faudrait que vous m'en disiez davantage. Est-ce la faim ou l'envie de manger qui vous réveille ? Avez-vous des insomnies qui déclenchent des envies manger ?
22/06/2011 (18:49) natt Est ce que l'utilisation des chewing-gums et bonbons sans sucre a des répercussions sur la façon de s'alimenter? Bonjour Natt, A priori ce sont des aliments comme les autres. Précisément, l'erreur serait de croire qu'ils sont sans calories. Ils contiennent d'autres sucres que le saccharose et sont un peu moins caloriques. Mais caloriques tout de même. Ils sont meilleurs pour les dents !
22/06/2011 (18:50) mereleub je suis ménauposé et sous anti-dépresseur,pourrais-je maigrir(impossible d'arrêter le traitement).Prise de 10kgs en 1,5 ans? Bonjour Merleub, Pas de problème avec la ménopause. Il n'y a pas de prise de poids obligatoire. Mais il est vrai que le corps se transforme et que les graisses situées sur le bas du corps vont migrer sur le ventre. Mais ça, c'est la nature. On n'y peut vraiment rien. Pour les antidépresseurs, certains peuvent occasionner une prise de poids. D'autres pas du tout. Mais bien sûr, il n'est pas toujours possible de choisir. Malheureusement le traitement le plus efficace sur la dépression n'est pas toujours celui qui est le plus recommandé pour le poids. Mieux vaut voir cela avec votre médecin traitant. Souvent la prise de poids n'est pas due aux antidépresseurs mais à la dépression elle-même. Bon courage.
22/06/2011 (18:51) Anick Bonjour! J'ai remarqué que le lendemain de jours ou j'ai clairement trop mangé pour mon appétit, j'ai encore plus faim le lendemain alors que je me serais logiquement attendu au contraire. De même, lorsque je déjeune le matin, même sans faim, la faim physique est davantage présente dans la journée. Pouvez vous m'expliquer ce qui se passe avec moi? Bonjour Anick, Effectivement, ce que vous décrivez ne semble pas très logique. Il est fort possible que vous éprouviez des difficultés à discerner vos sensations alimentaires. Peut-être confondez-vous votre faim et vos envies de manger. Les perturbations que vous évoquez sont assez fréquentes dans les comportements de restriction. Le fait même de manger augmente l'envie de manger au lieu de la réduire. Notre programme vous aidera à préciser ce que vous ressentez. Nous y verrons plus clair d'ici peu de temps. Bon courage.
22/06/2011 (18:52) Paquito Bonjour Dr, voici mon problème : il m'arrive assez souvent d'avoir envie de manger, alors que je ne ressens pas les symptômes de la faim véritable. Je sais différencier ces deux sensations, et il m'arrive d'attendre l'arrivée de la faim avant de manger, tout en ayant cette envie de manger, qui se manifeste par une drôle de sensation au niveau de l'estomac, et souvent par une salivation excessive. Mais au-delà de cette différentiation, que faire avec cette envie de manger (qui peut durer des heures) ? Si j'y succombe, je mange sans faim, avec les conséquences qu'on sait. Et si j'y résiste, je le fais par contrôle mental, c'est-à-dire que je me retrouve dans une situation proche de la restriction cognitive. D'où mon dilemne... Bravo, vous différenciez bien faim et EME. Bien entendu, lorsque vous avez faim, il est nécessaire de manger. Lorsque vous ressentez une EME, idéalement, le mieux est de ne pas manger et de faire face à l'émotion qui en est le point de départ. Mais peut-être n'allez-vous pas y arriver pour le moment. Vous pouvez alors manger, puis attendre ensuite que la faim réapparaisse pour manger à nouveau. De cette façon, cette prise alimentaire sera sans conséquence. Et j'espère même que vous pourrez y prendre du plaisir!
22/06/2011 (18:57) Melodie74 Bonsoir Dr Zermati, votre vidéo sur la dégustation, challenge que je viens de débuter, vient de créer un déclic au plus profond de mon être afin de me permettre d'arriver à reconnaître ma satiété. Merci ! Ma question est la suivante : A 14 ans je pesais 64 kg et à bientôt 49 j'en fais 63 kg. Est-ce que ce poids est mon poids set point ? Entre-deux durant ces 35 années j'ai bien dû perdre mon poids actuel avec tous les régimes effectués... Hello Mélodie, Merci, je suis ravi que cette video de dégustation vous aide, effectivement, la dégustation aide beaucoup pour percevoir le rassasiement. Concernant votre question sur le set-point, il est difficile de déduire de ces bases où se situe votre set-point. En fait, votre set-point est le poids que vous maintiendrez quand vous saurez manger normalement. Cad, selon vos sensations de faim et de satiété et en toute sérénité. L'idée c'est d'en finir avec tous les régimes ! Et d'arrêter d'y penser ! Bonne continuation Melodie.
22/06/2011 (18:58) Martine quand j'ai faim à des heures qui me semblent incorrectes, j'ai tendance à manger un "petit quelque chose" en attendant l'heure du "vrai" repas. Ai-je tort ? votre site est très beau, très complet, très bien fait, et on se sent très soutenus par les coaches et par vour. Merci Aucun problème. Çà s'appelle un en-cas. On mange pour soulager sa faim et attendre le repas plus confortablement. Ça évite d'arriver affamé et de se jeter ensuite sur la nourriture.
22/06/2011 (19:00) fitzie Bonjour ! En cas d'un important besoin compulsif, imaginons que la RPC, et d'autres outils nous aident à passer à "autre chose", n'est-ce pas une forme de restriction cognitive ? puisqu'on s?empêche de craquer et de manger ces aliments ? ne vaut-il pas mieux alors céder à cette compulsion, mais en quantité limitée grâce à la dégustation ? (oups : ça fait 3 questions on dirait !) Merci pour tout en tous cas ! Bravo Fitzie ! Les exercices de pleine conscience ne sont destinés à chasser ni les émotions ni les envies de manger mais à les accepter pour ne pas manger sur un mode impulsif. On peut alors choisir de manger ou non. Si on choisit de manger en réponse à une émotion, on choisit de le faire sur le mode de la dégustation, cad en pleine conscience ce qui est le contraire de la compulsion. Dans ce cas, on constatera que la faim a diminué ou disparu pour le repas suivant. On mangera moins ou on sautera son repas.
22/06/2011 (19:01) Valy Bonsoir Docteur. Lors du dernier chat (auquel je n'ai pas pu assister en direct) la question de la disparition de la faim sans avoir mangé a été abordée plusieurs fois. Ça m'a rassurée car j'ai aussi vécu ces moments où ayant des réunions qui débordaient jusqu'à 13h voire 14h, j'ai eu faim un peu avant 12h (heure à laquelle je déjeune habituellement avec mes collègues) et je n'avais plus faim à la fin de la réunion. Je me demandais si c'était un peu comme pour le sommeil où il existe des fluctuations au cours du temps dans sa régulation. En cas de problème d'endormissement (et même plus généralement) les médecins conseillent d'être attentif à ses sensations de fatigue et d'aller se coucher quand ces sensations de fatigue reviennent. Pour la faim, quel conseil donneriez-vous ? Est-il préférable d'attendre la prochaine manifestation de la faim pour manger ? Bonjour Valy, La comparaison avec le sommeil est assez pertinente. On peut avoir sommeil au cours d'une soirée et retrouver une sorte de second souffle qui permet de reprendre des forces et de prolonger la soirée. Néanmoins, il serait tout de même possible de trouver le sommeil. La faim procède aussi par vague : elle apparait puis disparait. Mais une fois qu'elle s'est manifestée, le corps a signalé son besoin énergétique. On peut manger sans aucun complexe. Bon appétit.
22/06/2011 (19:01) shanti Bonsoir, merci pour votre site. Depuis que je mets en pratique vos conseils, je me sens déjà mieux et j'écoute ma faim avec sérénité. Par contre, si une femme est enceinte peut-elle appliquer cette méthode aussi facilement? Les hormones étant en roue libre, comment gérer ses émotions pour ne pas manger énormément et prendre trop de poids? Merci et bonne soirée Jean-Philippe. Hello Shanti et merci d'être là, Est-ce que vous nous annoncez une prochaine naissance ? Dans ce cas, pas de problème. Les femmes enceintes doivent comme les autres manger selon leurs besoins et écouter leurs sensations alimentaires (les fameuses envies). Il faut néanmoins prendre quelques précautions (toxoplasmose, listériose, suppression de l'alcool). Les sensations peuvent être assez perturbées par les nausées, surtout en début de grossesse. Mais cela n'entraîne généralement pas de prise de poids particulière. ET bien sûr les émotions ! Ça peut chahuter plus fort. C'est le travail sur l'impulsivité alimentaire grâce aux techniques de pleine conscience qui pourra vous aider. Nous vous apprendrons les exercices au cours de notre programme. A très bientôt.
22/06/2011 (19:02) sandro13 Re-bonsoir M. Zermatti. Il faut vraiment une dose d'accompagnement importante pour tenir le coup et ne pas céder à l'appel ou au re-appel des régimes en ce moment ! Pleins les journaux, pleins la TV, pleins dans la bouche des copines. Horreur, il existerait même sur la toile un club des Dukan, les Dukanettes !!! Quand je pense que j'ai repris 20 kgs après ce régime et un triplement de mes compulsions. Mais que fait la police ???? Encore bravo et merci de votre soutien. Merci Sandro 13, C'est vraiment qu'il faut vraiment s'accrocher pour ne pas céder à la tentation des régimes. Les gens qui grossissent après un régime pensent toujours qu'ils s'y sont mal pris. Ils s'en attribuent toujours la responsabilité et ne remettent jamais le régime en question. C'est vraiment commode pour les prescripteurs. Mais aujourd'hui, nous avons toutes les études pour affirmer que les régimes ne permettent pas de maigrir durablement (95% d'échec à 3 ans ! c'est quand même pas rien) et qu'ils aggravent le surpoids et les troubles du comportement alimentaire. Vous avez raison, que fait la police ? En tout cas, nous, on va pas attendre qu'elle se bouge. A très bientôt.
22/06/2011 (19:03) Lily A force d'entendre la souffrance quotidienne des femmes, n'êtes vous pas devenu plus féministe ? Ou autrement dit, pensez-vous que si nous les femmes étions plus libres vis à vis de nos familles, de nos hommes, de notre image, nous aurions moins de troubles du comportement alimentaire ? N'y-a-t-il pas au delà de la rééducation alimentaire une rééducation plus large à la non-culpabilité, et osons le mot, à la liberté ? Décidément Lily, que de bonnes questions ! Notre programme s'inspire beaucoup de cette idée. Il comprend des exercices d'affirmation de soi pour permettre à chacun, et bien sûr les femmes, à être soi-même sans avoir à se plier au désir d'un autre ou à la tyrannie des images. La démarche d'amaigrissement comprend non seulement une rééducation du comportement alimentaire mais aussi un travail sur les émotions et sur l'affirmation ou l'estime de soi. C'est un travail profond sur soi-même.
22/06/2011 (19:05) nanie Cher docteur, il arrive que j'ai suffisamment mangé au cours du repas avant d'arriver au desser. Seulement j'aime bien finir mes repas sur une note sucrée. Et le seul aliment qui soit sucré et qui ne me remplisse pas trop l'estomac c'est le chocolat ! j'en mange une barre dans ces cas-là. Qu'en pensez-vous ? Bonjour Nanie, On appelle ce phénomène l'insatisfaction. Vous avez satisfait votre faim mais pas vos envies de manger. Vous pourrez bientôt maitriser les quantités de nourriture du repas de façon, comme le disaient nos mamans, à garder une petite place pour le dessert.
22/06/2011 (19:05) Anjana Oui j'ai des insomnies depuis des années, et en ce moment je prends 1 comprimé de stilnox Il est donc possible que vos insomnies s'accompagnent d'émotions négatives qui entrainent des envies manger émotionnelles. Dans ce cas, c'est le travail que nous allons effectuer sur les émotions qui vous aidera à résoudre cette difficulté.
22/06/2011 (19:10) marion92 Bonjour Docteur, depuis maintenant 3 jours j'écoute ma faim et l'attends pour manger. Cependant, je n'arrive pas à ne rien faire d'autre que manger ! Je m'ennuie très vite ! Je mange seule et devant la télé (j'ai tout de même abandonné le PC lors des repas!), auriez-vous un "truc" pour se concentrer uniquement sur la nourriture? Merci d'avance ! Bonjour Marion, Bravo pour vos efforts sur l'ordinateur. Pas toujours facile de manger seule dans un silence de cathédrale. Il faut comprendre l'intérêt de cette recommandation. L'idée est de manger en mettant son attention sur ses sensations gustatives et alimentaires. Pour cela, nous utiliserons les techniques de dégustation. Nous voulons éviter que votre attention ne soit captée par un écran d'ordi ou de télé. Mais rien n'empêche de vous mettre la télé en fond sonore ou accompagner vos repas d'une petite musique. Bonne continuation
22/06/2011 (19:11) nanie Cher docteur, en remplissant mon carnet "découverte", je m'aperçois que très souvent il m'arrive de boire beaucoup d'eau au cours du repas (soif irrépressible). Du coup, je ressens très rapidement un trop plein : ce n'est absolument pas confortable et je note dans mon carnet que j'ai trop mangé. Cette sensation de "trop" est-elle un signe de satiété. Encore merci pour votre méthode, j'y crois ! Oui Nanie, il s'agit bien de la satiété. Mais basée sur le volume du contenu de l'estomac. Votre faim est calmée "artificiellement" et ne va pas tarder à réapparaitre. Il faut bien faire la différence entre ce remplissage gastrique et la diminution du plaisir gustatif qui est une autre forme du rassasiement davantage basée sur l'ingestion des calories.
22/06/2011 (19:15) helene Bonsoir, Docteur Zermati. Je viens de commencer le programme. Mon gros problème, c'est la fatigue. Je suis maman de 3 enfants en bas âge et quand je suis fatiguée, je ne peux pas forcément me reposer quand ils sont là. Du coup, j'ai tendance à rechercher dans la nourriture un peu de réconfort pour "tenir" jusqu'au soir. Comment peut-on éviter ce problème? Bonjour Hélène, La fatigue augmente les envies de manger émotionnelles. On mange pour tenir le coup et se redonner du courage. Ce problème se résout en augmentant sa tolérance aux inconforts émotionnels grâce aux différents exercices de pleine conscience que vous pourrez pratiquer tout au long du programme. Bon courage Bon courage.
22/06/2011 (19:20) csteph Bonsoir, j'ai pas mal de difficultés a ressentir la satiété. Parfois je sent que je n'ai plus mon creux à l'estomac ou à la gorge, alors je m'arrête. Mais est-ce la satiété ou autre chose ? Parce que souvent j'ai de nouveaux la sensation de faim quelques heures après. Bravo Steph, La satiété c'est la disparition des sensations de faim qui peut intervenir après quelques bouchées. S'arrêter à ce moment entrainerait une retour prématuré de la faim. Mais on s'arrête en réalité quand l'envie de manger disparait. C'est à ce moment qu'on est rassasié. Le rassasiement se manifeste par un sentiment de satisfaction et correspond à l'ingestion d'une quantité de nourriture qui permet de retrouver sa faim juste avant le prochain repas.
22/06/2011 (19:20) nanie Bonsoir Docteur, j'ai passé la majeure partie de ma vie au régime avec de nombreux aliments tabous dans ma culture. Aujourd'hui, j'ai très envie de ces aliments "interdits". Je suis arrivée a en dédiaboliser certains mais d'autres continuent de me faire envie. Comment les gérer ? puis-je me faire un repas de cacahuettes lorsque j'ai faim ? en manger souvent à petite dose pour les apprivoiser ? Merci Bonsoir Nanie, Nous effectuerons bientôt des exercices sur les aliments tabous qui consistent à trouver le rassasiement gustatif. Il s'agit de la sensation qui permet de s'arrêter sur ce type d'aliments. Le rassasiement gustatif disparait généralement chez les personnes qui ont pratiqué des régimes. si vous avez faim, vous pouvez effectivement faire un "repas" de cacahuètes et chercher à détecter votre rassasiement.
22/06/2011 (19:25) Achilette29 Re-bonsoir docteur, j'ai lu votre livre "Maigrir sans régime" il y a 3 ans et depuis, j'essaie tant bien que mal d'appliquer votre méthode. Mon principal problème réside dans des compulsions suite à des émotions négatives. Je perçois les bons côtés du coaching et en même temps, j'ai peur que mon côté "bonne élève " ressurgisse" et que je me mette en restriction pour avoir un bon bilan par exemple... Bravo Achilette, Vous avez repéré une difficulté importante. Votre côté Bonne élève pourrait vous entrainer à vous mettre trop de pression et vouloir trop bien respecter vos sensations alimentaires. Le comportement alimentaire se caractérise par sa très grande souplesse. En le rigidifiant, vous risquez de faire réapparaitre des compulsions. Ne soyez pas trop parfaite, celà ne vous empêchera pas d'y arriver... Bonne continuation
22/06/2011 (19:26) naturefemme Bonsoir! au bout de combien de temps peut on considérer que l'on a atteint le set-point ? On pourra le considérer quand votre poids sera stabilisé depuis plusieurs mois et que vous aurez la conviction de manger en respectant vos sensations alimentaires.
22/06/2011 (19:29) naturefemme bonjour. Pensez-vous qu'après des périodes d'anorexie et boulimie, il est possible de ressentir à nouveau le sentiment de satitété? Bien sûr naturefemme, Il est tout à fait possible de retrouver un comportement normal avec des sensations de faim et de satiété et une relation apaisée à la nourriture. Notre objectif est que ,vous puissiez "manger sans y penser" Ne vous découragez surtout pas ! L'objectif est parfaitement réaliste.
22/06/2011 (19:31) jean-philippe Je pense avoir répondu à la plupart des questions. Je vous souhaite à tous une bonne semaine. Que la faim soit avec vous !
X