Chat du 3 août 2011 avec Jean-Philippe Zermati

03/08/2011 (18:32) JPZ Bienvenue à tous les courageux qui se trouvent devant leur ordinateur et non au bord de la mer, à la campagne ou à la montagne...
03/08/2011 (18:34) katy1308 Bonjour et encore bravo pour le site, lorsque je bois un peu je me rends compte que je mange souvent plus que mes besoins, dans ces cas la je n ecoute plus ma faim et n entend plus vraiment ma satiété ou si je l'entends, je l'ignore. Est ce considéré comme une EME, de la gourmandise, ou bien comment appeleriez vous cela? Bonjour Katy, Chez les personnes qui présentent des troubles du comportement alimentaire, l'alcool est effectivement un désinhibiteur des sensations alimentaires. En plus d'apporter des calories, il perturbe les sensations de faim et de satiété et incite à manger davantage. Pour le moment, je vous suggère vivement de supprimer les consommations quotidiennes, si tel est le cas. Et de modérer vos consommations dans les circonstances festives. A très bientôt.
03/08/2011 (18:36) Nicci Bonjour Docteur, je voudrais savoir si parmi les personnes qui suivent ce programme depuis un moment, par exemple dans votre cabinet, certaines ont un déclic, une compréhension évidente et assez soudaine, "chopent le truc", et se considèrent et sont "guéries" de leur problème, ou si le processus ne peut qu'être progressif avec ses inévitable rechutes (un peu comme l'apprentissage sportif ou on descends toujours d'un niveau avant de remonter plus haut) ? Bonjour Nicci, Je crois que tous les cas de figures sont possibles. Certains progressent... progressivement. D'autres par palier. La perte de poids peut survenir dès le début du programme ou plus tardivement ou parfois même après le programme. On a effectivement l'impression que chez certaines personnes les choses se sont débloquées après une forme de déclic. Elles avaient bien intellectualisées la méthode mais elles ne la ressentaient pas. Dans tous les cas, il n'y a jamais de progression linéaire, sans accident de parcours. On n'apprend pas le piano sans fausses notes. On n'apprend pas le vélo sans tomber. Il ne faut jamais se décourager. Souvent l'impatience est la plus grande ennemie.
03/08/2011 (18:39) chris7889 Bonjour, J'ai commencé à lire au mois de mai votre livre et celui du Dt Apfeldorfer. Je les ai acheté ensemble sans savoir que vous étiez "associés". Au mois de juin, je me suis inscrite sur votre site. Vous êtes ma dernière chance : j'ai toujours été plus ou moins ronde !! J'ai tout essayé pour perdre un peu de poids : régime hypocalorique, régime hyperproteïné, diétéicienne, Weight Watchers, Régime COHEN et même Séances d'auto hypnose avec Dany Dan DEBEIX. Le résultat : j'ai 43 ans mesure 1,65 m. et pése 83 kg. Je ne peux plus me regarder dans une glace et du mal à m'habiller comme j'aimerai, les relations avec mon mari sont parfois conflictuels.... LE GROS SOUCI est que JE NE PENSE QU'A MANGER !! J'aime tout à l'excés : les glaces, les frites, les gâteaux au chocolat, le vin...... TOUT quoi !! Donc depuis que j'ai commencé à vous lire : j'essaie de ne plus être en restriction cognitive le problème c'est que j'ai pris 2 kg !!!!! Suis-je un cas désespéré ? Savez-vous quel est le pourcentage de réussite de votre méthode ?? Merci de votre aide. Je suis vraiment désespéree !! Bonjour Chris ATTENTION, Chris. Vous commettez une erreur fréquente. En fait, vous êtes toujours en restriction cognitive. La RC ne se voit pas à ce qu'on mange mais à ce qu'on pense. On est en RC quand on mange avec mauvaise conscience, quand on pense que certains aliments font grossir, quand on on est dans le contrôle de son alimentation ou même encore de ses sensations alimentaires... Vous n'êtes absolument pas un cas désespéré. Bien au contraire ! Vous avez de sérieux troubles du comportement alimentaire qui peuvent être corrigés par cette approche. Grâce à elle, vos troubles vont disparaitre et vous pourrez manger beaucoup moins. C'est ce qui vous fera maigrir. Je vous conseille vivement de ne pas avancer trop vite et de suivre la progression que nous avons établie. Elle est faite pour vous permettre de maigrir durablement en vous évitant de prendre du poids en début de parcours. Soyez patiente et rigoureuse. Et tout ira bien, vous verrez.
03/08/2011 (18:40) Noelle Bonjour Mr Zermatti, je viens d'avoir accès a un défi "sauter un repas quand on n a pas faim", alors que j'ai entendu pendant des années que ce n'etait pas recommandé, et que j'ai bien entendu sauté des repas pour diverses raisons, en pensant que c'etait une erreur. Que penser de cette situation?Au passage, merci pour la création de ce site Bonjour Noelle, L'idée qu'il ne faut jamais sauter de repas faire partie de toutes ces mauvaises croyances qui peuvent conduire à prendre du poids. Car elles font manger sans faim et donc au-delà des besoins de l'organisme. Personne n'a l'idée d'aller se coucher s'il n'a pas sommeil ou de boire s'il n'a pas soif. On comprend mal pourquoi on devrait s'obliger à manger quand on n'a pas faim. Don Noelle, soyez totalement rassurée. Et que la faim soit avec vous !
03/08/2011 (18:41) fine67 Bonjour et merci pour cet espace de discussion. Je suis votre programme depuis quelques semaines. Tant que les carnets étaient obligatoires, j'arrivais à faire mes exercices de respiration en pleine conscience, faire attention aux impressions de faim, ou de satiété. Toutefois, aujourd'hui, en phase de dégustation, je n'arrive plus à mettre à profit vos conseils. Aussi, depuis quelques jours, les crises hyperphagiques ont repris. Comment se fait-il que je sois incapable de faire mes exercices sans obligation. Suis-je d'une certaine manière toujours dans le contrôle ?, Bonjour Fine, Il n'est pas facile de répondre à votre question. Si vos crises d'hyperphagie ont repris ne serait-ce pas que vous traversez une période de turbulence émotionnelle ? Des événements désagréables se seraient-ils produits ou vont-ils se produire ? Ou peut-être seriez-vous perfectionniste ? Le fait de moins pratiquer vos exercices génèrent une anxiété qui pourrait déclencher des crises. Bref, dans quel état émotionnel vous trouvez-vous ces derniers jours?
03/08/2011 (18:42) malta Bonjour Monsieur. Comme j'ai beaucoup de mal à sentir si j'ai vraiment faim, j'attends très longtemps avant de manger et me retrouve parfois avec une sensation de tête qui tourne, etc...j'ai peur qu'en faisant attendre mon corps comme ça, il se sente privé et ne se venge, qu'en pensez-vous? de plus j'ai de plus en plus de mal à manger bien que je sente ma faim mais mon esprit a du mal à collaborer. Enfin, comme je ne sens pas bien la satiété je n'ai trouvé comme moyen que de m'arrêter quand je pense que c'est suffisant et d'atteindre une heure voire si j'ai tjrs faim..est-ce la bonne méthode? merci Bonjour Malta, Effectivement vous partez un peu trop loin dans votre faim. Le corps ne se venge pas. Mais vous risquez de vous imposer des situations d'inconfort inutiles et d'éprouver plus de difficultés à ressentir et respecter votre satiété. Je vous conseille de porter plus d'attention aux signaux précoces de la faim et pour cela de vous aider des exercices de pleine conscience, la respiration et bientôt le body-scan. Votre stratégie par rapport à la satiété peut s'avérer très efficace. Dans le doute autant s'arrêter plus tôt. Si vous n'avez pas assez mangé, votre faim réapparaitra plus tôt. En fait, vous pratiquez spontanément l'un de nos prochains exercices sur la satiété, le fractionnement des repas. Bonne continuation...
03/08/2011 (18:42) KASIU Bonjour et bravo pour ce magnifique site ! J'aimerais savoir si vous n'avez pas déjà eu de patients inconsciemment résistants ? Je souhaite plus que tout perdre les 20 kg accumulés au cours des dix dernières années mais c'est j'ai l'impression d'être en lutte perpétuelle entre mon conscient qui veut maigrir et mon inconscient qui me dicte l'inverse. J'ai consulté de manière un peu irrégulière mais tout de même pendant presque dix ans un psy, appris des tas de choses sur mon entourage et moi-même mais comprendre ne suffit pas visiblement. Accepter de rester grosse me semble tout simplement impensable. Personne ne semble capable de m'aider à lâcher prise. Que faire, qui consulter (Paris) ? Merci pour vos conseils. Kasiu Bonjour Kasiu, Je trouve qu'il est encore un peu tôt pour vous résigner à garder ce poids. J'ai l'impression que vous êtes dans une situation bien connue. Vous n'êtes pas du tout attachée à votre poids mais à votre façon de manger. Il est possible que vous soyez une mangeuse émotionnelle et que vous utilisiez votre alimentation pour assurer votre équilibre émotionnel. Malheureusement vous devez en subir les effets secondaires, la prise de poids ou l'absence de perte de poids. Nous allons vous faire travailler sur l'aspect émotionnel de votre alimentation. Le but n'est pas de faire disparaitre vos émotions mais d'accepter de faire avec sans chercher à les atténuer par des prises de nourriture. Pour le moment, je vous conseille de moins vous focaliser sur votre courbe de poids et de concentrer vos efforts sur la progression de votre comportement alimentaire. Il y a beaucoup de chance pour que le poids suive. Ne perdez surtout pas espoir. Vos chances sont réelles.
03/08/2011 (18:42) katy1308 bonsoir de hollande ou il pleut meme sur la plage !!!
03/08/2011 (18:43) Path Bonjour, je ne suis malheureusement pas disponible ce soir et j'espère que ma question trouvera une réponse. J'ai peur, j'ai une trouille monumentale, cette impression que quoi que je fasse je n'y arriverais jamais (scénario catastrophe). Je suis bourré de fausses croyances mais le fait de le savoir ne me fait pas avancer. Je crois, du moins je suis persuadé que j'ai besoin de mes transes alimentaires ou de contrôle, je me sens bien dans l'un et dans l'autre. J'adorerais connaitre la voie du milieu mais je me sens triste car il n'y a ni la récompense de ne pas se poser de question en mangeant, ni la récompense de perdre du poids... Quels conseils pouvez vous me donner? Merci d'avance pour votre réponse. Ouh la la, Path. Quelle vision pessimiste ! D'abord, je vous dirai qu'il ne faut surtout pas nous croire sur parole. Il faut faire le travail et croire ce que vous verrez de vos propres yeux. C'est la seule façon de se débarrasser de vos anciennes croyances ou de nouvelles qui pourraient venir les remplacer. Pour le moment vous êtes attachée aux bénéfices de votre façon de manger. Vous en avez encore besoin. C'est ce qui vous empêche de maigrir durablement. Mais heureusement que les choses peuvent être bien différentes. La voie du milieu existe. Celle qui permet de manger sans se poser de questions tout en perdant aussi du poids. En remettant la nourriture à la place qui est la sienne. On mange avec une forme d'insouciance attentive en se posant comme seules questions " ai-je faim et qu'est-ce qui pourrait bien me faire envie aujourd'hui". Et il se trouve que c'est ainsi qu'on répond au mieux aux besoins de son corps et qu'on parvient à retrouver et se maintenir à son poids d'équilibre. Il arrive même qu'on mange parfois pour seulement se réconforter. Beaucoup de gens aujourd'hui ont perdu du poids ainsi et se sont réconcilier avec la nourriture. Je suis certain que vous pouvez y arriver. Ne baissez pas les bras avant d'avoir commencer. Courage. Beaucoup de gens sur ce site sont là pour vous soutenir.
03/08/2011 (18:45) ZIZOU Bonjour Dr Zermatti;Il m'arrive d'avoir parfois un petit peu faim:est ce qu'il est préférable de manger un peu ou d'attendre que ma sensation de faim soit plus nette Bonjour Zizou, En fait, nous allons vous faire travailler à reconnaitre ce que nous appelons la Bonne Faim. Ni trop faible, ni trop forte. Sachez simplement qu'il n'y a pas plus de poids à perdre en mangeant avec une trop grande faim. On en reparle après l'étape Faim. A bientôt.
03/08/2011 (18:46) bubulle Bonjour. Est-il conseillé d'accompagner cette méthode par un travail par la parole ? Je pense notamment à consulter un psychiatre qui serait spécialisé dans les troubles alimentaires, qu'en pensez vous ? Bonjour Bubulle, On ne peut faire que des réponses cas par cas à cette question. Je dirai que dans la plupart des cas cette méthode peut se suffire à elle-même. Elle permet un travail sur le comportement alimentaire auquel peu de praticiens sont actuellement formés. Le recours à un psychiatre peut être préconisé en fonction de l'importance des troubles émotionnels ou psychologique ou de la gravité des troubles alimentaires. Bon courage et bonne continuation
03/08/2011 (18:47) Tourmaline ce n'est pas vraiment une question mais un témoignage. Je viens de découvrir l'outil : "changer c'est possible". Je suis donc "consciemment incompétente" ! Quel bien cela fait de découvrir cela. Je n'en rajoute plus avec des "je suis vraiment nulle", "je n'arrive à rien", je comprends que je suis dans un processus d'apprentissage. Intellectuellement, je le savais. Là, je l'ai compris et accepté. Le site vient prendre le relais là où je laissais tomber avec les livres. merci
03/08/2011 (18:48) LYDIA7761 Bonjour je suis un tempérament très gourmande, habituellement je mange aussi par pulsion lorsque je suis fatigué ou contrarié, mais le pire c'est qu'il m'arrive a avoir envie de manger du chocolat ou des bonbons mais sans avoir faim ni sans motif. que peux ton faire pour arriver a maitriser ces pulsion.vous remerciant de votre réponse.cordialement Bonjour Lydia, Une envie de manger est toujours déclenchée par un besoin, nutritionnel ou émotionnel. Il semble que vous ayez bien repéré la fatigue et la contrariété comme déclencheurs. Vos autres EME ont des déclencheurs que vous n'avez pas encore identifié. Il peut s'agir d'émotions plus discrètes : ennui, recherche de détente, humeur... Les exercices du programme vont vous aider à progresser dans ce sens. Bravo en tout cas pour vos premiers résultats.
03/08/2011 (18:57) Tourmaline Bonjour, est-ce que l'adage "l'appétit vient en mangeant" est vrai ? Plus j'avance, moins je sais si j'ai faim en commençant à manger ( j'utilise beaucoup la case "je ne sais pas" comme réponse à avez-vous faim) mais plus je sens la faim, et la fin de la faim, en poursuivant le repas. Est-ce du à toutes ces années passées à "faire attention" ? Merci de votre réponse ? Bonjour Tourmaline, Je situe mal à quel endroit du programme vous vous trouvez. Mais l'étape de faim va vous permettre d'avance sur la perception de votre sensation de faim. Celle-ci a du être très altérée par plusieurs années de contrôle alimentaire. Pour le moment, je dirai que dans le doute mieux vaut s'abstenir et adopter la solution la moins risquée pour votre poids. Si vous prolongez votre attente, il y a toutes les chances pour que vous obteniez la réponse à votre question. Bon courage.
03/08/2011 (18:57) marion92 Bonjour Docteur, Je suis enfin arrivée au stade des EME. Cependant j'ai beaucoup de mal à les reconnaitre et donc à rempli le carnet alimentaire car je souffre de Trouble Anxieux Généralisé et j'ai donc l'impression de toujours manger par compulsion. Je suis en vacances et même sans stress si émotions particulière je mange trop, toujours trop sans arriver à m'arrêter. La pleine conscience m'aide pas et je ne sais plus quoi faire pour me "restreindre". Merci de votre aide, Marion Bonjour Marion, Il est bien normal que vous éprouviez des difficultés à repérer les déclencheurs de vos EME. En réalité, vous mangez pour atténuer les effets de votre Trouble Anxieux qui produit en permanence une humeur anxieuse. Les aliments jouent un rôle anxiolytique. Je vous suggère de consulter votre psychiatre qui pourra vous prescrire des traitements qui pourront considérablement vous aider. D'un autre côté, les exercices de PC sont un très bon outil. Une de leur meilleur indication est précisément le stress chronique. Bon courage.
03/08/2011 (18:58) Libellule2 Bonjour Docteur. Quand je mange quelque chose de bon, c'est tellement bon que j'en reprends comme si je cherchais à obtenir un orgasme. Le hic c'est qu'en général d'un coup j'en ai trop et là ça passe du super bon à ça me rend malade. Il faudrait s'arrêter avant comme si on dégustait. Mais quand je fais ça. J'ai une sensation de trop peu. Que préconisez vous ? Bonjour Libellule, Je pense que pour le moment vous ne percevez pas le rassasiement. Il est normal dans ces conditions que vous éprouviez un sentiment de manque. Nous allons très rapidement vous faire travailler sur ces sensations qui seules pourront vous faire arrêter le repas sur un sentiment de satisfaction qui caractérise le rassasiement. Mais quand c'est vraiment très, très bon, je vous rassure tout le monde dépasse son rassasiement. C'est le contraire qui serait inquiétant !
03/08/2011 (18:59) bubulle Bonsoir. j'ai un souci : depuis que j'ai décidé de suivre votre programme - j'avais beaucoup lu sur le sujet avant - j'ai mis en pratique le programme : manger quand on a faim, au calme, respirer, etc. Bref, mes habitudes de mangeuse émotionnelle n'apparaissent plus et Du coup, les exercices ne sont pas "justes" car je suis déjà "conditionnée" (pardonnez moi l'expression qui me fait rire d'ailleurs). Comment faire ? Ah ça, Bubulle ! Vous n'allez quand même pas vous plaindre d'aller trop bien. Nan, je blague ! En fait, nous vous ferons quand même travailler sur les EME pour assurer une prévention des rechutes. Malheureusement personne ne sait de quoi l?avenir sera fait. Et nul n'est à l'abri d'une forte turbulence émotionnelle. En tout cas, bravo si vous allez déjà mieux. Vos progrès encourageront tous les membres du site.
03/08/2011 (18:59) CecB Bonjour, j ai commence avec linecoaching il y a presque un mois., Aujourd'hui je butte, comme quand j essayais d appliquer la méthode seule grâce aux livres, sur une difficulté que je n arrive pas a contourner. Je me sens incapable de pratiquer la RPC, l image refuge, ou même de faire les exercices de dégustation. Je n ai pas le temps, j oublie, je commence la RPC et me rend compte au bout de 10 min que j ai arrêté en route, je me suis laisser entrainer ailleurs par mes pensées ? Il y a du progrès dans le sens ou je n ai jamais tenu un carnet alimentaire aussi longtemps - régulièrement, mais j ai toujours cette impression que des qu il s agit de se mettre au vrai travail, mon cerveau bat la campagne. Finalement le carnet est presque une excuse pour ne pas faire le reste - je n abandonne pas puisque je remplis mon carnet, mais?J'ai un quotidien un peu charge car je travaille a temps plein et suis maman d un bébé d un an ; le papa participe bien au niveau matériel quand je ne suis pas a la maison ( cest lui va chercher notre fille a la crèche tous les soirs, prépare le diner pour nous trois ), mais il m est quasiment impossible lorsque nous sommes tous les trois a la maison de prendre du temps pour moi sauf quand notre fille dort - jouer seule 10 min est un exploit pour elle ! Je pense que je pourrais tout de même trouver du temps pour la RPC et les dégustations même si ce n est pas simple, mais je n y arrive pas. Je suis a 100% convaincue du bienfonde de cette methode - apres des annes de regimes qui m avaient laisse des kilos supplementaires, des crises de boulimie et un comportement alimentaire absolument detraque voir obsessionnel, je suis depuis plusieurs annees a 25 kg de mon poids maximum (grace a ce genre d approche et un travail un peu plus large sur moi meme) et me suis debarasse de la boulimie, de la restriction cognitive, et de toute idee qu'un régime pouvait tre bénéfique a qui que ce soit . J en arrive pas a comprendre ce qui me bloque aujourd'hui et j avoue que cela commence a m inquiéter car c est pour moi la seule voie envisageable. Merci pour votre aide, Cecile Bonjour Cécile, Vous avez déjà considérablement progressé sur votre comportement alimentaire et sur votre poids. Je vous assure que beaucoup de personnes envieraient votre parcours tout à fait remarquable. Vous pourriez être d'un immense soutien à tous ceux qui essaient de suivre vos traces. Je vous recommande d'ailleurs vivement de venir les soutenir. Cela pourrait aussi vous apporter une aide inattendu dans votre progression. Quant à vos difficultés sur les exercices de PC et de dégustation, elles sont parfaitement normales. Il est très difficile de maintenir son attention quand on est fatiguée ou stressée. On est envahi de pensées. Il ne faut pas que ces exercices deviennent un stress pour vous. Votre rythme de vie est déjà très soutenu. Les exercices ne doivent pas être une contrainte supplémentaire. Ils ne vous aideront que si vous acceptez de les faire à votre rythme. Si les pensées vous détournent de votre respiration, apprenez à observez vos pensées. Ce sera peut-être plus facile pour vous. Ne vous mettez pas une obligation d'effectuer vos exercices trop parfaitement. Faites-les même très imparfaitement. Ce n'est pas facile d'avoir un travail, un tout jeune enfant de un an, une maison à entretenir... Pratiquez les exercices comme vous le pouvez, à votre rythme, imparfaitement... Mais ne les perdez pas de vue. Voyez-les comme quelques instants volés que vous vous accordez... quand vous avez le temps. Bon courage Cécile. On est avec vous.
03/08/2011 (19:00) Libellule2 Bonjour Docteur. Quand je mange une crème dessert sucrée normale. Que je trouve pas régime je mange très vite pour la manger totalement voire en manger 2. Le hic c'est que du coup je ne profite pas trop du gout. Mais j'ai beaucoup de mal à réduire ma vitesse pour ce genre d'aliments. Que faire ? Merci Libellule, Ce que vous décrivez est typiquement le comportement d'une personne qui sort de la restriction cognitive. Vous mangez comme si vous vouliez rattraper le temps perdu ou comme si vous mangiez votre dernière crème dessert. Bon, tout ça va disparaitre. En attendant, faites tout de même attention à bien suivre les étapes du programme et à ne pas trop réintroduire avant d'avant retrouver vos sensations alimentaires. Exercez-vous au max sur la dégustation. Si vous dépassez, efforcez-vous d'attendre le retour de votre faim. Bonne dégustation.
03/08/2011 (19:01) katy1308 Bonjour, depuis que j ai commence le programme, je mange ce que je veux et plutot en quantité raisonnable, mais auparavant j avais quasiment élimine le gluten et le lait et la maintenant je me régale mais j ai l impression de grossir et d'être ballonné, que me conseillez vous? Bonjour Katy, Il est possible que vous éprouviez des inconforts digestifs du fait d'avoir modifié votre alimentation. Ces ballonnements ne sont pas des prises de poids. Mais de l'air dans vos intestins. Je vous conseille de vous donner un peu de temps pour que votre corps s'habitue et de manger en mastiquant et en prenant votre temps. Bonne régalade.
03/08/2011 (19:02) tonico Bonjour, Comment respecter les horaires de repas instaurés pour la famille si l'on mange entre les repas et que de ce fait on arrive à table rassasiée.Merci Pas de soucis pour ça, Tonico. Au début, nous accordons la priorité au retour des sensations alimentaires sur les repas de famille. Ce n'est pas très convivial, c'est sûr. Mais nous n'avons pas trop le choix. Il faut absolument que vous retrouviez vos sensations. Le but est qu'au final vous deveniez capable de faire venir votre faim à l'heure qui vous arrange. Cela s'obtient par un travail sur ce qu'on appelle l'appétit prévisionnel. Donc pas d'inquiétude. Nous militons pour la paix des ménages et des familles.
03/08/2011 (19:04) hemipresente Ecouter son estomac => bonsoir Docteur, j'ai lu un de vos articles sur le site traitant de la nécessité d'écouter son estomac. J'essaye de sentir un inconfort à l'estomac avant de manger, mais vous mettez l'accent sur le fait que le mal à l'estomac ne signifie pas forcément la faim. Alors comment puis-je faire la différence ? Je ne suis inscrite que depuis 3 semaines, est-ce que cela procède d'un apprentissage que je vais faire très progressivement ? Merci beaucoup pour votre réponse. Bonjour hémiprésente, Les signaux digestifs ne sont que l'une des formes que peut prendre la faim. Il s'agit généralement de petites ou de moyennes faims. La grande faim se manifeste par des signes plus généraux : faiblesse, vertiges, maux de tête, froid, bâillement... Nous allons bientôt vous faire travailler à découvrir ce que nous appelons la Bonne Faim. Ni trop faible, ni trop forte. A bientôt.
03/08/2011 (19:05) bubulle Bonsoir. Concernant les déclencheurs qui nous pousse à manger, Est-ce la même chose pour le coca light ? j'en bois beaucoup (on m'en avait préconisé lors d'un premier "régime" et je voudrais aussi me débarasser de cette habitude... ? Merci Possible. Avez-vous soif avant de boire votre coca light ? Si non, c'est peut-être une EBE (envie de boire émotionnelle). Je viens de l'inventer. Vous pourrez vous en débarrasser en même temps que vos EME. C'est en tout cas notre objectif.
03/08/2011 (19:10) sammorgan Bonjour Monsieur Zermati, je suis Samantha et j'ai commencé un programme en ligne depuis 3 semaines maintenant, j'essaie le plus assidue possible et en fait je ne rencontre pas de réel problème si ce n'est que je ne maigris absolument pas. Est je complètement perdu la notion de quantité et je mange trop? Pourquoi est ce que mon poids ne se modifie pas du tout? Merci pour votre réponse, et merci pour ce programme qui j'espère finira pas m'aider, Samantha. Bonjour Samantha, Notre programme se distingue des programmes habituels du fait qu'il est concentré sur un objectif de perte de poids durable et non de perte de poids rapide. Je sais que ce n'est pas toujours évident. Mais 3 semaines pour un changement profond de comportement ne représente que peu de temps. En trois semaines, vous n?êtes pas encore entrée dans le c?ur du programme. Vous avez appris la RPC et vous avez observé votre façon de manger. C'est insuffisant pour perdre du poids. Je vous rappelle que nous cherchons à comprendre votre comportement alimentaire pour mettre en place des solutions durables. Il est possible que vous ne respectiez pas encore vos sensations alimentaires et que votre alimentation soit encore excessive. Jusqu'ici tout est vraiment normal. N'ayez pas d'inquiétude.
03/08/2011 (19:15) Noelle C'est rassurant de lire vos réponses , merci
03/08/2011 (19:19) Snana Bonjour, J'ai le sentiment de comprendre parfaitement le programme intellectuellement, mais de ne pas arriver à toujours me dépétrer de mes émotions, même si j'ai déjà remarqué que j'étais une mangeuse 100% émotionnelle. Et j'ai également de grandes difficultés à faire les exercices qui demandent de s'isoler de tous pendant les repas. Y aurait il une solution miracle ? Ben... non. Y'a pas de solutions miracles. Mais il y a des solutions pas miraculeuses. En fait, la compréhension intellectuelle du processus d'alimentation émotionnelle ne sert pas très souvent à le faire disparaitre. Il s'agit d'un réflexe conditionné qui n'est pas accessible à la conscience. On ne peut pas plus empêcher une émotion de déclencher une EME qu'on ne peut empêcher sa jambe de monter quand on frappe sur le genou. Mais le réflexe rotulien est câblé alors que le réflexe alimentaire est conditionné. Et donc, Ô miracle, on peut le déconditionner. C'est dans ce but qu'on fait appel aux techniques de pleine conscience. Le premier exercice du programme de PC consiste à apprendre à observer sa respiration. Au final, il s'agit d'apprendre à observer une émotion sans chercher à la réduire par une prise alimentaire. CE qui ressemble un peu à observer un orage en restant dessous. Il faut donc pour cela disposer de quelques outils que nous allons vous transmettre tout au long du programme.
03/08/2011 (19:21) tonico Bonjour, Actuellement suivie par une nutritionniste je n'ai pas perdu 1g depuis 6 mois ! sachant que je suis au régime depuis l'âge de 11 ans et que j'en ai aujourd'hui 43 comment être certaine que votre méthode fonctionnera sur mon cas que la nutritionniste commence à trouver désespéré.Par ailleurs je recommence à courir le matin à jeun ou le soir , comment puis-je faire pour ne pas manger plus à la reprise de cette activité. Merci pour vos réponses Désolé Tonico, Mais il n'est pas possible de garantir que vous maigrirez avec notre méthode. Voilà en revanche, ce que l'on peut dire. Si vous êtes au-dessus de votre poids d'équilibre, notre méthode a plus de chance qu'aucune autre de vous y ramener. Si vous vous trouvez déjà à votre poids d'équilibre, notre méthode vous le fera savoir. Vous saurez ainsi que vous pouvez cesser de vous battre pour obtenir un poids que vous n'atteindrez jamais ou que vous ne pourrez pas maintenir. Je forme tous mes voeux pour que vous soyez dans le premier cas. Surtout, pour l'instant, conservez l'espoir. Les chances sont réelles.
03/08/2011 (19:26) Joleeeene Bonsoir. Le programme m'aide énormément. J'ai notamment identifié et presque éliminé mes compulsions/crises d'hyperphagie liées à l'angoisse, la sensation de vide etc. En revanche l'application de la méthode me demande un tel effort de contrôle et d'intellectualisation de mes prises alimentaires que 1) la nourriture m'obsède continuellement et 2) je crois que je tombe dans une forme de restriction mentale au lieu d'accepter la "vraie" faim. Bonjour Joleeene, Bravo pour ces premiers progrès. Mais il ne faudra pas en rester là. L'objectif est d'arrêter d'y penser. Devenir un mangeur inconsciemment compétent. Sans quoi vous pourriez basculer dans une autre forme de restriction qui porterait sur les sensations alimentaires. Donc nous avons encore du chemin à parcourir pour retrouver une attitude plus naturelle. Mais notre ambition est de progressivement vous y amener. Ça ne se fera pas du jour au lendemain, mais ça se fera. Bon courage.
03/08/2011 (19:30) JPZ Merci à tous pour cette participation aoûtienne. J'ai essayé de répondre aux maximum de questions et j'espère vous retrouver très bientôt.
X