Chat du 30 janvier 2013 avec Gérard Apfeldorfer

30/01/2013 (18:30) G. Apfeldorfer Bonsoir tout le monde et bienvenue dans ce tchat où on peut poser toutes les questions qu'on n'ose pas poser!
30/01/2013 (18:34) estrella Bonjour, après quelques séances de RPC, je me surprends à penser certaines choses. J'ai l'impression que j'ai perdu tous les plaisirs de la vie le jour où j'ai perdu le plaisir de manger. J'ai commençé mon premier régime à 17 ans, j'en ai 55. J'usqu'à maintenant, je pensais que j'étais dépressive : envie de rien, tristesse......Mais après cette prise de conscience sur mon alimentation lors de mes séances de RPC, je me suis dis : mais comment ressentir les plaisirs de la vie si je n'ai pas le plaisir de m'alimenter? Il faudrait que je commence par ça. Mais c'est très difficile de lacher ce contrôle. Je n'y arrive pas, sûrement parce que j'ai peur de grossir. Je continue mon petit bout de chemin en espérant un déclic. Merci de me dire si je suis sur la bonne voie. Bonsoir estrella, Ah c'est vraiment bien, ce que vous écrivez ! Comme c'est juste : manger fait partie des plaisirs de la vie, des plaisirs simples, quotidiens, qui font que la vie ne vaut la peine d'être vécue. Sans cela, quelle tristesse. Le programme LineCoaching et les exercices pratiqués vont vous permettre de retrouver vos sensations alimentaires. Écouter et respecter vos sensations alimentaires, c'est ce qui va guider vos conduites alimentaires, et se substituer au contrôle volontariste auquel vous vous accrochez jusqu'à présent. En fait, nous n'avons pas besoin de contrôler nos conduites alimentaires sur un mode volontaire, puisque nos comportements alimentaires sont déjà contrôlés par des mécanismes de régulation internes, qu'il suffit de laisser fonctionner. Tout cela va se mettre en place peu à peu, ne vous inquiétez pas, vous êtes bien sur la bonne voie.
30/01/2013 (18:35) olyvette Bonsoir, avez-vus lu la question que j'ai envoyé il y a 1/2h? Oui, et j'y répondrai!
30/01/2013 (18:37) Nasha1965 Bonsoir ! hier, je vous ai expliqué que j'avais des EME et des douleurs avant de me coucher et dans la nuit et suite à notre discussion : hier soir j'ai fait une séance de RPC avant les douleurs et lors du réveil dans la nuit : et là miracle pas de douleurs ni d'EME ! Je vais voir ce soir ce que cela donnera ! Ah, un miracle ! Le miracle de la pleine conscience, en quelque sorte. Ou peut-être n'est-ce pas un miracle. Peut-être est-ce du travail que vous faites sur vous-même. Bravo ! Continuez !
30/01/2013 (18:37) rory24 Je suis inscrite depuis avril avec 2 mois de pauses cet été. Et même si je me réjouis de mes acquis (détection de la faim, manger en moindre quantité, prendre plus de plaisir à déguster les aliments), je me désole de certains "mauvais reflexs" qui reviennent: manger avec la tv ou la radio, ne faire casiment plus de rpc, manger moins lentement). Comment, avec une méthode de petits pas, reprendre le 'bon' chemin des principes de la méthode? Que faire d'abord? Et ensuite? Bonsoir rory24, je crois que le point fondamental est de manger ATTENTIVEMENT. Attentivement à ce qui se passe dans notre bouche, à nos sensations de faim de rassasiement, et de savoir nous arrêter quand le plaisir gustatif n'y est plus (en ce qui concerne les aliments riches). Bien des personnes cependant sont parfaitement capables de faire deux choses à la fois : écouter la radio et manger, comme on peut écouter la radio et conduire sa voiture en même temps. Mais l'important est de conserver en permanence une attention sur ce qui se passe dans la bouche, sur ces sensations alimentaires. La radio, la télévision, ou la conversation doivent être au second plan. Manger est notre activité principale, et pas une activité secondaire !
30/01/2013 (18:42) Laurencepenel Bonsoir je me rends compte depuis que je remplis lecarnet de eme que quand je goute c'est plus par habitude besoin de reconfort apres le travail que la faim coment et combien de temps cela dure de transformer une habitude par une autre plus adaptée? Bravo Laurencepenel pour ce progrès, et cette nouvelle compréhension. Maintenant que vous avez compris que vous mangiez pour rechercher du réconfort, Peut-être manger deviendra-t-il moins utile. Ceci dit, on peut manger pour se réconforter, mais alors en pleine conscience. On peut alors se réconforter en mangeant en dégustation de petites quantités d'aliments que l'on aime. Apprendre à se réconforter avec des aliments désirés, puis attendre le retour de la faim pour manger à nouveau, voilà peut-être votre nouveau défi !
30/01/2013 (18:47) Evelyne Bonsoir, je suis une nouvelle inscrite (12 janvier). Je suis gourmande et je mange souvent mal le soir quand les enfants sont couchés et que je suis seule: soit je m'ennuie, soit j'ai envie de sucre, soit je ressens le besoin de manger parce que je me sens mal. Comment lutter contre la peur que la méthode LC qui n'impose aucune restriction soit efficace pour perdre du poids après des années de mauvaises habitudes? Comment apprendre à avoir confiance? Merci... Bonsoir Evelyne. Tout au fond de vous, se cachent des processus de régulation sophistiquées qui permettent de manger les bons aliments, dans les bonnes quantités, quand l'organisme en a besoin. Et aussi, travailler avec les outils de la pleine conscience permet d'augmenter sa tolérance émotionnelle est donc, de ne pas manger outrageusement face a ses émotions. Lorsque que l'on mange ainsi le pouvoir évolue jusqu'au poids d'équilibre. Lentement mais sûrement. Génial donc effectivement pas de restriction, mais il y a une écoute attentive de ses besoins physiques et émotionnels. Nous ne sommes pas lâchés dans la nature sans boussole. Mais bien sûr, il faut progresser pas à pas, faire les exercices les uns après les autres jusqu'à ce qu'ils portent leurs fruits. Bon courage et bonne route.
30/01/2013 (18:47) twenty En pratiquant les deux premières séances de bodyscan, j'ai constaté qu'une dent à gauche se réveillait pendant que je me concentrais sur mes orteils gauches... reflexo ? Lorsque vous faites une séance de body scan, ou un autre exercice de pleine conscience, il est courant que vous preniez conscience de sensations physiques, qui passaient jusque là inaperçues. Il peut s'agir de sensations dans d'autres parties du corps que celles sur laquelle vous vous êtes centré. Dans ce cas, vous accueillez cette sensation là, vous l'explorez, puis vous revenez à la sensation première, en l'occurrence vos orteils. Quoi qu'il se produise, quelles que soient les sensations qui apparaissent, les pensées ou les émotions, il s'agit de les accueillir, d'en prendre conscience, puis de revenir sur la sensation première, celle qui nous sert d'ancre dans le moment présent.
30/01/2013 (18:50) rory24 Bonjour, comment savoir quand on est prêt à quitter le programme? Bonsoir rory24, Ah voilà une question simple ! On est prêt à quitter le programme, quand on est capable, globalement, à l'échelle de la semaine, de manger attentivement, avec plaisir, à sa faim, ni plus ni moins, ce qu'on aime et qui nous fait envie, et lorsqu'on est capable de se réconforter avec la nourriture, puis d'attendre ensuite que la faim réapparaisse avant de manger à nouveau.
30/01/2013 (18:50) Nasha1965 Bonjour à tous ! Bonjour M. Apfeldorfer ! Bonsoir!
30/01/2013 (18:50) mclaude Je suis hyperactive et la RPC me fait du bien, moins tendance à enchainer les plats quand je reçois, peut être tendance à moins manger en quantité, moins faim à 17, 18 heures Bonsoir Mclaude, Vous pouvez concevoir ces démangeaisons au visage comme une chance de travailler sur votre impulsivité et vous entraîner à augmenter votre tolérance émotionnelle. Une envie de se gratter ne ressemble-t-elle pas, finalement, à une envie de manger émotionnelle ? Une impulsion nous pousse, et on se retrouve à agir, se gratter, manger, sans même l'avoir décidé, en se rendant compte de ce que l'on fait alors que l'on a déjà commencé. Lorsque la démangeaison apparaît, explorez la sensation, observez d'abord sa localisation dans le visage, son étendue, ses variations, la façon dont elle augmente ou diminue. Cette démangeaison reste-t-elle fixe ou bien se déplace-t-elle ? Entraînez vous à respirer à l'intérieur de la démangeaison. Attendez en sa compagnie et examinez son devenir de moment en moment. Le plus souvent, la démangeaison s'estompe d'elle-même. Si elle ne fait pas, vous pouvez décider de vous gratter, mais alors faites-le en pleine conscience en examinant les sensations produites. De même, face a une envie de manger émotionnelle, vous pouvez décider de manger, en pleine conscience, ce qui vous conduira à manger de façon très différente du mode impulsif.
30/01/2013 (18:58) monielle Bonsoir je n'ai commencé qu'il y a 4 semaines j'ai du maal à savoir si j'ai faim. Et lorsque je pourrai m'arrêter de manger arrivent les envies, et puis je n'aime vraiment pas jeter et ne pas finir ce qui est dans mon assiette c'est un de mes "principes" , alors j?essaye de prendre peu pouvant me resservir. Je n'ai jamais d'EMG le matin jusque vers 15h et après ça dérape complètement . Faire des respirations avant de prendre la décision de manger ou non pour l'instant est impossible ou je craque ou je suis dans la maitrise et les respirations m'aident à tenir c'est tout Bonsoir madame la débutante un peu pressé ! Il vous faut tout d'abord vous installer dans la sécurité alimentaire : vous craignez de manquer et vous mangez sans pouvoir rien laisser. Vous avez aussi besoin d'augmenter votre tolérance émotionnelle, et les exercices de pleine conscience doivent vous permettre progressivement d'y parvenir. Il s'agit en fait d'être capable de vivre avec ses pensées et émotions pénibles, de leur faire une place en soi, de savoir tolérer leur présence, et non pas de chercher à les évacuer. Vous avez des EME dans l'après-midi, et cela est très classique. Nous avons d'ailleurs un module nommé "fin de journées" destinée aux personnes dans ce cas. Mon conseil : il s'agit de vous calmer, de prendre patience, d'accepter de suivre le chemin jusqu'à son terme en prenant le temps nécessaire. Bonne route, monielle!
30/01/2013 (18:58) twenty Bonjour Docteur, Au chapitre du bodyscan, on peut voir sur l'illustration un personnage allongé : peut-on effectivement pratiquer allongé contrairement à ce qui est indiqué sur l'audio, cad assis position digne ? Bonsoir Twenty. Traditionnellement, le body scan s' effectue en position couchée. Mais personnellement, je préfère le pratiquer et le faire pratiquer en position assise. En effet, en position couchée, il est courant de somnoler voir de s'endormir complètement pendant cet exercice, ou le tonus musculaire est très abaissé.
30/01/2013 (18:59) Bonjour Dr, Bonjour Dr, je me permets de vous recontacter. Lors du dernier chat, j'avais évoquer la possibilité que mes parents aient surdosés mon biberon enfant, or vous m'aviez dit, que ça pouvait être chez moi la peur du manque tout simplement. Et j'ai méditer la dessus, et je me rend compte dans un sens plus large, que le manque, le vide...oui me fait peur, j'aime le remplacer par autre chose. Comment accepter le vide de quelque chose sans que l'on ai cette sensation de manque et de devoir le remplacer? comme perdre du poid, avoir besoin de le reprendre...merci à vous Oui, nous avions parlé du fait qu'avoir été gavé pendant son enfance peut conduire à craindre la sensation de vide, de l'estomac, de l'esprit. Mais d'un certain point de vue, dans notre société, ne sommes nous pas tous gavés ? N'avons-nous pas tous besoin de nous remplir les yeux, les oreilles, la bouche, et de vider compulsivement notre porte-monnaie ? Et même, comme vous le faites remarquer, ne pouvons-nous pas redouter de perdre notre armure de graisse? En fait, lorsqu'on cesse de faire du remplissage, ce n'est pas le vide que l'on trouve, mais des pensées qui nous viennent, qui nous traversent, et qui nous procurent des émotions. Des émotions parfois agréables, et parfois pénibles. Tel est notre paysage mental intérieur, comme nous pouvons alors contempler, sans porter de jugement, sans chercher par le fuir ou à le combattre. Comme nous avons peur de nos propres pensées, habituellement ! Et pourtant, ce ne sont là que des pensées, des événements mentaux, pas la réalité. Il est bon de le garder à l'esprit.
30/01/2013 (19:01) Nasha1965 Oups ! J'ai oulié de préciser que ces douleurs et EME proviennent certainement d'un traumatisme que j'ai subi dans l'enfance ! J'ai décidé hier soir de me parler à moi-même et donc de me dire que ce traumatisme fait partie du passé et que maintenant je ne cours aucun danger et puis j'ai réussi à dormir ! J'ai perdu 1 kg depuis 15 jours : je suis contente car je ne pensais pas perdre si tôt ! Mais je suis surtout contente des progrès du soir ! Ah, bravo! Vous avez accepté ce traumatisme, et de ce fait, il a trouvé sa place en vous sans plus vous encombrer!
30/01/2013 (19:01) amberd01 Bonjour, comment changer des habitudes alimentaires que l'on a depuis des années voire depuis toute sa vie ? Bonsoir amberd01. Comment changer ? Peut-on changer ? Ou bien est-on condamné à reproduire toute sa vie les mêmes conduites ? Je vous propose une petite expérience : si habituellement, lorsque vous sortez de chez vous, vous avez l'habitude de tourner à droite, eh bien demain matin, tournez à gauche ! Peut-être constaterez-vous qu'un monde nouveau s'offre à vous. Connaissez-vous bien cette rue ? Avez-vous déjà vu cette boutique ? Notre avenir, notre vie, ce que nous décidons et ce que nous faisons, rien de tout cela n'est écrit dans le marbre.
30/01/2013 (19:02) Nasha1965 Comment peut on retrouver une bonne image de soi et confiance en soi ? Ah voilà une question difficile ! Je pense qu'une bonne image de soi se construit par les actes que nous faisons. Agir pas à pas, modifier peu à peu ses conduites alimentaires par exemple, c'est se prouver à soi-même que nous sommes capables d'évoluer et de progresser. Ainsi, de fil en aiguille, on retrouve la confiance en soi et en ses capacités.
30/01/2013 (19:07) liegama Je sors de l'étape sur la satiété avec fractionnement des repas qui a engendré une mega EME à la fin de l'étape. Je voudrais être sûre de comprendre : le but de la méthode est de manger à satiété ou jusqu'à être rassasiée. Découvrir que je pouvais atteindre la satiété en 3 bouchées m'a plongé dans la panique et projection future "toute ma vie je vais manger 3 bouchées seulement" suivi d'EME. Quel est le but de cet exercice précis? Merci d'avance de votre réponse. L'exercice du fractionnement des repas consiste dans la chose suivante : on mange moins qu'à son habitude, et de ce fait, la faim revient parfois plus vite, ou bien on constate que, en fait, ce qu'on a mangé suffit. On mange donc parfois plus souvent, mais pas forcément plus globalement. En fait, cet exercice conduit souvent à manger moins globalement. C'est donc qu'habituellement, on mangeait mécaniquement et trop. Si vous n'avez faim que pour 3 bouchées, ne mangez que 3 bouchées, mais rappelez-vous que si la faim revient un peu plus tard, alors, vous serez libre de remanger. pas de panique!
30/01/2013 (19:07) mims68 Bonsoir Dr A.,après 5 mois de LC et le dernier très chaotique, grosse baisse de régime(à prendre dans tous les sens du terme), j'émerge à nouveau mais je me sens assez fatiguée, un peu sur bookée car d'être un peu plus à l'écoute de soi demande finalement bcp d'investissements et de bataille, tant sur le plan professionnel que familial.Peu de gens sont enclins à vous accorder ce temps que vous jugez nécessaire, si bref soit-il, et de ce fait, j'ai bcp de mal à trouver le temps et donc cet automatisme, de pratiquer des rpc régulièrement et les pauses repas ( au boulot ) sont si tardives et expéditives qu'elles ne nous laissent pas vraiment le temps de déguster...auriez vous une petite piste pour m'aider dans ce sens ? Merci à vous, merci pour votre travail et le temps que vous nous consacrez ! Bonsoir mims68, Je comprends votre souci, qui est partagé par beaucoup de monde : ah le temps, comme il nous manque ! Tous ces gens qui nous prennent notre temps ! Qui nous le grignotent, qui nous le dévorent. Il nous nous faut donc poser un acte d'affirmation de soi très fort : prendre notre temps, le reprendre à ceux qui nous le prennent ! Prenez le temps de dormir, de vous laver, de manger, de boire. Ce temps vous appartient, ne vous le laissez pas voler. Prenez le temps de faire des pauses au travail, de regarder par la fenêtre. Prenez le temps de prendre conscience que vous êtes vivante, là, maintenant. Quelques minutes, quelques respirations. Comme il fait bon vivre !
30/01/2013 (19:10) cokliko J'adore votre réponse sur le temps ! quel acte difficile d'affirmation de soi ! Oui, difficile, mais essentiel.
30/01/2013 (19:15) cokliko Bonsoir, je vis avec mon fils 13 ans et nous partageons les repas du soir notamment. Jusqu'à present nous partagions ce moment mais avec Linecoatching j'ai souvent faim très vite le soir vers 19h et lui plus tard et nous n'accordons pas nos moments et mangeons souvent chacun de notre coté. Je ne peux pas l'inciter à manger mon heure puisque j'essiae de lui dire de respecter ses sensations. mais lorsqu'il mange seul il a plutôt envie de pique niquer que de manger le repas que j'ai préparé. Quelles règles mettrent place ? merci Bonsoir cokliko, Je comprends votre problème : partager sa nourriture avec votre fils est bien évidemment une chose souhaitable à la fois pour vous et pour lui. Mais peut-être pour le moment avez-vous besoin de manger au moment où la faim survient pour vous entraîner à respecter vos sensations alimentaires. Lorsque que vous aurez suffisamment progressé, réapparaîtront ce qu'on appelle des "appétits prévisionnels", qui nous permettent d'avoir faim au moment choisi. En attendant que ces appétits prévisionnels se manifestent, vous pouvez peut-être consommer une partie de votre repas seule, quand la faim apparaît, et une autre avec votre fils.
30/01/2013 (19:15) Laurencepenel depuis quelques jours j'ai commencé les RPC mais je ne ressens aucune emotion ou pensées venir est ce normal?, Rien n'est anormal dans cela. Les pensées et les émotions se présentent à nous sans que nous ayons un contrôle sur elles. Nous ne pouvons que en prendre conscience lorsqu'elle se présentent dans notre paysage mental. Des fois, elles sont nombreuses, et d'autres fois elles se font désirer. Laissez venir simplement ce qui vient.
30/01/2013 (19:18) NAMACH bonsoir à tous moi mon probleme,c'est que j'ai du mal à arreter de manger d'une part et puis des que je vois 1 aliment qui me plait j'ai envie d'en manger et je le fais,mais je ne sais pas pourquoi Bonsoir namach, Toutes ces privations que vous vous êtes imposées durant toutes ces années vous ont sans doute conduit à cette frénésie qui se déchaine à la vue d'un aliment que vous désirez. On appelle cela la restriction cognitive. Nos exercices sur les sensations alimentaires vont vous aider à sortir de là! Faites-les les uns après les autres, sans chercher à aller plus vite que la musique.
30/01/2013 (19:19) mamanours bonsoir, malgré la prise de conscience de mon rapport à la nourriture, je n'arrive pas à apaiser ce problème et continue de grossir... Sans doute êtes-vous bien pressée, mamanours ! Ce qui va vous permettre de progresser et d'arrêter la prise de poids puis de la voir refluer, c'est la succession des exercices, qui vont remodeler votre comportement alimentaire. C'est peut-être aussi d'augmenter votre tolérance émotionnelle par la pratique de la pleine conscience. Tout cela, forcément prend du temps.
30/01/2013 (19:19) nilperi Bonjour,est-il possible d'arreter le tabac sans grossir?que faire?arreter de fumer donne t il une vraie faim ou une faim émotionelle? merci d avance. Bonsoir nilperi. Il se trouve que le tabac est un excellent coupe-faim. Lorsque l'on arrête de fumer, l'appétit s'en trouve augmenté, et on mange habituellement davantage. De plus, beaucoup de fumeurs utilisent la cigarette pour se calmer, dans les moments où ils sont perturbés émotionnellement. Lorsqu'ils renoncent au tabac, ils peuvent alors se tourner vers des aliments riches pour éviter leurs émotions pénibles. On est alors dans le cadre d'une EME. Voilà deux explications à ce phénomène de prise de poids à l?arrêt du tabac. Cela ne veut pas dire, bien sûr, que l'on ne puisse pas arrêter de fumer sans prendre de poids. Le programme LineCoaching peut sans doute vous aider grandement à y parvenir.
30/01/2013 (19:19) joose Bonsoir, Merci de conserver les archives des chats, c'est bien si on a pas eu le temps de tout lire. Merci aussi d'avoir abordé la question de l'armure émotionnelle corporelle et la notion d'acceptation de nos émotions, j'aborde actuellement ces questions avec mon psy. La notion de perfectionnisme également me pourrit régulièrement la vie. Je dois effectivement apprendre à ne plus me flageller, ne plus subir le diktat de la voie intérieure qui me dit ce qu'il faut faire, et être plus attentive à mes sensations. Merci également de parler de la déculpabilisation (qui va de paire avec le perfectionnisme). On passe tellement d'années à se censurer (depuis l'enfance) et quand on en prend conscience, on voudrait éliminer ces mécanismes en un claquement de doigts !!!! D'ailleurs, j'ai du mal à comprendre : au vu du succès de votre site et des thématiques apparemment si universelles mais si taboues. Il faudrait brûler les magazines féminins, interdire par une lois le mercantilisme autour des régimes, et rendre d'utilité publique les groupes ou thérapies comportementales... C'est hallucinant lorsqu'on imagine les conséquences de la négation de nos émotions et l'entrave à notre connaissance de nous-même : vis-t'on dans une société totalement anihilée ? Bonsoir joose et merci pour votre enthousiasme ! je vois que vous êtes sur le bon chemin, que vous travaillez dur à progresser. Bon alors, il faudrait brûler les journaux féminins (et les journalistes aussi, les cahiers au feu et la maîtresse au milieu ?) Et puis une loi anti-mercantile, et puis rendre les TCC obligatoires ? Et si nous fondions un parti politique, qu'est-ce que vous en dites ?
30/01/2013 (19:24) mamanours j'ai beaucoup de mal avec le bodyscan, l'image de mon corps est très douloureuse, comment progresser malgré tout? Je comprends vos difficultés. Lorsqu'on n'aime pas son corps, qu'on le hait, comment le ressentir? Mais avez-vous le choix? Ce corps-là, c'est le seul que vous avez et que vous aurez jamais. C'est lui qui fait que vous êtes en vie, que vous existez. Rien que cela mérite de la reconnaissance, même si vos formes corporelles vous déplaisent. Ce corps, si vous en prenez soin, si vous ne le rejetez pas, si vous le reconnaissez pour ce qu'il est, vous en sera alors reconnaissant, et peut-être mettra-t-il un peu de bonne volonté à perdre du poids. On récolte ce quo'n sème, avec son corps: on le déteste, et il se couvre de boutons ou bien demande de la nourriture encore et encore. On lui témoigne de l'affection, on lui prodigue des soins, il va mieux et est d'accord pour demander juste la nourriture qu'il lui faut.
30/01/2013 (19:24) olyvette je suis un peu desespérée , j'ai commence le programme cet été et j'y ai vraiment adhéré, 'ai eu le sentiment de progresser en apprenant à manger quand j'avais faim, à prendre conscience de ce que je mangeais, 'avais perdu du poid et puis je ne sais pas trop se qui c'est passé les vacances,des étapes qui me parlaient moins,de la fatigue, de l'auto destruction...j'ai arreté de venir sur le site , de faire les exercices physiques et tout repris avec evidement du bonus...je ne sais pas quoi faire...peut-etre reprendre depuis le debut.qu'en pensez-vous? Bonsoir olyvette, Je comprends votre désespoir ! Mais les progrès sont rarement linéaires. Tout d?abord il serait important que vous arriviez à identifier clairement les éléments qui vous ont arrêté dans votre élan. La fatigue ? D?autres éléments ? Toujours est-il que maintenant vous savez que manger en fonction de ses sensations alimentaires est possible et fait régresser le poids. Cela me semble une bonne idée en effet de reprendre les exercices de base, sur la faim et le rassasiement, sur la pleine conscience et de redémarrer ainsi.
30/01/2013 (19:25) Nanouche Bonsoir docteur, je reprends le programme pour quelques semaines, je fais une piqûre de rappel! Je crois que j'ai à nouveau parfois des EME, je me dis que finalement je mérite de manger ceci ou cela et que je n'ai pas envie d'y renoncer! Je précise que ce ne sont jamais de grosses quantités, mais plutôt une accumulation de petites prises à divers moments de la journée, jamais le soir après le dîner. Lorsque j'y renonce, il me semble que je suis une bonne élève et que je suis en restriction! Merci de votre aide et belle soirée. Bonsoir Nanouche. Nous mangeons en fonction de notre faim, mais aussi parfois pour nous réconforter, même sans faim. Ce n'est en aucune façon un problème, dans la mesure où ensuite, nous attendons que la faim revienne avant de remanger. Pas besoin donc, d'être une bonne élève en permanence!
30/01/2013 (19:25) twenty Merci Merci Merci ! Je ressens toujours beaucoup de choses idem pendant les rpc, mais la merveille, c'est que je ne me sens plus agressée par mes pensées. En même temps, je constate que les eme se dégonflent comme des ballons de baudruche et moi aussi d'ailleurs lol 10', 20', 30', quelle activité est si importante qu'on ne prenne pas ce temps dans la journée pour un rendez-vous avec soi-même ? Tout est en nous, mais quel boulot de laisser nos désirs remonter. Merci de votre aide. Je pense que c'est la meilleure décision que j'ai prise depuis longtemps que de vous rejoindre. Merci à vous, twenty
30/01/2013 (19:27) NAMACH je me demande aussi quand je mange comme ça quelles émotions me poussent mais je ne sais pas je ne ressens rien que l'envie L'envie due aux privations, peut-être? La porte de sortie: les exercices sur les sensations alimentaires.
30/01/2013 (19:27) NAMACH merci et bonsoir je dois partir au sport Ah, c'est bien, ça! Bonne séance.
30/01/2013 (19:28) cokliko Pour mieux prendre le temps, j'essaie de boire qu'un ou deux cafés dans la matinée. Si j'ai des coups de barre je dois accepter de me pauser. Et j'ai des coups barre.. Un coup de barre: de la fatigue? Peut-être le mieux est-il alors de prendre conscience de cette fatigue, et de de juste attendre que la fatigue vous quitte. Sans rien faire de plus.
30/01/2013 (19:29) G. Apfeldorfer Et voilà. Comme le temps passe vite, en votre compagnie! A bientôt, tout le monde et bon appétit.
30/01/2013 (19:29) mamanours Merci pour vos réponses, je rejoins twenty, mon inscription sur linecoaching est la meilleure décision que j'aie prise....
30/01/2013 (19:30) donna je débute timidement le programme et je me disperse un peu . Mon objectifest de parvenir à déguster , je lis les commentaires des unes et des autres et c'est rassurant on y arrive! Oui, on y arrive! Bonne route!
X