Chat du 8 février avec JP Zermati

08/02/2012 (18:31) JPZ Bonjour à tous pour notre chat du mercredi !
08/02/2012 (18:31) Milk-it Bonjour, et merci BEAUCOUP pour tout votre travail, ça change la vie de beaucoup, moi en premier ! Voilà ma question : Comment reconnaître quand on a atteint un état de jeûne ? Très souvent il m'arrive de trop attendre avant de manger (je n'arrive pas à ressentir la petite faim, que je confonds avec une faim normale !) et je me retrouve vite dans un état de grande faim. J'ai un peu de mal à identifier celle-ci (puisque les symptômes ne se situent plus au niveau de l'estomac), et parfois je la laisse passer jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement. Dans ces moments-là je ne sais pas si je dois manger ou pas puisque je ne ressens plus la faim. Et il m'arrive d'attendre plusieurs heures avant de me rendre compte que j'ai (encore) laissé passer ma faim. Ce qui me fait trop manger après... Bonjour Milk-it, Merci à mon tour pour votre témoignage. En fait, la grande faim ne disparaît pas vraiment. Elle se manifeste par des signes généraux : faiblesse, sensation de froid, vertiges, bâillements, maux de tête? Ces signaux persistent ensuite et vont en s'intensifiant. De la petite à la plus grande, la faim est un phénomène qui apparaît et disparaît tout en changeant de forme. Elle emprunte de nombreux visages. Mais finalement dès qu'elle apparaît, quelle que soit sa forme, il devient possible de manger. On éprouve un soulagement. Il est important de savoir reconnaître la grande faim, de ne pas la craindre, et d'apprendre à la supporter. Mais mieux vaut ne pas la rechercher. Les différentes expériences devraient vous aider à vous repérer dans ces nombreuses faims. Bon courage. JP
08/02/2012 (18:32) jacquie bonjour docteur, bonjour à tous !
08/02/2012 (18:32) sophieo bonsoir à toutes et à toutes
08/02/2012 (18:33) smiley Bonjour Dr Zermati, tout d'abord merci encore pour cette méthode différente et aux résultats durables. J'ai perdu 9 kilos depuis le début de l'aventure en continuant à me faire plaisir avec la nourriture et en ayant amélioré mon rapport à la nourriture. Depuis un mois environ, j'ai décroché et je ne perds plus de poids (je suis encore en léger surpoids/IMC)...Il est vrai qu'avec le froid, je ressens plus le besoin de manger des choses grasses et sucrées et que j'ai subi de grosses contrariété sur le plan perso..J'ai eu quelques EME que j'ai réussi à "rattraper" en attendant d'avoir faim les repas suivants pour manger. Je m'interroge pour savoir si je suis à un pallier, et si je vais pouvoir continuer mon amincissement après cette période un peu difficile. Au plaisir de vouslire. Smiley Bonjour Smiley, Merci pour ces bonnes nouvelles et bravo pour tous vos progrès. Je m'en réjouis vraiment pour vous. En pratiquant tel que vous le faites, vos EME ne vous font pas grossir. Ce qui est déjà un énorme soulagement. Mais il est possible qu'elles vous empêchent de poursuivre votre perte de poids. Ce n'est pas très facile à dire à ce stade. Dans tous les cas, il est nécessaire que vous poursuiviez le travail sur vos EME. Soit elles peuvent vous empêcher d'atteindre votre poids d'équilibre soit elles pourraient être à l'origine d'une reprise de poids. Je vous engage à renforcer vos entrainements à la PC et notamment l'EME-zen. Tenez-moi au courant. JP
08/02/2012 (18:36) jacquie Bonjour, je suis nouvelle sur ce site et je débute votre méthode. J'arrive sans trop de difficulté à me mettre à table uniquement si j'ai faim et arrêter de manger dès que je me sens rassasiée. Par contre, lors des collations je m'autorise des aliments assez caloriques (crème chocolat ou petits biscuits !) toujours en respectant ma faim (d'ailleurs je n'en mange pas tellement) mais j'ai toujours un gros doute sur le bien fondé de manger des aliments "interdits selon moi" et après une certaine culpabilité. Bonjour jacquie, N'ayez aucune inquiétude à ce sujet. Les études sont sans aucune ambigüité. On peut maigrir avec toutes sortes d'aliments. Ou bien grossir. Il n'est pas facile de se défaire de toutes ces pollutions diététiques. Nous vivons tous les jours dans un univers de restriction auquel il est difficile de soustraire. C'est pourquoi nous ne vous demandons pas de nous croire sur parole mais de faire vos propres expériences et d'en tirer vos propres conclusions. Quand vous aurez vous-même maigri en mangeant du chocolat ou des chips, plus personne ne pourra faire croire le contraire. Même pas vous ! Vous êtes sur la bonne voie. Bonne continuation. JP
08/02/2012 (18:38) YHNIA Je grignote souvent au cours de la journée est ce qu'il s'agit de EME? Bonjour YHNIA, Sans aucun doute. Les envies de manger ne peuvent être déclenchées que par la faim ou des émotions. Si ce n'est pas la faim, c'est donc l'émotion. Attention, ces émotions ne sont pas forcément très douloureuses, même parfois pas du tout. L'ennui est l'émotion qui fait le plus souvent manger. Et ces émotions peuvent être déclenchées par des événements d'apparence anodine ou par le poids lui-même. Il est nécessaire dans un premier temps que vous appreniez à repérer la présence. Avant même d'essayer d'en comprendre la cause. Bon courage. JP
08/02/2012 (18:40) alexandra105 Bonsoir, j'expérimente la faim mais je suis confrontée à un problème : je passe d'une absence de faim à une faim de loup en quelques minutes. Par conséquent, je mange vite et en grosses quantités. Quelles sont les solutions pour détecter d'éventuels paliers de faim intermédiaires ? Merci, cordialement, Alexandra Bonjour alexandra105, Il semble effectivement que vous ne détectiez que les signaux tardifs de la faim. Comme si vous aviez sauté les stations précédentes. Vous disposez dans votre parcours d'expériences particulières pour vous aider à surmonter cette difficulté, l'expérience de faim en pleine conscience ou la faim retardée. Les deux sont très utiles, notamment la seconde qui vous aidera aussi à mieux supporter votre sensation de faim. Vous pouvez également vous aider de la RPC en effectuant des pauses toutes les deux heures environ et observer ce que vous ressentez. Bon courage. JP
08/02/2012 (18:43) Pougnette Bonjour, je vis aux Etats Unis et écris donc sur un ordinateur américain, aussi veuillez m'excuser par avance pour l'absence d'accents. J'ai commencé a lire votre livre il y a environ un mois et il m'a fait énormément de bien! J'ai donc commencé a travailler sur mes sensations alimentaires, et je me suis rendue compte que je n'avais pas si souvent faim que ca, contrairement a ce que je croyais. Mon appétit était normal, et j'ai pu manger très normalement a des moments ou des endroits ou en temps normal je me serais goinfre ou prive. Mon souci maintenant, c'est que j'ai commence une année de jeune fille au pair, je m'occupe d'un seul bébé de trois mois qui dort très souvent. L'angoisse, la fatigue, le stress ou la douleur ne me font pas manger, mais l'ennui oui! Et je recommence a grignoter...J'ai bien conscience que je n'ai pas faim, mais je m'ennuie, et il faut que j'aille régulièrement piquer une poignée de chips dans le placard. Comment dois-je faire pour arrêter ca? Merci beaucoup. Bonjour Pougnette, Bravo pour vos premiers progrès. Vous décrivez très bien des EME provoquées par l'ennui. Il s'agit de l'émotion qui fait le plus souvent manger. Bien avant l'anxiété, le stress, la colère, la fatigue? Mais peut-on faire disparaître l'ennui de la vie ? Le problème n'est donc pas de s'ennuyer mais la façon dont on réagit à cet ennui ! On ne pourra faire disparaître les émotions ni les problèmes qui les déclenchent. En revanche, il est certain que si vous parveniez à mieux supporter votre ennui vous éprouveriez moins le besoin de manger pour le chasser. Une part importante de notre programme est donc consacrée à la tolérance émotionnelle. Cela suppose l'apprentissage des exercices de PC et notamment de l'EME-zen. Vous en êtes au tout début de votre parcours et je vous invite donc à travailler cette partie du programme dès que vous le pourrez. Bon parcours. A très bientôt. JP
08/02/2012 (18:45) cynthia Bonjour, Je prends mon petit déjeuner le matin à 7h. Je ne mange pas à midi mais prends une collation assez importante (café, pain, gâteaux) vers 15h. Je mange un repas équilibré vers 19h. Cela peut-il arrêter mon amaigrissement? Bonjour Cynthia, L'amaigrissement est sans rapport avec la nature des aliments et des nutriments qui les composent. Seule la quantité des calories ingérées est importante. La faim et la satiété vous indiquent ce que vous devez manger pour atteindre votre poids d'équilibre. A ce titre il est intéressant de rappeler l'expérience Pr. Mark Haub qui a perdu 12 kg en 10 semaines en se nourrissant exclusivement de chips et de gâteaux. Bien sûr, il s'agissait de faire une démonstration pas de se donner en exemple ! Autre chose, on grossit très bien en mangeant équilibré. Quand on multiplié par 2 ou 3 les portions d'un repas équilibré, il reste encore équilibré. Donc pas d'inquiétude. A très bientôt. JP
08/02/2012 (18:49) Emman Bonjour Dr, j'ai une question que j'ai déjà posée mais sans avoir encore eu de réponse. Je suis en pré-diabète (38 ans, 4 diabètes gestationnels dont deux sous insuline). Je m'aperçois par exemple le matin que je ne tiens pas du tout avec du pain de mie, des céréales trop sucrées, j'ai des fringales épouvantables, limite en malaise parfois. Pour le coup, ce sont petits déj que j'évite sans aucun souci. Mais cela m'interpelle aussi sur des dérèglements de mon corps, j'ai souvent faim, rapidement, est-ce lié ? D'autre part, autre question, que pensez-vous de l'étude commentée il y a quelques jours sur les méfaits du sucre ? Étude américaine mettant sur le même plan sucre, tabac, etc ? Bonsoir Emman, Les dérèglements de la glycémie sont effectivement à prendre au sérieux. Mais les hypoglycémies avérées sont extrêmement rares. Pour en avoir le coeur net, il est nécessaire de pratiquer une hyperglycémie provoquée. Beaucoup de personnes se plaignent de malaises qu'ils attribuent à une prétendue hypoglycémie qui n'est en réalité pas confirmée par la biologie. Dans le cas contraire, il suffira de prendre quelques précautions simples. Mais même les diabétiques peuvent suivent notre méthode. Celle-ci a fait l'objet d'une étude récente : les résultats sur les paramètres glycémiques et la perte de poids sont équivalents. Quant à cette fameuse étude, j'en ai été scandalisé. Les auteurs ont adopté une position prohibitionniste qui nous fait reculer de plusieurs années. Les attaques sur le sucre dans le surpoids et l'obésité sont récurrentes. Tout ce qui touche au plaisir est régulièrement diabolisé depuis toujours. La guerre du sucre existe depuis que le sucre existe. Seules ont droit de presse les études qui sont à charge. Les mêmes revues scientifiques ont publié des résultats rigoureusement inverses dont les résultats ne trouvent jamais aucun écho dans la presse. Sur le plan scientifique, notre position est inchangée et validée par les connaissances épidémiologiques. A très bientôt. JP
08/02/2012 (18:52) jacquie Bonsoir docteur, j'ai commencé la méthode lundi après de multiples régimes le dernier en date dukan et maintenant je m'autorise de bons desserts à table mais toujours en ayant faim, ce qui ne m'empêche pas de culpabiliser dès que je mange un aliment "dietétiquement parlant incorrect" ! Bonjour Jaquie, Il n'est pas facile de se déprogrammer après un tel endoctrinement. La perte ou la prise de poids est sans rapport avec la nature des calories mais avec leurs quantités. Manger sans faim fait grossir dans la durée. Vous verrez sur le site de nombreux témoignages de personnes qui ont perdu du poids tout en mangeant ce qu'elles voulaient. Mais en respectant leur faim et leur satiété. A très bientôt. JP
08/02/2012 (18:55) raloba Bonjour, un sujet de forum parle du nouveau weight watcher et de sa campagne de non-régime. Nous serions curieuse de connaître votre avis. Nous avons l'impression qu'ils vous ont un peu piqué le concept (sur la forme bien sûr pas forcément sur le fond). Bonjour raloba, Dans sa dernière campagne, le slogan de WW était « Ne faites plus de régimes, faites WW ». C'est la dernière tendance, de nos jours on ne fait plus de régimes. C?est devenu diététiquement incorrect. On fait attention. On mange équilibré. On fait un programme, un plan d'équilibre alimentaire. Les régimes ont tellement mauvaise presse que plus personne ne veut les prescrire. La vérité c'est que plus personne ne sait définir ce qu'est un régime. Pas même les médecins ni même, ce qui est plus grave, les nutritionnistes. Dans nos formations, nous sommes obligés de commencer par définir le concept même de régime. Un régime se définit par le fait d'exercer un contrôle mental de son alimentation dans le but de perdre ou de ne pas prendre de poids. Autant dire que tout le monde en fait. Ce qui permet de penser que personne n'en fait. Tout le monde fait attention ! WW suit le mouvement. Mais soyons beaux joueurs, ils sont loin d'être les pires. Je dirais que de tous les régimes c'est le moins toxique. Tous les aliments sont autorisés, ils sont seulement contingentés. Et ils ont introduit la notion de faim et de satiété dans leur programme. On convertit les calories en points, ce qui permet de se faire des illusions. Mais on est toujours dans le contrôle mental du comportement alimentaire. Ça reste un régime. On finit tôt ou tard par en prendre conscience. Généralement trop tard. Et il est parfois très difficile de sortir du système des points. Ceci dit, nous ne revendiquons aucune propriété sur nos concepts. La science est à la disposition de tous. A bientôt. JP
08/02/2012 (18:59) faby S'il est exact que l'huile de palme "bloque le centre de satiété", ne doit on pas la bannir de son alimentation, au risque de se retrouver dans une situation de régime?quand on a des tendances compulsives, ne se trouve -t-on pas alors dans la situation de quelqu'un au régime? merci Bonjour Faby, Je n'ai pas connaissance des effets de l'huile de palme sur la satiété. On reproche à cette huile d'augmenter le risque cardio-vasculaire. L'acide palmitique est l'un des 3 acides gras aujourd'hui incriminés dans ce risque. Il est donc nécessaire, à juste titre, d'éviter les produits industriels qui ajoute de l'huile de palme. Plusieurs fabricants l'ont déjà retirée. Espérons que ça continuera. Mais ne confondons pas. Aucun rapport avec le poids mais seulement avec les maladies C/V. A très bientôt. JP
08/02/2012 (19:04) chaussette bonsoir, je viens de m'inscrire je voudrait savoir si le manque de confiance en soi peut me freiner. Je suis assez timide j'ai peur de déranger je me trouve inintéressant. Je fais du sport pour aller vers les autres mais ce n'est pas facile, d'ailleurs c'est la première fois que je suis sur un forum. merci d'avance pour votre réponse. Bonjour Chaussette, Votre timidité et votre manque de confiance en soi vont sans doute activer le stresseur poids. Il est fréquent dans ce cas d'établir une corrélation entre sa valeur personnelle et sa corpulence. C'est une situation à laquelle sont confrontées la plupart des personnes en surpoids, à des degrés divers. Le problème n'est pas que votre poids vous stresse, mais que votre stress vous fasse manger. C'est pourquoi nous vous feront travailler aussi sur ce stresseur poids que sur votre façon de réagir à vos émotions. Les deux sont indispensables et complémentaires. Il est important de lutter contre les stéréotypes. Je sais que c'est difficile, mais ne vous laissez pas emporter par les idées reçues. Bon courage. JP
08/02/2012 (19:08) chains Cher Docteur, Je viens de commencer le programme. Cela fait déjà de nombreuses années que je travaille sur mon comportement alimentaire. Mais je n'arrive pas à retrouver un comportement normal vis à vis de la nourriture. J'avais réussi à aller mieux il y a 3 ans mais les crises ont recommencé quelques mois plus tard. Je m'observe trop. J'analyse trop ce que je fais. J'ai peur de ne jamais réussir à ne plus penser à la nourriture car justement je travaille trop sur mon comportement alimentaire. Ce site/programme peut-il vraiment m'aider/ me guérir définitivement? Bonjour chains, Je comprends très bien votre difficulté. Vous êtes bien trop dans le contrôle mental. Probablement par crainte de ne pas maigrir ou même de grossir. Du coup, vous manger beaucoup plus avec votre tête et pas assez avec vos sensations alimentaires. Cette façon de manger vous épuise. C?est une lutte permanente pour ne pas perdre le contrôle. Dans ce travail que vous allez commencer, il s'agit de mettre en place un fonctionnement inverse. Laisser la tête se reposer et faire bien plus travailler vos sensations. Il s'agira de se mettre à leur écoute et de leur laisser prendre le contrôle. Elles le feront bien mieux que vous et vous pourrez vous consacrez à d'autres activités plus gratifiantes. C'est sans doute un chemin long mais passionnant et, ô combien, libérateur. Je vous invite à vous y engager avec enthousiasme. A très bientôt. JP
08/02/2012 (19:12) jacquie Docteur, comment connaitre son poids d'équilibre et que faire si celui-ci s'avère être au-dessus d'un imc 30 ? merci Le poids d?équilibre ou set-point est le poids que l'on fait quand on mange selon les besoins de son organisme, c'est-à-dire quand on respecte ses sensations de faim et de satiété. Mais beaucoup de personnes sont au-dessus de ce poids. Elles peuvent donc espérer mincir et se stabiliser sans privation, en s?arrêtant lorsque le plaisir est obtenu. Comment savoir si on est au-dessus de son poids d?équilibre ? Il n?existe pas de moyen de mesurer ce poids d?équilibre, mais il existe certains indices : - Les membres de votre famille soient nettement plus minces que vous; - Vous mangez souvent sans avoir véritablement faim ; - Vous vous interdisez de manger certains aliments, mais vous mangez impulsivement parfois ou souvent sans pouvoir vous en empêcher; - Vous mangez parfois ou souvent en raison de fatigue émotionnelle, de situations difficiles ou d?émotions douloureuses. Si vous êtes dans un de ces cas de figure, vous avez sans doute la possibilité de maigrir. Ne vous découragez pas!
08/02/2012 (19:13) felicia bonjour docteur, je me demande pourquoi après plusieurs années de psychothérapie je n'arrive pas a perdre de poids? en effet, je sais "intellectuellement" le pourquoi je suis ainsi, mais par exemple, les EME sont toujours difficile a gérer. Il est vrai que j'ai commencé les régimes à 14 ans et que j'en ai 49!je suis un peu désespérée! vais-je y arriver?Merci de votre aide Bonjour felicia, Surtout pas de découragement. Les psychothérapies classiques permettent surtout de travailler le pourquoi des émotions. Mais pas forcément la façon d'y réagir. Elles abordent très rarement la question de l'impulsivité alimentaire et de l'intolérance émotionnelle. Les thérapies alimentaires ont une démarche inverse. Les EME sont automatiquement et de façon réflexe déclenchées par vos émotions. Ce sont des réflexes conditionnés. Il s'agit donc de travailler sur des automatismes. Concrètement vous serez amenée à travailler sur votre tolérance émotionnelle et votre réconfort alimentaire. Ce qui vous conduira sur un chemin inconnu de vous et passionnant sur le plan du comportement alimentaire et du fonctionnement émotionnel. Vous n'avez donc aucune raison de désespérer. A très bientôt. JP
08/02/2012 (19:17) Alexis Bonjour, Est il exact qu'apres une perte de poids, le corps s'empresse d'émettre des signaux de faim au cerveau afin de remplir à nouveau les cellules nouvellement vidées de leur graisse ? Si c est le cas j imagine que la part émotionnelle dans cette reprise de poids est difficile à mesurer et expliquerait peut être en partie les nombreux échecs à stabiliser le nouveau poids et la reprise quasi systématique de ce poids perdu . D' où ma deuxième question , avez vous vous des statistiques à propos de la reprise de poids ou non à 5 ans pour les patients que vous avez suivis et qui ont perdu du poids avec votre méthode ? Merci d'avance et bravo pour vos recherches qui font incontestablement changer les mentalités sur la perte de poids : mais la route est encore longue pour éviter tous ces régimes dukan etc... qui ne font, selon moi, qu'amplifier les troubles du comportements vis à vis de la nourriture . J aurais tellement aimé vous lire avant de tenter tous ces régimes et gâcher mon quotidien . Une chose est sûre , grâce à vous , je ferai mon possible pour que ma fille (13 ans) ne tombe pas dans le panneau : j y veille ! Bonsoir Alexis, Cette information est en partie juste. Le cerveau émet des sensations de faim si et seulement si la perte de poids vous fait passer en-dessous de votre poids d'équilibre. La seule raison d'être des sensations de faim et de satiété est de ramener puis ensuite de vous maintenir à votre poids d'équilibre. Il est très facile de passer en-dessous de son poids avec un régime. Notamment Dukan. Mais ensuite il faudra lutte à vie contre sa faim, si on ne l'a pas perdu, et en prime contre ses EME. Nous n'avons pas encore de statistiques. Mais nous employons à mettre en place les études d'évaluation. Tout ça demandera du temps mais nous sommes patients et persévérants. Continuez à bien protéger votre petite fille ! Bonne continuation. JP
08/02/2012 (19:21) Nanouche Bonsoir Docteur, Cela fait environ 3 semaines que je suis inscrite. Il me semble que je ne pense qu'à la nourriture, je m'explique: il remplir son carnet, pratiquer la PC, écouter ses sensations, gérer ses EME... Du coup, ça me prend tout mon temps "libre" et me remplit la tête! Peut-être est-ce habituel au stade où j'en suis? Merci Bonjour nanouche, C'est effectivement un effet observé chez certaines personnes, notamment en début de programme. Dans ce cas, mieux vaut lever un peu le pied. Suivez le programme à votre propre rythme ou avec plus de recul. Ne vous laissez pas imposer un rythme même par le programme lui-même. Une attention trop appliquée, voire même anxieuse, aurait vite un effet contre-productif avec un risque d'augmenter les EME. Vous êtes mieux placée que quiconque pour sentir ce qui vous convient. Bon courage. JP
08/02/2012 (19:26) capuccino Bonsoir tout le monde, la méthode LC préconise d'écouter sa faim, sa satiété et de n'éliminer aucun aliment de sont alimentation. Certains grands obèses ont en plus de leur problème de poids, du diabète, une hypercholestérolémie, etc, Comment pourrait-ils suivre votre méthode sans se retrouver en restriction cognitive alors que pour leur santé ils sont obliger d'enlever certains aliments de leurs menus ? Capuccino, il ne faut pas tout mélanger. Beaucoup de problèmes de santé ne sont pas liés aux aliments mais au surpoids lui-même. Des études sur le diabète ont montré que notre méthode permettait d'obtenir les mêmes résultats en terme de biologie et de perte de poids que les approches diététiques classiques. Avec la restriction en moins. Ce qui permet d'espérer des résultats plus durables. Quand au cholestérol, il est en grande partie génétique et très très peu alimentaire. Par ailleurs, il existe fort heureusement des médicaments puissamment efficaces qui permettent d'éviter les complications et n'entrainent pas de restriction. Bonne continuation.
08/02/2012 (19:30) jacquie il ne faut pas oublier qu'à l'origine le régime dukan est destiné aux grands obèses au-dessus imc 35 ayant un risque vital (infarctus, hypertension...) s'ils ne maigrissent pas immédiatement ou devant subir dans l'urgence une opération. il est étudié pour faire maigrir rapidement et doit être suivi une fois dans sa vie et d'une traite ! il n'a jamais parlé de rééducation alimentaire ! ce n'est pas du tout pour défendre sa cause mais juste pour remettre les choses dans leur contexte d'origine. Un peu comme les diètes protéinées artificielles suivies en milieu hospitalier. Je crois malheureusement que vos informations ne sont pas tout à fait juste, Dukan recommande son régime à toute personne en délicatesse avec son poids. Quelle que soit sa corpulence. On peut s'inscrire sur son site pour perdre 2 ou 3 kg même avec un IMC strictement normal. de mémoire, la limite doit être fixée autour de 20. A bientôt.
08/02/2012 (19:38) JPZ Merci à tous pour votre participation active. A bientôt sur les forums. JPZ
X