Chat du mercredi 18 juillet de 18h30 à 19h30 avec JP Zermati


18/07/2012 (18:32) JPZ Bienvenu dans ce chat estival...
18/07/2012 (18:33) giselle Bonsoir. je pesais 59 kg pour 161cm. J'ai perdu 2 kg et finalement je me rends compte que ce poids me convient.Les 55 kg que j'espérais en début de programme ne sont-ils pas illusoires.Comment me maintenir à 57 kilos?J'en suis au chapître " La sensation de faim". Je suis sportive cela suffira -t-il pour me maintenir à 57 kg. Je vous remercie pour ce programme qui me convient et pour votre réponse. Giselle Bonjour Giselle, Votre question est très intéressante. Vous maigrissez en suivant le programme et vous n'éprouvez pas le besoin de maigrir davantage. "Malheureusement", il n'est pas possible de bloquer le processus. Notre programme est destiné à apprendre à manger en fonction de sa faim et de ses besoins. C'est ainsi qu'on atteint son poids d'équilibre. Le poids pour lequel votre organisme est programmé quand vous lui apportez ce qu'il vous réclame. Il n'est pas possible de choisir son poids d?équilibre. Ainsi, en respectant votre faim vous parviendrez à votre poids physiologique. Pour maintenir un poids supérieur, il faudrait que vous continuiez à manger sans faim ! Ce qui serait dommage. J'espère que votre nouveau poids vous conviendra malgré tout. Bonne journée. JP
18/07/2012 (18:38) nunchaku Bonjour, déjà merci pour votre méthode que j'apprécié énormément pour son côté surprenant. Un peu comme un placement financier qui offre toujours une rentabilité mais toujours un risque aussi, un peu comme un médicament qui guérit toujours avec des effets secondaires indésirables, un peu comme le YIN et le YANG toujours lié, quels sont pour vous le principal atout de votre méthode et son principal risque ? Merci pour votre réponse ! Bonjour nunchaku, La comparaison avec un placement financier est assez inédite, mais pourquoi pas. Le principal atout est la perte de poids dans le respect de soi et la réconciliation avec soi. Les bénéfice dépasse de loin le comportement alimentaire et s'étendent à l'ensemble du fonctionnement psychologique. Le risque est que le poids obtenu (le set-point) ne vous convienne pas. C'est néanmoins le seul qu'il soit possible de maintenir sans entrer pour la vie entière dans une guerre de tranchées. Au bout du compte, en comparant bien les avantages et les inconvénients, je suis convaincu que vous serez satisfait de votre placement. JP
18/07/2012 (18:41) yvette j'ai déjà posé ma question mais ce n'est pas une question c'est une contastation j'ai du mal à savoir quand j'ai faim surtout le soir; donc je prends le diner sans ressentir la faim et j'ai du mal à m'arrêter! Je vous ai déjà répondu. Mais la question est importante. Il est probable le soir que vous ayez des EME qui viennent brouiller vos sensations. Il faut donc insister sur les expériences de faim. Sans doute êtes-vous au début de votre parcours. Encore une fois, tant que vous n'avez pas faim, vous ne pouvez pas détecter la satiété. Une personne qui n'a pas faim n'a pas de satiété. Tenez-moi au courant.
18/07/2012 (18:48) miloupi Bonjour Docteur. après un milliard d'échecs, sur des régimes de toutes sortes, j'ai pris la ferme décision d'arrêter les REGIMES. Mais voilà, malgré tous vos outils,et ma réelle bonne volonté.... je n'arrive pas à lutter contre mes ENVIES de manger, toujours à des moments où je n'ai pas faim, et d'aliments que je n'apprécie pas forcément en bouche. Ce sont des aliments interdits, je le comprends, mais je ne les aime pas pour autant. Je ne cesse de prendre du poids. Pouvez-vous m'aider à comprendre pourquoi je n'arrive pas à me raisonner par rapport à ce comportement irrationnel? merci infiniment Bonsoir Miloupi, Malheureusement, ce comportement est habituel après des années de restriction. On en paye le tribut. Vos EME portent sur des aliments sensés vous procurer du réconfort. Mais les années de restriction ont fabriqué un trouble du réconfort. Manger ne vous réconforte plus. Nous allons vous faire retrouver cette fonction naturelle de la nourriture et vous apprendre à mieux supporter vos émotions pour y réagir autrement qu'en mangeant. Le comportement que vous décrivez s'appelle l?impulsivité alimentaire. C'est un comportement réflexe qui échappe totalement au contrôle volontaire et à la volonté. Il se travaille par des techniques émotionnelles et peut être modifié. Je vous suggère d'utiliser l'outil EME-zen et de travailler vos exercices de PC. Progressivement vous aller sortir de la restriction ce qui réduira aussi sensiblement vos EME. N'hésitez pas à me donner de vos nouvelles. Bon courage. JP
18/07/2012 (18:48) yvette Bonjour docteur,toujours du mal à savoir quand j'ai aim et surtout quand je n'ai plus faim;En sautant le petit dej j'arrive à sentir la faim pour le déjeuner mais le soir, j'ai l'impression que je n'ai jamais faim mais je me mets à table et je mange.et après j'ai du mal à sentir le rassasiement ou la satiété. Bonjour Yvette, Il est normal que vous éprouviez cette difficulté. Les expériences sur la faim vont vous aider à la résoudre. Il est très important que vous sachiez reconnaitre cette sensation. Sans la faim, il n'est pas possible de ressentir la satiété. Une personne qui mange sans faim ne peut pas se rassasier. Donc pour le moment, concentrez vos efforts sur la faim. N'hésitez pas à contacter votre coach si besoin. Bonne soirée. JP
18/07/2012 (18:57) Flo66 Bonsoir, je viens à peine de commencer et j'en suis au bilan sur le comportement alimentaire. encore deux jours. De tout ce que j'ai pu lire sur le site, j'ai compris que c'était comme si on s'engageait dans une "formation". ce qui m'effraye c'est qu'une formation c'est long et que j'ai bien peur que les premiers résultats ne se fassent attendre. Il ne faut pas se mentir, la première raison d'une inscription ici je pense que c'est d'abord l'envie de perdre du poids. Je sais que j'ai un caractère impatient et qu'un résultat si minime soit-il, sur la balance peut me motiver, me rendre forte et tenace et l'inverse peut medécourager facilement..vous apprenez nous à lutter contre ses découragements ? Bonjour Flo, Je vous promets dès que je trouve la méthode qui permet de maigrir vite et pour toujours, je la publie. Pour le moment, cette méthode n'existe pas. Vous en avez fait l'expérience. Je comprends parfaitement votre impatience. Elle est complétement naturelle. Et malheureusement, l'impatience est la pire ennemie de ceux qui souffrent de leur surpoids. Maigri vite et de façon artificielle n'est pas bien difficile. Ici, il faut que votre perte de poids soit la conséquence de progrès et de changement dans votre comportement alimentaire. Beaucoup ont des périodes de découragement. Mais je vous assure que vous ne serez jamais seule face à ces périodes difficiles. N'hésitez jamais à me contacter ou votre coach. Il y a aussi une formidable communauté sur le site qui est d'un formidable soutien. Il y aura des hauts et des bas. Il faut apprendre à ne pas trop s'emballer dans les hauts ni à trop s'effondrer dans les bas. On n'apprend pas à faire du vélo sans chuter, ni à jouer du piano sans faire de fausses notes. Mais on continue toujours. A très bientôt. JP
18/07/2012 (19:00) Juliaan Comment savoir lorsque je suis à mon poids d'équilibre. J'arrive au bout de la méthode. Depuis le début je me maintiens à un poids stable entre 62-63. Avant je maintenais ce poids en étant en restriction cognitive. Et après 5 mois je maintiens ce poids en étant à l'écoute de mes sensations. J'en étais toute contente! Et je terminais par un bilan positif avec ma coach. Mais voilà que hier je monte sur la balance et boum 1 kilo de plus. Ce qui est énorme pour moi et gros coup de blues. Que me conseillez-vous? Pourtant tout allait bien et je me sentais bien. Merci pour vos conseils. Bonjour Juliaan, Attention au stresseur poids !! Une variation de 1 kg ne doit en rien changer votre attitude. Il faut surtout résister à la tentation de revenir dans les comportements de restriction. La seule bonne réponse est de se recentrer sur votre faim et vos dégustations. Il faut que vous sachiez qu'un poids stable est un poids qui varie dans une fourchette de 3 kg entre son niveau le plus bas et le plus haut de l'année. Donc cool ! JP
18/07/2012 (19:05) Ava Bonjour, j'ai commencé le programme il y a 3 semaines mais je suis perdue, j' ai pris du poids depuis le début du programme et je n'ai plus de repère. Bonjour Ava, Attention à ne pas aller trop vite dans la réintroduction des aliments riches. C'est une tentation très fréquente après des années de restriction. Il faut revenir sur les points fondamentaux du programme : attendre d'avoir faim et manger le plus attentivement possible. Dans un premier temps, conservez votre répertoire alimentaire habituel et laisser vous guider par le programme pour la réintroduction des aliments riches. Bon courage. JP
18/07/2012 (19:06) sa4elle Je me pose une question sur ce que j'appellerais l'homéostasie alimentaire. Ma faim et ma satiété sont régulées en fonction de mon poids génétique et non pas en fonction de mon poids actuel ? Si je comprends bien ma faim et ma satiété ne visent pas à maintenir mon poids actuel, mais bien à aboutir à mon poids génétique ? C'est une notion que j'ai de la difficulté à assimiler. Bonjour sa4elle, C'est pourtant comme cela que les choses se passent. C'est le principe même de l'homéostasie : la stabilité du milieu intérieur. L'organisme est conçu pour maintenir la stabilité de sa composition. Il faut donc qu'il émette des informations qui nous renseignent sur l'état de ses réserves et ses besoins immédiats. C'est le rôle de sensations alimentaires que de maintenir la stabilité des réserves énergétiques. Ces systèmes peuvent se dérégler ou échapper à leur régulation. Il est parfaitement possible de manger sans faim et donc de prendre du poids. Plus nous grossissons plus les sensations de faim diminuent. L'inverse est vrai aussi. Plus nos maigrissons plus les sensations de faim augmentent. Mais attention, quand les capacités de régulation sont saturées, l'organisme réagit en modifiant son poids d'équilibre. On parle aussi de valeur de consigne. Dans ce cas, il n'est plus possible de passer au-dessous de cette nouvelle valeur sans éprouver des sensations de faim très inconfortables, voire insupportables. Ai-je répondu à votre question ? Bonne journée. JP
18/07/2012 (19:14) Flo66 Merci beaucoup pour votre réponse. je crois que je n'avais pas saisi le fonctionnement du chat. je viens de comprendre qu'il faut donner ses messages à l'avance...je croyais que c'était toujours en direct.. je me permets une autre intervention..j'espère que c'est possible..Vous parliez de sensation de faim un peu plus haut. Je me demande pourquoi j'ai toujours faim dans la journée. Je mange 5 fois par jour la plupart du temps. Je ne supporte pas la sensation de faim. tant qu'elle n'est pas là, je m'occupe, je ne pense pas à manger, mais quand elle arrive, ça devient une urgence de trouver quelque chose à manger (d'ailleurs je me promène toujours avec quelque chose à manger dans mon sac). ça devient vite insuportable et si j'attends trop, lorsque je peux enfin manger, je m'empiffre comme si ma vie en dépendait, je mange vite tout ce qui me passe par les mains. Sans déguster quoi que ce soit. Je peut être désagréable avec les gens qui m'entourent quand je vois qu'ils ne se dépêchent pas de venir à table par ex, ou qu'ils ne comprennent pas que c'est urgent et qu'on me prend pour une gamine capricieuse alors que pour moi c'est important.. du coup quand je commence enfin à manger, ça va très vite ( je peux manger beaucoup) et dès que je ressens que mon ventre est plein (malheureusement souvent trop) c'est fini. En général, même si on me met un aliment que j'adore, je continue rarement à manger.(ça énerve d'ailleurs mes proches qui râlent contre moi les jours de fêtes familiale quand je ne peux pas manger le plat après l'entrée parce que le temps d'attente entre les deux plats était trop long et que la quantité que j'ai mangé m'a suffit.) J'ai éteint cette sensatin désagréable en moi et ça me suffit.Je passe à autre chose. Pourquoi est-ce que je ne supporte pas d'avoir faim ? Est-ce que vous nous apprenez cette peur d'avoir faim ? est-ce qu'on peut avoir faim et ne pas manger sans faire un malaise ? Merci pour tout. Bonne soirée à vous. Bonjour Flo, Vous pouvez aussi bien poser vos questions à l'avance ou en direct. Je connais très bien ce que vous décrivez. Il s'agit d'une intolérance à la faim. Nous avons des expériences qui vous permettront de surmonter cette difficulté. Je vous invite à faire dès que possible l'expérience de faim retardée. Contactez votre coach si vous avez des difficultés à la trouver. Cette expérience a des effets très rapides et spectaculaires sur l'intolérance à la faim. Soyez rassurée, ce problème sera bientôt résolu. Bon courage. JP
18/07/2012 (19:17) lili86 Bonjour, je commence juste le programme, je suis inscrite depuis le 2 juillet et je voudrais exprimer que je crois avoir vraiment trouvé ce qui me convient avec ce programme. 110 kilos aujourd'hui alors que je pesais 58 kilos jusqu'en 1999. En somme, si nous écoutons bien nos sensations et parvenons à gérer nos EME nous devenons pour nous même comme une excellente mère qui apporte exactement la nourriture dont a besoin son enfant ? Beaucoup d'amour pour soi même... Bravo lili, Conservez cet état d'esprit, devenez une bonne mère pour vous-même. Nous allons vous apprendre à vous réconcilier avec vous même, la nourriture et votre corps. C'est une tâche ambitieuse mais qui porte ses fruits. Bienvenue parmi nous. JP
18/07/2012 (19:21) shackleton Bonsoir, je me rends compte que suis arrivée au point où, sortie des grandes faims, je ne sais plus bien quand il faudrait vraiment que je mange quelque chose ou quand cela relève plus d'unesimple envie de manger. Pour l'envie de manger, est-ce forcément néfaste ou puis-je tout de même m'autoriser une gourmandise (je suis fan de nougat, de chocolat et de tout ce qui se croque avec un goût de caramel ;-)) ? Je précise que je suis en tout début de LC, que je pèse 90 kg pour 162 cm mais que je n'ai jamais fait de régimes dont je me suis toujours méfiée instinctivement. Merci encore et bonne soirée ! Bonsoir shackleton, Il est important que vous sachiez faire la différence entre les différentes sortes de faim et vos envies de manger. Rappelez-vous que c'est la faim qui vous protège de grossir et qui vous fera maigrir. Je suis aussi un grand fan de caramel, mais pourquoi ne pas attendre d'avoir faim pour le manger. Ce n'en sera que meilleur ! Nous allons vous proposer des expériences qui vous permettront de différencier la faim des envies de manger. Vous pourrez ainsi manger en toute sécurité. Si jamais vous manger sans faim, ce n'est pas si grave. Mais il faut tout de même ensuite que votre faim revienne. Suivez bien votre programme. JP
18/07/2012 (19:21) dune Bonjour, je pense que j'ai peur de maigrir. J'ai grossi depuis ma grossesse. J'ai l'impression que je veux ressembler à ma mère qui est "ronde" et que pour moi une mère doit être ronde, enveloppante. comment faire pour casser cette image ? Bonjour Dune, J'aimerai vous dire qu'une mère ronde n'est pas forcément enveloppante. Et qu'une mère enveloppante n'est pas forcément ronde. Votre enfant saura apprécier la bonne mère que vous serez, indépendamment du nombre de vos kilos. Le sentiment de sécurité, d'enveloppement, de contenance se transmet par la relation que vous aurez avec votre enfant. Soyez rassurée, votre poids n'est en rien un obstacle à une bonne relation mère-enfant. En revanche, il est fréquent de prendre du poids après une grossesse quand on présente des troubles alimentaires. La fatigue et le stress déclenchent des EME. C'est peut-être aussi la raison de votre prise de poids. N'hésitez pas à me recontacter. JP
18/07/2012 (19:22) melan2902 Bonjour Docteur, j'ai commencé le programme il y a une semaine. Je suis enceinte de 6 mois et souhaitais trouver une méthode me permettant de "faire la paix" avec la nourriture et de me libérer des alternances restrictions/compulsions issues des nombreux régimes que j'ai déjà pratiqué. J'ai pour l'instant du mal à identifier la faim et la satiété. Je souhaitais savoir si l'état de grossesse supposait des aménagements particuliers du programme ? Avez-vous des recommandations particulières pr les femmes enceintes ? J'ai notamment peur que la fatigue à la naissance du bébé ne me pousse à trouver du réconfort dans la nourriture... Merci de vos précieux conseils ! Bonjour melan2902, Félicitation pour cette prochaine naissance. Notre méthode a l'ambition de vous permettre de faire la paix avec les aliments et votre corps. Elle vous permettra aussi d'apprendre à réagir autrement à la fatigue et aux émotions. Nous allons vous faire travailler aussi bien sur le réconfort alimentaire que sur la tolérance à l'inconfort. A ce stade de votre grossesse, il n'y a plus de recommandations particulières. Vous pouvez manger normalement, selon les indications de votre gynécologues, en respectant votre faim et satiété. Je vous rappelle que l'essentiel de la prise de poids s'effectue au cours du troisième trimestre. Il faut s'attendre à une prise de poids normale ou légèrement inférieure à la normale. L'absence de prise de poids est une exception qui doit vous inciter à me recontacter. A très bientôt. JP
18/07/2012 (19:22) Flopie Bonjour, J'ai une petit question sur les sensations de faim ; je suis en quasi fin de programme et je pensais plutôt bien reconnaître les sensations de faim mais ces derniers temps j'ai l'impression que je digère plus vite que mon ombre ! 2-3h après un repas (je précise qu'il s'agit d'un repas habituel) j'ai l'impression d'avoir faim avec le ventre qui gargouille à tout va ! Dés lors si j'essaie de manger je prends quelques bouchées et suis rassasiée (enfin j'ai l'impression). J'ai lu sur le forum qu'il pouvait s'agir de signes de digestion ? Le ressenti de la faim peut-il évoluer dans le temps ? Pouvez-vous m'en dire plus ? Bonjour Flopie, Il est probable que les manifestations de la faim et de la satiété évoluent avec les variations de poids. La masse graisseuse sécrète des hormones qui influencent les sensations. Le but de ces changements est de nous ramener et nos maintenir à notre set-point. Mais l'avantage de la faim, une fois, qu'on sait la reconnaitre est qu'il n'y a plus de raison de se demander pourquoi elle est là. Pas plus qu'on ne se demande pourquoi on a soif. LA faim a des raisons que la raison ignore. Il suffit de rester à son écoute. Bonne journée. JP
18/07/2012 (19:22) aomame Bonsoir, je viens de lire le livre du Docteur Seignalet "l'alilmentation ou la 3° médecine" (un peu difficile à certains endroits). Je souffre d'eczéma constitutionnel, d'allergies, et d'une collopathie fonctionnelle. Je viens de plus de faire une prise de sang pour détecter une éventuelle intolérance alimentaire. Je voulias connaître votre avis sur ce livre. Je vous avoue que mon eczéma me "bouffe" la vie et que j'entends beaucoup de gens (sans doute bien intentionnés) me donner des conseils alimentaires , notamment me dire que mon eczéma pourrait être du au gluten , aux produits laitiers de vache (des personnes me parlent de rémission). Je vous avoue que du coup, j'ai beaucoup de stress face à la nourriture. Ma fille est elle allergique au gluten et aux oeufs.Merci encore pour votre site. Bonjour aomame, L'eczéma et la colopathie ont peu de rapport avec l'alimentation. En revanche, ces deux affections sont très dépendantes du stress. Elles peuvent être majorées par le stress alimentaires. Mieux vaut donc apprendre à manger sereinement sans tenir compte de tous ces conseils nutritionnels. Pour ce qui concerne vos "allergies alimentaires", l'allergie au gluten est très à la mode et ne présente généralement aucun fondement scientifique. Il existe des tests biologiques qui permettent de poser ou d'exclure le diagnostic. Je vous invite à fermer vos oreilles à tous ces "bons conseils" et à développer votre "sérénité alimentaire". A très bientôt. JP
18/07/2012 (19:27) lili86 Peut-on rester longtemps sur une phase du programme (tant qu'on y trouve son compte) ou doit-on absolument tout faire ? En fait les premiers jours d'observation m'ont apporté bcp de plaisir... des repas sans aucune restriction avec pour seule limite la faim et la satiété.... et la surprise de 1,4 kilo en moins à la pesée demandée par le programme. Lili, Surtout prenez le temps d'adapter le programme à votre rythme. Quoi qu'il arrive, vous restez maître du programme et vous l'adaptez à vos possibilités, vos attentes, vos contraintes... C'est ainsi que vous avancerez le plus vite. Mais bien sûr, pour progresser et consolider les progrès accomplis il faut quand même avancer dans le programme ! Bonne continuation. JP
18/07/2012 (19:28) andromaque56 bonjour docteur, j'ai énormément de mal à suivre votre programme, et je pensais que cela serait beaucoup plus facile, je suis un peu désapointée, il faut dire qu'actuellement j'ai énormément de travail et je prends pas le temps de faire la respiration pleine conscience . Cependant il y a quelque chose qui me taraude, en effet, vous dites que l'on peut se rendre compte de sa satiété dès lors qu'on n'a plus de plaisir à manger. Cependant moi j'ai pratiquement toujours du plaisir à manger et après je me rends compte que j'ai trop mangé; que dois je faire? arrêtez en ayant toujours du plaisir à manger ? Autrement j'essaye de faire des exercices de pleines consciences en marchant et au cours de la journée les 3 respirations avant chaque changement d'activité. Merci de votre réponse Bonjour andromaque56, Respecter sa faim et ses besoins n'est pas si facile qu'il y paraît. Le plaisir alimentaire est en réalité la somme de plusieurs plaisirs. Il y a le plaisir procuré par la consommation d'un produit apprécié. Le plaisir procuré par le soulagement de la faim. Et dans votre cas, il semble qu'il faille aussi tenir compte du plaisir procuré par le soulagement de certaines tensions, il s'agit alors du réconfort. Le plaisir que vous devez observer et tenter de respecter est celui procuré par le soulagement de la faim. C'est le rassasiement. Les exercices du programme vont vous aider dans cette démarche. Mais pour l'instant, en tout début de parcours, l'important est d'essayer de respecter votre faim. Si vous dépassez votre satiété, ce n'est pas grave. Il vous suffit d'attendre la retour de votre faim pour annuler les effets grossissants de cet excès alimentaires. La période de surmenage que vous traversez vous rend sans doute les choses plus difficiles. La Toile de PC est un excellent exercice pour traverser cette période. Vous pouvez également utilisez l'outil EME-zen. Soyez indulgente avec vous-même. Vous pourrez plus facilement persévérer. Bon courage. JP
18/07/2012 (19:29) JPZ Merci à tous de votre participation et bonnes vacances pour les chanceux !
X