Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 4 € le 1er mois

A partir de quand maigrir devient dangereux pour la santé ?

  |  
Article
Voting

108 avis

0

Ce n'est pas forcément la question à laquelle on pense spontanément, mais toute démarche d'amincissement ne peut rester bénéfique que si elle comporte des limites ! En effet, si un surpoids n'est pas toujours facile à vivre d'un point de vue physique et relationnel, trop maigrir peut s'avérer dangereux et conduire à l’anorexie mentale. Le mieux est l'ennemi du bien. Alors, comment se situer ?

  |  
Photo
A partir de quand maigrir devient dangereux pour la santé ?
Body

Quand on souhaite maigrir, un premier réflexe : calculer son IMC

L'indice de masse corporelle (IMC) est le premier repère en la circonstance. Il se calcule en divisant le poids par la taille au carré. On parle de maigreur à partir du moment où l'IMC est compris entre 16,5 et 18,5. S'il est inférieur à 16,5 en revanche, on parlera plutôt de dénutrition. Pour information, un IMC normal est compris entre 18,5 et 24,9.

Mais l’IMC ne donne qu’un cadre normatif, essentiellement valable pour dire si par exemple une population est trop grosse du point de vue de la santé, mais n’est pas véritablement applicable à l’échelle de l’individu. Par exemple, il perd son sens en ce qui concerne les femmes enceintes ou qui allaitent, ou les sportifs. L’important, pour une personne donnée, est plutôt de se situer à son poids d’équilibre, qui ne correspond pas toujours aux normes statistiques.

Écouter son corps

« Plus je maigris, plus j'ai envie de maigrir », raconte Joséphine. En effet, prise par une euphorie amaigrissante, ravie du contrôle qu’elle parvient à exercer, avec le sentiment que les choses sont devenues faciles, elle ne voit pas pourquoi elle s’arrêterait de maigrir. Et ce d’autant plus qu’elle pressent que l’arrêt de l’amaigrissement, ce qu’on appelle classiquement la phase de stabilisation, risque d’être ardu et de se traduire par un retournement de situation conduisant à regrossir.

En dessous d’un certain poids, il n’est plus vraiment possible de faire confiance à ses sensations alimentaires que, de toute façon, on ne veut pas écouter. La faim a tendance à disparaître lorsque l’IMC passe en-dessous de 18.

Mais la spirale anorexique reste exceptionnelle ! Chez les personnes dont le poids se situe dans la normale, ainsi que chez celles qui sont en surpoids, les sensations alimentaires de faim et de rassasiement, les appétits spécifiques sont parfaitement fiables et indiquent très précisément les besoins du corps en énergie et en nutriments. Lorsqu’on mange à sa faim et pas davantage, des aliments susceptibles de nous procurer du plaisir à un moment donné, non seulement on ne grossit pas, mais souvent on maigrit - si on est en surpoids - jusqu’à atteindre son poids d’équilibre. Ce poids d'équilibre est génétiquement déterminé, comme le note Jean-Philippe Zermati, nutritionniste, dans son ouvrage, Maigrir sans régime, et dépend aussi du mode de vie et de l’histoire pondérale de la personne.

C'est justement le but du programme LineCoaching. Nous vous proposons un coach personnalisé pour vous aider à mincir en douceur sans régime, en mangeant ce dont vous avez vraiment envie, qui est en même temps ce dont vous avez besoin, sans frustrations, en accord avec vous-même pour atteindre votre poids d'équilibre et le garder !

 

Pour en savoir plus :

Jean-Philippe Zermati, Maigrir sans régime, Odile Jacob, 2011

  |  
Article
Voting

108 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Répondre

Autres sujets similaires

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h