Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 19 € le 1er mois

La cantine réduirait les risques d'obésité des enfants

Voting

22 avis

3

Elodie travaille dans l'immobilier et ça lui prend tout son temps. De ce fait, elle est dans l'obligation de laisser son fils Maël manger à la cantine 4 jours par semaine. Elodie s'en veut beaucoup car pour elle la cantine c'est comme la prison : de mauvais plats baignés dans de la sauce. Pourtant, elle peut être rassurée, une étude menée en Aquitaine démontre le côté positif de la cantine sur les enfants et leur poids.

Photo
La cantine réduirait les risques d'obésité des enfants
Body

L'alimentation des enfants à la cantine

Selon cette étude menée par l'université Bordeaux II, manger à la cantine réduit l'obésité. Comme bilan : ceux qui ne fréquentent jamais la cantine ont deux fois et demi plus de risque d'être atteint d'obésité par rapport à ceux qui la fréquentent régulièrement. En effet, la qualité nutritionnelle des plats proposés est nettement meilleure aujourd'hui et les portions sont adaptées aux besoins des enfants. Au contraire, un enfant qui rentre déjeuner chez lui peut parfois consommer une part d’adulte, comme ses parents, ce qui est trop.

Par ailleurs, le fait que les enfants mangent entre eux à la cantine joue également un rôle important ; nos chercheurs ont pu ainsi observer des effets de groupe : certains enfants sont des « leaders » qui vont goûter un aliment, tandis que d’autres sont des « suiveurs » qui vont les imiter. Ensuite, après le repas, les enfants sont invités à se dépenser dans la cour de récréation, ce qui leur permet d'effectuer un exercice physique. A l'inverse, les enfants qui sont rentrés manger chez eux, regardent le plus souvent la télévision.

Une alimentation riche et variée

La composition des repas est aujourd’hui très encadrée. En effet, les menus sont variés avec une entrée, un plat (poisson, viande ou œuf), un accompagnement (deux fois par semaine des féculents, deux fois par semaine des légumes verts), un produit laitier (yaourt ou fromage) et un dessert (au moins deux fois par semaine un fruit cru).

Mais comment faire manger des brocolis ou des épinards à nos enfants ? Elodie peut être rassurée, son fils y goûtera probablement en gratin avec une sauce béchamel et du fromage râpé. Par ailleurs, la cantine propose également des légumes sans sauce afin que les enfants découvrent le goût du légume nature, qu'il apprenne à l’apprécier.

Par ailleurs, chaque semaine, la cantine propose aux enfants au moins un aliment qu'ils apprécient particulièrement afin de ne pas freiner leur envie de venir goûter à tout. Ainsi, avec un menu équilibré et en quantité adaptée à nos petits, la cantine vise à garantir leur santé le temps de quatre repas par semaine. Enfin, les parents ont un rôle important en encadrant les repas de leurs enfants le reste du temps.

Il est important, pour être en bonne santé, de manger en quantité adaptée à nos besoins, comme la cantine le préconise. C'est pourquoi, la méthode Linecoaching conseille de retrouver une alimentation sans interdit dans des quantités qui respectent votre satiété. Ainsi, nous vous encourageons à manger ce que vous aimez si et seulement si vous savourez vos aliments ! Souvent, après une phase destinée à apaiser les émotions intenses provoquées par la consommation des aliments auparavant diabolisés, l’alimentation se diversifie d’elle-même, et on s’aperçoit qu’on prend autant de plaisir à consommer des légumes que du chocolat, quand ces légumes viennent au bon moment, de la bonne façon !

Voting

22 avis

3

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

mar 21/03/2017 - 09:57
ah ah ah ! A la cantine : on oblige à manger ce qu'on n'aime pas. On oblige à finir un gateau que l'enfant n'aime pas ! On associe frites et nuggets ... La seule raison que je vois pour que cela baisse l'IMC c'est que c'est tellement mauvais qu'ils ne mangent pas sauf du pain.
jeu 26/12/2013 - 09:43
C'est très étonnant, car les cantines n'ont pas un budget illimité (donc le côté "frites à volonté" de certaines enseignes n'est pas la réalité des cantines) ; de plus, j'ai observé (encore hier) que les très jeunes enfants vont rarement au-delà de leur satiété. En quinze jours peut-on grossir beaucoup avec huit repas "désordonnés" seulement, sur soixante (si votre fille prend un goûter) ? Je ne juge pas, je pose juste des questions car, je le répète, je suis étonnée.
dim 24/02/2013 - 00:54
Bonjour, J'ai un super gros doute là dessus...ma fille de 4 ans et demi est très grande mais malheureusement est bien au dessus de ce qu'elle devrait être au niveau de l'imc! Ayant moi même ainsi que son père de gros soucis de poids...on veille...(peut être trop d'après ce que j'ai lu ici!) j'ai dû mettre ma fille à la cantine deux semaines d'affilée pour des raisons de travail...je l'ai vue se métamorphoser à vue d'oeil! mais pas dans le bon sens! Apparemment, là c'est plutot: "finis ton assiette" et ils peuvent se resservir des quantités de fois effroyables...je ne sais que penser! elle a tendance à prendre du poids trèèès vite! ceci m'angoisse beaucoup!

Répondre

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h