Trois repas par jour ou quand manger pour maigrir

11 votes

4
Trois repas par jour ou quand manger pour maigrir

"Tu ne sors pas de table tant que tu n’as pas fini ton assiette !", s’entend-on dire, enfant, avant de le répéter à ses propres enfants. Nous intégrons rapidement qu’il faut manger trois fois par jour, à heure fixe. Ce n'est pourtant pas indispensable pour avoir bien-être et santé.

Le nombre total de calories pris en une ou plusieurs fois, quelle différence ?

Nadia jeûne tous les jours pendant le mois du ramadan et elle ne grossit pas. Pourtant, elle va à l’encontre des conseils de bon nombre de médecins en matière d’alimentation. Elle ingurgite tous les apports caloriques nécessaires à la journée en une seule prise avant de se coucher. Un cauchemar diététique ? Pas forcément. Jean-Philippe Zermati, nutritionniste auteur de Maigrir sans régime cite différentes études prouvant que le fait de déplacer toutes les calories vers le soir n'entraîne aucune conséquence sur le poids. Si le ramadan est un cas particulier de diète, limitée dans le temps, cet exemple nous permet de relativiser la règle des trois repas.  Si l’on mangeait quand on a faim ?

Si vous n'éprouvez pas la sensation de faim, pourquoi manger ?

Par exemple, pourquoi manger le matin si vous n’avez pas envie de petit déjeuner ? Le soi-disant "impératif " de 25 % d’apport nutritionnel obligatoire au petit-déjeuner ne repose sur aucun consensus scientifique. Jean-Philippe Zermati souligne que les plus fervents promoteurs en sont "les industriels de l’industrie agro-alimentaire, tout particulièrement les fabriquants de céréales du petit déjeuner". Donc si vous n’avez pas faim au réveil, attendez que la sensation de faim arrive pour manger une collation ou patientez jusqu'au repas du midi !

Trois repas par jour ? Un mythe social.

S’affranchir du mythe des trois repas risque en revanche de vous valoir quelques remarques voire l’incompréhension des proches. Les repas imposent un rythme social, ils sont aussi un moment de partage. Mais accordez-vous une période pour trouver votre propre rythme et reprendre conscience de vos besoins réels. Vous retrouverez ainsi une sensation d’enfant, cessant de manger une fois rassasié, jusqu’au moment où on lui impose certaines quantités, le fameux "finis ton assiette". Il est donc utile de s’affranchir des gardiens nutritionnels, une sorte de police du repas influente qui a le visage de la famille, du conjoint ou des collègues. Gérard Apfeldorfer va plus loin encore et résume par cette phrase, "Ne finis pas ton assiette ! Tel est mon conseil aujourd’hui".

 

Pour en savoir plus :

Maigrir, c’est dans la tête,aux éditions Odile Jacob (1997), de Gérard Apfeldorfer

Conditionnés pour trop manger, aux éditions Thierry Souccar (2006), de Brian Wansink

Maigrir sans régime aux éditions Odile Jacob (2002), de Jean-Philippe Zermati

11 votes

4

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

Acquérir de nouvelles habitudes alimentaires

Article

23 votes

0
Avec quelques modifications simples de ces habitudes au quotidien, il est possible de maigrir sans privation. La preuve en 4 conseils à suivre pendant une semaine, vous en observerez les effets sur votre bien-être et votre poids.
Lire plus

Se sentir coupable quand on mange : pourquoi ?

Article

37 votes

4
Manger n’est-il pas un acte essentiellement guidé par des principes et des règles, ce qu’on est supposé faire et ne pas faire, quitte à ne pas écouter nos envies ? Et lorsqu’on les écoute, une once de culpabilité pointe le bout de son nez…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
X