Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 4 € le 1er mois

Les femmes à la taille 34 ont beaucoup plus de choix de vêtements, est-ce moral ?

  |  
Article
Voting

40 avis

5

Les femmes qui font du 34 représentent une partie infime de la population. Pourtant, ce sont elles qui ont le plus large choix de vêtements dans les magasins. En croisant les données de l'Institut français du textile et de l'habillement (IFTH) et les données d'un site internet de vente en ligne très connu*, il a été possible de mesurer le rapport entre les morphologies féminines et le choix de vêtements disponibles.

  |  
Photo
Les femmes à la taille 34 ont beaucoup plus de choix de vêtements, est-ce moral ?
Body

Une inadéquation entre les morphologies féminines et le choix de vêtements disponibles

Seules 0,7% des femmes rentrent dans la taille 34. Cependant, les magasins comme celui avec lequel l'étude à été menée* offrent 13,7% du choix de robes disponibles, ce qui est équivalent à 1470 modèles. Au contraire, 9% des femmes font du 46 et il n'existe que 0,6% de choix de robes disponibles, soit 65 modèles. Aussi, les femmes aux rondeurs ont beaucoup moins de choix que les femmes filiformes.

Une femme sur trois a du mal à trouver des vêtements à sa taille

En fin de rapport, l'IFTH indique qu'une femme sur trois, dont la moitié a un IMC (indice de masse corporelle) normal, a des difficultés à trouver des vêtements correspondant à sa morphologie. Pourtant, les femmes faisant du 34 ont un choix 20 fois supérieur à leur présence dans la société. Alors, nous sommes en droit de nous demander si ce choix de la part des distributeurs est logique, mais surtout moral.

Les grandes tailles en majorité dans la population mais en minorité dans les magasins

Du 34 au 40, il existe un net avantage en ce qui concerne le choix d'habillement. Entre le 40 et le 42, le choix se restreint, pour ensuite demeurer très faible pour la taille 44. Les femmes faisant du 44 ont donc trois fois moins de choix dans la société française. Une femme faisant du 46 a 15 fois moins de choix. Il en est de même pour la taille 48, les femmes encore plus rondes ont 71 fois moins de choix.

Comment expliquer cette différence ?

Une première explication serait que les femmes porteraient davantage des vêtements trop serrés par rapport à leurs formes plutôt que trop amples. Aussi, les magasins s'adapteraient à cette « tendance » et proposeraient davantage de vêtements de petite taille.

Ensuite, plus une femme est mince, plus elle se plaît et puis elle achèterait de vêtements. De plus, des adolescentes de moins de 18 ans achètent régulièrement des vêtements au rayon femmes adultes. Ces jeunes filles pourraient faire du 32 ou 34, ce qui correspond à du 11 ou 12 ans au niveau de la poitrine, à du 10-11 ans au niveau de la taille et à du 12-13 ans au niveau des hanches. Ainsi, ces filles pourraient à partir de 10 ans commencer à acheter leurs vêtements au rayon des femmes. Il est, par ailleurs, très courant que certaines marques de vêtements sous-estiment volontairement les tailles afin de faire plaisir à sa clientèle.

En somme, les 5% des femmes les plus minces, c'est-à-dire faisant du 32 au 36, ont 35% de choix de modèles de robes sur le site concerné*. Au contraire, les 5% des femmes les plus fortes, c'est-à-dire faisant du 54 au 70, ont 0,2% de choix de modèles de robes sur le site internet.

Est-ce là une bonne politique commerciale, de la part des marchands de vêtements, de négliger ainsi une clientèle prête à débourser ce qu’il faut dès lors qu’elle trouve des vêtements à sa taille et seyants ? Cette politique avantageant les femmes minces est-elle à mettre sur le compte d’une politique commerciale irrationnelle, ou bien est-ce là une forme d’ostracisme vis-à-vis des personnes de forte corpulence, certaines marques préférant rater des ventes plutôt que « dégrader » leur image ?

La démarche de LineCoaching consiste à aider à maigrir jusqu’à son poids d'équilibre. On n’attendra pas d’avoir maigri pour bien s’habiller ! Ne vous laissez pas rabaisser par l’ostracisme ambiant ! Car quand on perd sa propre estime, cela conduit le plus souvent à manger d’autant plus et aggraver son problème pondéral.

 

* Zalando, site de vente d'habillement en ligne

  |  
Article
Voting

40 avis

5

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

lun 23/06/2014 - 16:01
Chocolat43 C'est vrai que dans les pays anglo-saxons, les femmes rondes trouvent plus de choix dans les boutiques, et aussi souffrent moins les mauvais regards... Je vis en Suisse et franchement on n'a jamais arrêté de me faire la cour avec trente kilos en plus comme en moins. C'est limite démotivant si on veut perdre du poids. Cela dit, je m'en plaint pas!
mer 25/09/2013 - 19:01
Quel problème que cette difficulté à s'habiller. Pendant la période durant laquelle j'avais perdu 35 kg je me suis éclatée dans les boutiques. Enfin je pouvais acheter des vêtements à mon goût quel bonheur. Hélas les kilos sont revenus et je me retrouve à acheter non pas des vêtements qui me plaisent mais des vêtements pour lesquels je trouve ma taille. C'est vraiment regrettable je ne comprends pas cette politique .
ven 16/08/2013 - 12:23
En fait, je me demande si ce n'est pas uniquement une mauvaise image de soit, quelque soit le poids qu'on fait, quand je faisais du 46, je n'arrivais pas à m'habiller, j'avais du mal à trouver en magasin des vêtements qui m'allait, maintenant je suis plus en 38 voir 36, et j'ai exactement le même problème, rien n'a changé.
lun 05/08/2013 - 21:14
Et bien Mesdames faites vos courses en Allemagne, en Angleterre, en Autriche! Avant de m'installer en Autriche j'ai vécu quelques temps en Angleterre et c'est là que j'ai découvert le bonheur des magasins où les grandes tailles sont à l'honneur. De plus les hommes y sont decomplexés et ne se cachent pas d'aimer des femmes aux poitrines généreuses et aux hanches pleines. Je conseil les marques comme Boden, pour l'Angleterre (le site livre en France) et la marque Ulla Popken pour l'Autriche. Dans ces moments l'à je dèplore la politique de certains marchants de mode!
mer 22/05/2013 - 18:07
oh!!! la!la! que tout cela est vrai et assez lamentable !! Je faisais les boutiques de ma région avec ma petite fille de 11ans et 1m66 qui ayant beaucoup grandi n avait plus rien à se mettre evidemment les magasins pour enfant n avait rien à lui proposer ! nous nous sommes rabattu sur un magasin style jennifer (en fait je ne sais plus lequel c 'etait : normal ce n' est pas là que je m'habille!)et là impossible de trouver un t shirt sans decolleté ou trop sexy pour une petite fille de cet age quant à moi je n ai meme pas regardé les rayons!!

Autres sujets similaires

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h