Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 19 € le 1er mois

Votre enfant risque-t-il de devenir obèse

Voting
1
Pouvoir anticiper les risques d'obésité chez le nouveau né, c'est maintenant possible grâce au calculateur automatique permettant de prédire le risque d'obésité d'un enfant dès sa naissance mis au point par le Laboratoire Génomique et maladies métaboliques de l'Université Lille 2. Cette méthode a pour but de mieux cibler les populations à risque et prévenir les parents sur les bonnes mesures à adopter pour éviter le surpoids de leur enfant. Qu'en est-il ?
Photo
Votre enfant risque-t-il de devenir obèse
Body

Obésité chez la femme enceinte : beaucoup de risques

L'obésité de la mère, lorsqu’elle est importante, peut entraîner une augmentation du risque médical durant la grossesse, et nécessite une surveillance plus attentive de la part du médecin. Il s’agit donc d’un problème de santé publique. Selon une enquête sur l'obésité ObEpi 2012, le taux d'obésité et de surpoids atteint 32% chez les femmes enceintes âgées de 25 à 34 ans et 37% chez les femmes de 35 à 44 ans. L’obésité masculine augmente quant à elle le risque d'infertilité du fait d'anomalies dans le sperme.

IMC: Une méthode de calcul simple pour prédire le risque d'obésité

Le risque qu'un nouveau-né devienne obèse peut être évalué au moyen de six facteurs : les indices de masse corporelle (IMC) du père et de la mère, la prise de poids de la maman pendant la grossesse, le nombre d'enfants dans la famille, la profession de la mère, le tabagisme pendant la grossesse et le poids de naissance de l'enfant. Aussi, en fonction de ces facteurs, on peut déterminer une probabilité d'obésité de l'enfant à 7 et 16 ans.

Cette méthode, d’ordre purement statistique, permet aux professionnels de santé de mieux cibler les familles à risque et par là même, d'informer les parents concernés.

Apprendre à maîtriser sa faim

Bien évidemment, tout dépendra ensuite des conseils de prévention donnés : or on sait que la prévention de l’obésité est complexe, et que les conseils diététiques peuvent s’avérer contre-productifs, aggravant ce qu’on voulait soulager.

En France, 12% des enfants de moins de 5 ans sont en surpoids et 3% sont obèses. Il est donc primordial d'apprendre à son enfant comment bien manger. Les habitudes alimentaires s'acquièrent dès le plus jeune âge. Il faut donc aider les parents à promouvoir ces bonnes habitudes alimentaires.

Il s’agira d’apprendre aux enfants à bien se tenir à table, tout en faisant de ces repas un moment de convivialité et d’échanges. On centrera les petits sur l’écoute de leur faim, sur la reconnaissance du moment où leur faim disparaît, et on leur apprendra à s’arrêter là, ce qu’ils font de toute façon spontanément lorsqu’on ne les contraint pas à manger plus qu’à leur faim. On leur apprendra à découvrir de nouveaux plats, de nouvelles nourritures, afin d’élargir leur répertoire alimentaire, essentiellement en leur donnant le bon exemple et en se régalant devant eux. On leur donnera aussi ce qu’ils aiment, sans restriction, afin de ne pas induire chez eux des peurs de manquer et des prises alimentaires exagérées. On acceptera qu’ils mangent à leur faim, et que donc, ils ne mangent pas quand ils n’ont pas faim, ou bien qu’ils mangent même quand ce n’est pas l’heure, s’ils ont faim. Enfin, on les incitera à jouer et bouger autant qu’il est possible.

La méthode Linecoaching vise à retrouver une alimentation saine, naturelle et sans interdit, elle convient donc aux mamans ou papas en surpoids, mais également à leurs enfants.

Voting
1

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

ven 07/03/2014 - 12:31
Merci pour cet article, par lequel je me sens tout particulièrement concernée : étant moi-même en surpoids, j'ai vraiment peur que ma fille de 6 ans suive le même chemin... Depuis que je connais LC, j'essaie de partager avec ma fille sur ce sujet, mais toujours avec l'angoisse d'en "faire trop", et que cela soit contre-productif au bout du compte... Un sujet délicat !

Répondre

Autres sujets similaires

Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h