Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 19 € le 1er mois

Découvrez si votre métabolisme fonctionne normalement

Article
Voting

114 avis

0

Faire attention à son métabolisme c’est bien, l’entretenir c'est mieux. Mais le métabolisme c’est quoi au juste ? Le mien fonctionne-t-il normalement ? Puis-je agir sur mon métabolisme?

Photo
Découvrez si votre métabolisme fonctionne normalement
Body

Le métabolisme, c'est quoi ? 

Le terme de métabolisme vient du grec et signifie changement. Il s’agit de toutes les réactions biochimiques qui se déroulent dans un organisme vivant, et nécessaires à sa vie, à son développement et à ses capacités à s’adapter à son environnement. L’anabolisme consiste en synthèse de molécules tandis que le catabolisme consiste en leur destruction. 

Et bien sûr, l’alimentation, qui apporte les molécules nécessaires, joue un rôle important dans le bon fonctionnement de notre métabolisme.

Les 2 phases du métabolisme :

  • Le catabolisme, tout d’abord, permet la dégradation moléculaire. L’oxydation des molécules est productrice d’énergie et on peut donc produire de l’énergie à partir des glucides, des lipides, ou encore des protides, par un enchaînement de réactions chimiques interdépendantes.

  • L’anabolisme, à l’inverse, permet la construction de molécules indispensables au bon fonctionnement cellulaire. Sur le plan chimique, ce sont des réductions, coûteuses en énergie. L’anabolisme permet la construction et le renouvellement du tissu cellulaire, à partir de molécules protidiques, glucidiques ou lipidiques apportées par l’alimentation. Certaines molécules nécessaires au renouvellement tissulaire ne peuvent pas être synthétisées par nos cellules et doivent être apportées telles quelles par l’alimentation : ce sont les vitamines. Les sels minéraux, ex aussi nécessaires aux synthèses, doivent être en quantité suffisante dans l’alimentation.

Métabolisme de base et métabolisme de l’exercice 

Le métabolisme de base, ou métabolisme de repos, correspond aux besoins énergétiques et de renouvellement cellulaire incompressibles, qui maintiennent le corps en vie. Il s’exprime en Joules ou en calories et représente, par exemple pour un homme de 20 ans de taille et de poids moyens, quelques 1500 kilocalories par jour.

Ce qu’on appelle le métabolisme postprandial est la dépense énergétique nécessaire à la digestion d’un repas. Et oui, l’action de manger consomme aussi de l’énergie !

Le métabolisme de l’exercice est constitué par la dépense calorique engendrée par l’activité physique ou cérébrale. En effet, lorsque nous travaillons intellectuellement, cela consomme aussi de l’énergie. Le métabolisme de l’exercice est d’une grande variabilité selon les individus, sédentaires ou très actifs, mais aussi d’un jour à l’autre pour le même individu. Il convient aussi d’ajouter à cela les dépenses énergétiques destinées à maintenir la température corporelle en cas de chaleur ou de froid, qui sont elles aussi d’une grande variabilité en fonction des circonstances.

Quel est le niveau d’un métabolisme normal ?

Il n’existe pas de normes établies. Le niveau du métabolisme de base s’avère très différent d’une personne à une autre. Nous avons chacun un métabolisme de base avec une intensité qui nous est propre.  L’âge, le sexe, le poids, les caractéristiques génétiques, l’activité physique font partie des principaux paramètres qui déterminent l’intensité du métabolisme. 

Quant au métabolisme de l’exercice, tout dépend bien sûr du niveau d’activité.

Puis-je modifier mon métabolisme ?

Les régimes alimentaires poussent souvent à un dérèglement métabolique. La restriction calorique conduit à une baisse du métabolisme de base, visant à économiser l’énergie. Le corps et même l’esprit se mettent à fonctionner au ralenti, la  température corporelle s’abaisse, l’immobilité s’installe.

Mais aussi, quand on perd du poids, on ne perd pas seulement de la graisse, mais aussi de la masse maigre, c'est-à-dire des muscles et des tissus. Pour un kilo perdu, 250 g de masse maigre disparaissent en moyenne. Ce qui abaisse automatiquement le métabolisme de base, les besoins étant minorés.

Afin d’éviter cela autant que possible, la pratique de l’exercice physique régulier est essentielle. On maintiendra ainsi la masse musculaire et le métabolisme de base. 

Certaines personnes se plaignent d’avoir un métabolisme basal bas, ce qui les conduit tout naturellement à avoir des apports alimentaires faibles. Là où d’autres mangent une assiettée avec bon appétit et sans grossir, elles n’ont d’appétit que pour une demi-assiette. Manger comme les autres ne peut que leur faire prendre du poids. Que faire ? La meilleure réponse à cela est d’augmenter son activité physique et de faire des exercices en anaérobiose, c'est-à-dire des exercices intenses de brève durée et répétitifs. De cette façon, elles augmenteront leur masse musculaire, ce qui augmentera leur métabolisme de base. Elles dépenseront plus, même au repos, et pourront donc manger davantage.

On voit que ce sont aux apports de s’adapter aux dépenses métaboliques, et non l’inverse. C’est en augmentant les dépenses que l’on peut augmenter les entrées. 

Lorsqu’on mange en écoutant ses sensations alimentaires, l’organisme tend à équilibrer entrées et sorties, si on est à son poids d'équilibre. Mais si on est au dessus de son poids d'équilibre, le poids diminue jusqu’à revenir à son poids d'équilibre et s’y stabiliser.

Les différentes étapes de Linecoaching aident à retrouver un poids et une alimentation régulés, et du coup, à rééquilibrer votre métabolisme en vous invitant, à votre rythme, à redécouvrir votre corps, vos émotions face à celui-ci et vous accompagne pour réapprendre à bouger. N’hésitez plus et lancez-vous, retrouvez le plaisir de prendre soin de vous.

Article
Voting

114 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Répondre

Dans la même série

Autres sujets similaires

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h