Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 19 € le 1er mois

Adoptez nos 4 conseils pour diminuer votre taux de triglycérides élevés

Voting

133 avis

0

Les triglycérides ont un rôle essentiel dans notre organisme, car ils constituent l’une des principales ressources énergétiques nécessaires à notre organisme, à condition que leur taux soit normal dans le sang. Mais s’ils sont trop élevés, ils constituent un marqueur de risque cardiovasculaire. Mais que sont les triglycérides et comment diminuer leur taux sans mettre en péril notre santé ? Nous vous délivrons ici quatre conseils à adopter pour faire baisser votre taux de triglycérides et avoir les bons réflexes pour y parvenir.

Photo
Adoptez nos 4 conseils pour diminuer votre taux de triglycérides élevés
Body

 

vous stressez toute la journée, vous avez peu de temps pour vous concocter des repas satisfaisants, vous avez des envies irréversibles de pâtisseries ou d’alcool pour vous réconforter… Nous sommes à l’ère du fast-food, c'est-à-dire du manger trop vite et sans attention. Et avec cela, notre organisme qui s’affole et nos triglycérides qui grimpent, mettant en péril notre santé.Les triglycérides c’est quoi ?

Les triglycérides, composés d’acides gras et de glycérol sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Ils sont stockés dans nos tissus adipeux et sont impliqués dans le processus de stockage énergétique. Ce sont des molécules lipidiques qui sont en partie synthétisées à partir des glucides que nous consommons.

Normes des triglycérides

Le taux normal de triglycérides varie entre 1,5 g/l à 2g/l de sang. On peut considérer que le taux devient pathologie quand il se situe entre 4 à 5g/l dans le sang. Ce ne sont pas directement des triglycérides trop élevés qui provoquent les maladies cardiovasculaires, mais leur taux est un marqueur très important pour déterminer si vous êtes à risque ou pas.

Causes d’un taux élevé de triglycérides

Le taux de triglycérides dans le sang peut varier d’un individu à l’autre et peut même être augmenté en fonction de certains facteurs comme l’âge, le sexe, la consommation d’alcool ou l’obésité.

Mais il existe un autre paramètre qui a la palme d’or dans ce domaine, c’est… la nourriture !

Nourriture et hypertriglycéridémie

On a tendance à accuser, comme d’habitude, dirons-nous, les « sucres » comme étant une cause favorisant un taux de triglycérides élevé : le sucre blanc, le sucre roux, la cassonade, le sirop d’érable, les confitures, le chocolat au lait, le caramel, les pâtisseries, les beignets, les biscuits, les bonbons, les jus de fruits en bouteille… S’il est exact que ce sont les glucides qui permettent de fabriquer les triglycérides, il ne convient pas de les bannir, mais plutôt de revenir à des consommations plus normales. Ce que vous ferez si vous mangez sur un mode intuitif, en dégustant : vous constaterez alors que votre plaisir en bouche à manger des produits sucrés diminue au fur et à mesure de votre consommation, ce qui vous conduira à manger bien moins.

Quant à l’alcool, autre source de synthèse des triglycérides, là aussi, mieux vaudra réduire votre consommation.

En dehors du taux de triglycérides à contrôler, il est important aussi de surveiller son tour de taille. La graisse abdominale est un marqueur essentiel d’hypertriglycéridémie et de risque cardiovasculaires.

Symptômes d’un taux élevé de triglycérides

On ne souffre d’aucun symptôme particulier quand on a des triglycérides trop élevés, c’est la raison pour laquelle il faut être vigilant. Car la maladie évolue à bas bruit et ne peut être décelée que lors d’un contrôle sanguin prescrit par votre médecin.

Conséquences d’un taux élevé de triglycérides

Si vous avez une hypertriglycéridémie non contrôlée, vous pouvez développer une pathologie cardiovasculaire, car les triglycérides favorisent l’accumulation de graisse sur les parois.

Le mécanisme est simple : les graisses se déposent sur la paroi de vos artères, ne laissant bientôt plus passer le sang qui doit oxygéner votre cœur, et c’est… l’infarctus du myocarde !

Quatre conseils à adopter pour diminuer votre taux de triglycérides

Il n’est pas question ici de vous proposer un régime d'exclusion et de vous priver de tout ce que vous aimez, mais peut être juste de vous aider à composer des menus « anti-triglycérides » bons pour votre santé et même pour vos papilles…

Mangez les quantités que votre corps vous réclame, et pas davantage

Il ne s’agit pas de faire des « sucres » un bouc émissaire. Il s’agit, d’une façon générale, de ne pas manger plus que vous n’avez besoin. Et donc de déguster, en particulier les produits glucidiques et lipido-glucidiques, les plus énergétiques, en vous arrêtant lorsque le plaisir à les déguster s’estompe. C’est ce qu’on appelle le rassasiement gustatif, ou rassasiement sensoriel spécifique. De cette façon, vous n’abuserez pas de glucides et vous maigrirez jusqu’à votre poids d'équilibre.

Consommez de l’huile d’olive et de colza

Lors de la cuisson de vos aliments ou même en assaisonnement, remplacez le beurre et l’huile d’arachide par de l’huile d’olive et de colza. Non seulement vous ferez du bien à votre santé, mais vous ferez aussi baisser votre taux de triglycérides. A vous les ratatouilles « maison », les anchoïades aux légumes, les salades niçoises… Un vrai régal pour votre organisme ! Car l’huile de colza est riche en omega-3 et l’huile d’olive en omega-9, des acides gras protecteurs cardiovasculaires.

Limitez la consommation d’alcool

Un verre de champagne pour fêter le mariage de votre ainée, une bière pour partager l’apéritif avec vos amis, un petit blanc pour accompagner la daurade qui vous fait de l’œil dans votre assiette, impossible de vous y soumettre et vous avez bien raison d’en profiter. Mais en dehors de ces quelques moments privilégiés où l’alcool est à la fête, mieux vaudrait en limiter la consommation.

Les recettes de grand-mère pour diminuer votre taux de triglycérides

Nos grand-mères l’avaient bien compris. Rien de tel que des ingrédients naturels pour combattre la maladie. Alors à vos théières pour faire chuter vos triglycérides ! Tisanes de citron et gingembre, décoctions de plantes médicinales comme le ginseng ou la cannelle, infusions de thé vert, d’artichaut, de romarin ou encore de curcuma

L’avis de nos experts de Linecoaching.com

Pour diminuer votre taux de triglycérides, aucun doute, vous devez modifier vos habitudes alimentaires. Mais ici les régimes sont proscrits et le plaisir de manger doit rester intact… Alors sachez manger pour le plaisir et vous arrêter lorsque le plaisir se termine.

Voting

133 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Répondre

Dans la même série

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h