5 conseils pour arrêter de grignoter entre les repas

Voting

34 avis

Le grignotage consiste dans le fait de manger sans faim, et sans prêter attention à ce qu'on mange. Ne le confondons pas avec la prise d'une collation, nécessitée par de la faim, et où on mange avec attention, si possible les quantités qui correspondent à notre appétit. Si les collations sont une bonne chose, le grignotage ne l'est pas.

Photo
5 conseils pour arrêter de grignoter
Body

On se trouve toujours une bonne raison de grignoter : devant la télé, au bureau ou le soir pour se réconforter. Le grignotage est votre pire ennemi quand il s'agit de perdre du poids. Voici nos 5 conseils pour mettre fin à vos grignotages intempestifs.

Conseil n° 1 pour arrêter de grignoter : Occupez-vous l'esprit... Et les mains !

Une envie de grignotage vous taraude, ce qui signifie habituellement que vous êtes troublée émotionnellement. Et si vous vous lanciez dans une activité gratifiante, de détente ? Et si vous vous faisiez du bien par un autre moyen ? Un bon livre, un épisode haletant de votre série préférée, un soin du visage maison, un peu de marche en ville... Prenez le temps de profiter d'un bon moment de détente. Et si votre créativité est en berne, réveillez-la ! Les activités manuelles vous permettent de vous détendre en vous amusant et vous feront oublier tous vos soucis. La liste des activités est longue: poterie, dessin, musique... Place à la détente !

Conseil n° 2 pour arrêter de grignoter : Ne remplissez pas votre caddie !

Si vous ne vous sentez pas actuellement capable de voisiner avec des aliments, peut-être un peu trop tentateurs, sans les grignoter, voici un conseil qui peut s'apparenter à une mesure préventive: quand vous faites vos courses, n'achetez pas d'aliments aisément grignotables. Prenez des aliments qui vous font plaisir et que vous mangerez au cours d'un vrai repas, et évitez les produits consommables en un minimum de préparation, qui se multiplient dans les grandes surfaces.

Conseil n° 3 pour arrêter de grignoter : Inspirez.... Expirez !

Quand une envie de manger pointe son nez, respirez et accordez-vous un moment de réflexion. Pourquoi avez-vous envie de manger ? Est-ce pour répondre à une émotion, à du stress, de l'ennui ou de la colère ? Est-ce que vous avez faim ? Et après avoir mangé, comment allez-vous vous sentir ? Réfléchir à votre manière de grignoter vous permettra de mieux comprendre les mécanismes qui vous font trop manger. Vous parviendrez ainsi à terme à arrêter de manger sans faim.

Conseil n° 4 pour arrêter de grignoter : Vous avez craqué ?

Et voilà, vous n'avez pas pu résister au paquet de chips barbecue. Avant que la culpabilité ne vous assaille, faites le point : vous avez mangé quelques chips et vous vous êtes fait plaisir. Voilà qui ne fait pas de mal, qui ne pose pas de problème, si on attend le retour de la faim pour manger de nouveau. Considérez que manger des chips, c’est manger, et que vous n’avez pas besoin de manger une deuxième fois !

Conseil n° 5 pour arrêter de grignoter : Ne culpabilisez pas !

C'est prouvé: la culpabilité peut vous faire prendre du poids. En vous culpabilisant après chaque excès, vous entretenez une mauvaise image de vous-même qui vous fait manger encore plus. C'est un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. Dédramatisez la situation: un excès n'est pas fatal, et se compense de lui-même si on attend le retour de la faim pour remanger. Débarrassez-vous de votre culpabilité et vous gagnerez en estime, tout en perdant du poids.

Article
Voting

34 avis

3

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

mar 18/06/2013 - 09:46
C'est vrai que j'ai tendance à grignoter a tout moment, mais j'ai aussi besoin, quand je suis fatiguée ou besoin de me détendre de m'offrir un petit plaisir, même mesuré. J'ai toujours des bonbons sur moi mais j'ai le même sachet depuis une semaine.
mar 05/03/2013 - 18:15
moi, je craque facilement sur le chocolat en fin de journée... je commence par goûter et puis, j'avale, j'avale, je me ressers et voilà la culpabilité et les pensées négatives qui m'envahissent. Mais j'essaye de relativiser et de ne pas manger le soir. De toutes façons, en ayant mangé du chocolat vers 17h, il est impossible pour moi d'avoir faim au repas du soir. Le tout est d'arriver à ne pas manger sans faim quand même...
mer 30/05/2012 - 07:49
Oui, je craque et je grignote et après je culpabilise, je craque pour le chocolat ou des petits biscuits, il faut que j'arrive à relativiser et à m'occuper quand une envie survient et si je craque, il faudra assumer et moins manger après, il ne reste plus qu'à le mettre en pratique.

Dans la même série

Autres sujets similaires

Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h