Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 4 € le 1er mois

Un traitement de l'obésité approuvé

Article
Voting

16 avis

0

Le 27 juin 2012, un communiqué de la Food and Drug Administration, autorité de réglementation de l'alimentation et des médicaments aux États-Unis, annonçait l'autorisation de mise sur le marché d'une pilule de traitement de l'obésité. La pilule a fait l'objet de tests allant d'une à deux années, sur des personnes respectant des caractéristiques précises.

Photo
Un traitement de l'obésité approuvé
Body

Obésité: un traitement pour qui ?

Le rapport de la FDA stipule que ce traitement ne sera administré qu'à certaines personnes, certainement pour éviter tout abus. L'utilisation de Belviq est autorisé pour les adultes obèses présentant un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30, ainsi que pour les adultes en surpoids dont l'IMC est égal ou supérieur à 27 et qui souffrent d'un de ces symptômes liés au surpoids : hypertension artérielle, diabète de type 2 ou taux de cholestérol élevé. Il va sans dire que les personnes qui n'ont que quelques kilos disgracieux à perdre ne sont absolument pas prises en compte.

L'obésité est une maladie qui touche un tiers de la population des États-Unis et elle a de graves conséquences sur la santé physique des personnes mais également sur leur système cardiovasculaire et métabolique. Les autorités recommandent que ce traitement soit associé à une diminution des apports caloriques et à une activité physique.

Faim, satiété et pilule contre l'obésité

Certaines molécules produites par l'organisme influencent la perception de la faim et de la satiété, et de nombreuses études ont prouvé qu'une intervention sur l'une ou l'autre peut aider à perdre du poids. Ainsi c'est la sérotonine qui a été choisie pour l'action de ce traitement contre l'obésité, Belviq. Son action consiste en une activation des récepteurs de sérotonine du cerveau, qui aurait pour effet une meilleure perception de la sensation de satiété, avec moins de nourriture ingérée.

Les études cliniques ont montré que les patients soumis à ce traitement perdent environ 5% de leur poids initial. Ces résultats sont à amender de quelques contre-indications : la pilule Belviq est interdite aux femmes enceintes ainsi qu'aux personnes qui suivent déjà un traitement qui intervient sur la sérotonine, comme la plupart des antidépresseurs ou des antimigraineux. Un des effets secondaires indiqué est une perturbation de la mémoire et de la concentration. Les examens pratiqués sur les personnes traitées ne montrent aucune incidence du traitement sur l'activité cardiaque, mais de nouveaux essais post-commercialisation seront nécessaires pour valider totalement ses effets.

Mais n’est-on pas là, une fois de plus, face à un coupe-faim ? On connaît les déboires de l’industrie pharmaceutique avec ce type de médicament… Après une période d’enthousiasme médiatique et commercial, après de si belles réussites, on en vient à constater des effets d’échappement à moyen terme, et souvent aussi, une toxicité du produit, qui n’avait pas été révélée par les premières études.

Méfiance !

 

Source :

Food and Drug Administration, juin 2012

Article
Voting

16 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Répondre

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h