Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 4 € le 1er mois

Ce qu'une envie de manger veut dire

Article
Voting

35 avis

0

Il nous arrive fréquemment d’annoncer, « j’ai envie de manger ceci ». Une envie n’est pas forcément un besoin ! Comment les envies de nourritures naissent-elles et que signifient-elles ? Découvrons ce qui se cache derrière nos envies.

Photo
Ce qu'une envie de manger veut dire
Body

« J’ai envie de lentilles ! », déclare Céline. Surprenante envie aux yeux de ses collègues, l’accompagnant au déjeuner ce jour-là. D’autant plus qu’il n’y a pas de lentilles dans la brasserie où ils s’installent et Céline, frustrée, n’arrive pas à se décider pour un autre plat. Elle se console finalement avec une omelette, et se dit que demain, elle fera en sorte de pouvoir manger ses lentilles.

Envie de manger et besoin de manger

Que signifie son envie de lentilles ? Il peut s’agir d’un besoin physiologique. Céline a peut-être besoin de fer, et c’est cela qui suscite cet appétit spécifique pour un aliment qui en contient. Que des appétits spécifiques pour des aliments qui contiennent des nutriments dont nous sommes carencés puisse exister montre à quel point nos systèmes de régulation sont subtils et sophistiqués. Ou, peut-être, l’envie de lentilles de Céline s’enracine-t-elle dans un besoin psychologique : Céline a en mémoire les repas aux lentilles qu’elle partageait avec sa soeur, lorsque leurs parents sortaient et leur laissaient un bon repas tout chaud. Ce souvenir a quelque chose de très agréable, de rassurant. Par extension, les lentilles le sont aussi.

Que le besoin soit physiologique ou psychologique, les lentilles s’avèrent véritablement satisfaisantes et réconfortantes. Et comme elles sont la plupart du temps tout à fait accessibles, à un moment ou un autre de la semaine, on ne ressent pas la nécessité d’en manger plus que nécessaire.

Les envies de manger refoulées

Mais que se passe-t-il lorsque l’aliment qui pourrait nous apporter les nutriments manquants, ou bien qui pourrait nous réconforter, est accessible, mais interdit ? Les lentilles ne sont-elles pas de légumineuses, que certains régimes alimentaires prohibent formellement ? Dans ce cas, l'envie de manger ce type d’aliment croît, jusqu’à ce qu’on finisse par craquer. On le mange alors frénétiquement, souvent sans plaisir véritable. Ce genre de crise démarre souvent lorsqu’on est aux prises avec certains états émotionnels inconfortables. On s’ennuie, on s’angoisse, on s’énerve… Et la réaction à ses émotions va consister à manger des aliments riches, souvent des aliments sucrés et gras.

Pourquoi a-t-on envie de manger ces aliments-là ? Tout d’abord parce que les aliments qui ont une forte densité calorique procurent des sensations fortes, qui ont le don de tenir à distance nos pensées et nos émotions pénibles. Ensuite parce que les aliments diabolisés, interdits pour cause de régime, deviennent de ce fait d’autant plus désirables. Notre censure nous empêche de répondre à nos désirs sans culpabilité. Et cette culpabilité qui nous prend lorsque nous finissons par craquer, nous conduit à penser que, « foutu pour foutu », autant continuer !

Avec LineCoaching, on réapprend donc quelque chose qui peut paraître très simple mais qui ne l’est pas : se nourrir en fonction de ce qu’on ressent plutôt qu’en fonction de ce qu’on pense devoir manger. Cela implique non seulement de réapprendre à écouter ses sensations, mais aussi de ne pas prendre au pied de la lettre les nombreuses règles et messages nutritionnels. Cessons d’être en résistance, voire en guerre contre les aliments. Car trop souvent, ce sont eux qui gagnent. Autant s’en faire des amis !

Article
Voting

35 avis

0

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Répondre

Autres sujets similaires

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h