Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 19 € le 1er mois

en finir avec les scénarios catastrophes causes de surpoids

Article
Voting

8 avis

7

La capacité à élaborer des scénarios catastrophes à répétition est monnaie courante dans nos existences stressées! Si pour calmer vos angoisses, vous avez tendance à manger, les kilos en trop s’installent à coup sûr. Avec un peu d'entraînement, il est toutefois possible d'en venir à bout!

Photo
en finir avec les scénarios catastrophes causes de surpoids
Body

Vous êtes triste et vous mangez pour vous réconforter... Résultat : des kilos en trop !

"Non, je ne suis pas ‘juste’ triste, je suis déprimée et je serai déprimée toute ma vie !", assène Emilie à sa bande d’amies réunies pour la consoler après un chagrin d’amour se traduisant par une dizaine de tartines beurrées et chocolatées. Emilie retrouve brièvement le réconfort que lui procurait les goûters de son enfance. Ce soulagement est toutefois de plus en plus fréquemment nécessaire, car Emilie a tendance à vivre toutes ses émotions comme des drames la condamnant pour le reste de son existence. Elle ressent sa subite solitude comme la prémonition qu'elle finira vieille fille, et plutôt que de risquer de fondre en larmes et effrayée par le sombre scénario qui l'attend, Emilie fait barrage avec un bon goûter. Cette réaction provoque des troubles alimentaires causes de surpoids.

Cette manière d’interpréter les événements en projetant des conséquences exagérément pessimistes pour le futur  rend extrêmement sensible aux crises de grignotage compulsif. Comme si elles pouvaient calmer ce flot d’émotions voire les anesthésier. La nourriture devient une sorte de "médicament sans ordonnance" comme la nomme le psychiatre américain Roger Gould, auteur de l’ouvrage Shrink Yourself, qui explique bien comment certains aliments sont associés au confort et à l’amour que l’on reçoit enfant. Ces aliments nous réconfortent, mais ils nous font grossir.

Prenez confiance en vous et ne répondez pas à la colère ou à la tristesse par de la nourriture

Il est donc important de pouvoir travailler sur soi afin d’accepter les émotions pour ce qu’elles sont, sans les interpréter de manière exagérée. Ne pas transformer un moment de colère, de tristesse ou de frustration en un jugement définitif sur soi ... C’est un premier pas essentiel pour ensuite apprendre à faire face aux émotions sereinement, autrement que par une pulsion alimentaire.

Vous pouvez ainsi commencer par faire un petit exercice. Vous ressentez une émotion, et votre réaction automatique consiste à manger, tout de suite ou un peu plus tard, lorsque c'est possible matériellement. Qu’essayez-vous de faire disparaître en mangeant  ? Que se passerait-il si vous laissiez vos émotions vous parcourir ? Par exemple, comme Emilie, sous le coup de la tristesse, avez-vous  peur de vous écrouler en larmes ? Avez-vous peur de faire ou dire quelque chose que vous regretteriez ?  Cet exercice vous conduit à affronter le fameux scénario catastrophe qui vous fait tant paniquer et angoisser, et constater qu'il n'est pas si redoutable. Ainsi, vous apprenez à vous calmer, à dédramatiser. La méthode LineCoaching est là pour ça : vous aider à accepter vos émotions et à y répondre autrement que par la nourriture. Une fois vos émotions maîtrisées, vous serez sur la bonne voie pour perdre du poids.

 

Pour en savoir plus :

Shrink Yourself aux éditions Wiley-Blackwell (2008), de Roger Gould

Article
Voting

8 avis

7

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

ven 07/11/2014 - 21:48
bonsoir je suis soulagée qu'il existe des solutions enfin pour enrayer cette machine infernale qu'est la compensation alimentaire. Savoir que c'est une fuite. Devant une émotion de tristesse ou de frustration, je panique ; je me dis que cela va me démolir,m'anéantir alors je mange pour la tenir à bonne distance ... un temps. Ce site est le début de la sortie du tunnel
mar 29/07/2014 - 09:19
je me retrouve tout à fait en flory et emalie.
mar 29/07/2014 - 09:14
je suis dans ce cas,déprime ou ennui,et ouvir le frigo...avec lincoaching je devrais apprendre à gérer mes émotions de façon non-alimentaire.Ainsi qu'en psychothérapie.
sam 26/04/2014 - 15:07
Idem pour moi, j'espère m'accepté un jour...
sam 19/04/2014 - 17:55
quand je suis triste j'ai l'impression que ça durera toujours alors je me transforme en acheteuse compulsive ou je mange trop. Dans les deux cas il s'agit de combler un vide.
sam 19/01/2013 - 11:53
Bonjour, moi aussi je suis comme ça ! Tout prend une proportion gigantesque ! Lorsque je le dis devant ma plus jeune fille de 22 ans, celle-ci me répond que tout le monde ressent ce genre d'émotion et qu'il ne faut que je crois que cela n'arrive qu'à moi la dépressive ! Tout le monde est confronté à des soucis dans la vie ! Je ne sais pas réagire simplement : vous voyez c'est comme mes points d'exclamations dans mes textes! Pourquoi appuyer autant sur les choses ? Il faut vraiment que je travaille sur mes émotions et comment les gérer ! Il faut dire que dans mon enfance : je n'avais pas le droit de m'exprimer : à chaque fois, je disais mal ou faux et je pouvais recevoir des coups ou être punie : je pense que cela vient de là aussi ? Ma psychothérapie va m'aider je pense à travailler tout ça ! Linecoaching nous aide à débusquer tout ça ! A nous de voir comment travailler dessus après ! Il y a quelques années : j'ai consulté le Dr Zermati mais j'étais encore incapable de travailler sur moi ou même de noter ce que je mangeais. Enfin pour dire que ce site est une merveilleuse idée, un outil formidable pour nous ! Courage à toutes et tous !
jeu 10/11/2011 - 19:32
Cet article me parle beaucoup puisque je suis comme çà, dès que je ressens une émotion comme de la tristesse ou de l'anxiété, je me dis que je suis dépressive, que je resterai tout le temps comme çà ! Et je commence à comprendre que je dois observer, accepter et accueillir ses émotions et ne plus les associer à de la déprime systématiquement parce-qu'à force d'y croire, je ressens un mal être assez souvent. A travailler en fait !

Répondre

Autres sujets similaires

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h