Jusqu'à - 20 sur votre programme. Démarrez votre programme à partir de 19 € le 1er mois

Suis-je une mangeuse émotionnelle ?

Article
Voting

28 avis

5

Intéressons-nous à vos émotions, comme la colère, l’ennui ou l’angoisse, pour comprendre comment elles peuvent être responsables de vos kilos en trop. Quels sont les états émotionnels qui vous font trop manger ?

Photo
Suis-je une mangeuse émotionnelle ?
Body

Julie mange quand elle s’ennuie. C’est une mangeuse émotionnelle. Le dimanche par exemple, quand tout est calme, la lenteur des choses a quelque chose d’insupportable et de stressant pour elle. Julie a besoin d’agitation et se met à manger la première chose qui lui passe sous la main. Quant à Emma, le shopping -comme toute expérience la confrontant à son corps- la rend triste et la pousse à manger. Elle est tellement obsédée par l’idée de la minceur qu’à chaque fois qu’elle constate qu’elle n’est pas aussi mince qu’elle le voudrait, elle est plongée dans le désarroi. Pour Lucas, la nourriture vient systématiquement comme une réponse au stress. Pendant ses journées de travail, quand un événement vient déranger sa routine, dès qu’il se sent débordé ou apeuré, il a une envie de manger soudaine.

Une faim soudaine ?

Ces envies de manger émotionnelles donnent souvent lieu à des compulsions alimentaires : le désir de manger des aliments hautement caloriques survient d’un coup, sans prévenir, et doit être satisfait tout de suite. C’est comme si on n’avait pas mangé depuis longtemps et qu’on avait brutalement très faim : on souffre et on ressent un sentiment d’urgence à dévorer.

Réfléchissez aux moments, dans votre quotidien, où vous ressentez ce genre d’envie de manger. Etes-vous sujet à ces envies soudaines ? Dans ces moment-là, quel est votre état émotionnel ? Pouvez-vous l’identifier ? La méthode LineCoaching est là pour vous aider à repérer ces émotions qui vous poussent à trop manger. Vous pourrez ensuite apprendre à y répondre autrement que par la nourriture.

Une nouvelle approche, pour manger moins

Le schéma est parfaitement décrit par Jean-Philippe Zermati dans son ouvrage Maigrir sans régime. Un événement ou « activateur » survient, comme par exemple un courrier de la banque vous annonçant un découvert. Selon la personnalité de chacun, il peut entraîner un discours intérieur plutôt calme, ou au contraire, on peut paniquer et se dire quelque chose du genre « c’est la catastrophe, ils vont tout me prendre ». Les émotions varient du stress mineur à la panique totale, entraînant un risque de manger plus ou moins fort.

La méthode LineCoaching vous permet de remettre en question vos discours intérieurs afin qu’ils ne se transforment plus en émotions douloureuses et en envie de manger émotionnelle. Par exemple, lorsque le printemps arrive, cela déclenche-t-il chez vous un discours intérieur paniqué sur les kilos en trop, votre silhouette imparfaite, le besoin de mincir et votre incapacité à ne pas succomber au chocolat ? Négatifs, influencés par les messages publicitaires et les impératifs de minceur, ces discours vous entraînent dans un rapport conflictuel avec la nourriture. Et vous grossissez. LineCoaching est là pour vous aider à vivre autrement vos émotions, et changer vos relations avec vos aliments. De cette manière, vous pouvez mincir durablement !

Article
Voting

28 avis

5

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

Anonyme (non vérifié)
mer 08/05/2013 - 16:01
moi aussi je mange trop quand je ne trouve rien a faire ,il faut toujours m'occuper pour ne pas penser a tout ce qui est sucré.....
mer 08/05/2013 - 10:53
Ce que je ne suis pas encore arrivé à totalement éradiquer est ceci : Lorsque je compulse par trop d'émotions négatives (ennui, trac, stress, colère rentrée etc...), je ne m'en aperçois qu'après coup, lorsque j'ai mangé et trop mangé parfois. A ce moment là de réplétion, un apaisement mental se produit qui me permet de "voir" ce qui me tourmentait et dont je n'avais pas eu conscience avant. Le voyant, je prends de la distance mais pourquoi ne suis je pas capable de le voir avant, de prendre de la distance avant ce qui m'éviterait d'aller vers la nourriture pour ressentir un bien être et relativiser ce qui m'assaille sur le moment. Par moment, j'ai l'impression que si je ne lâche pas sur la nourriture, le malaise (que je n'arrive pas à identifier) ne va pas cesser de me tourmenter et qu'il vaut mieux que je compulse tout de suite pour en être débarrassé. En écrivant ceci je sens bien que ce raisonnement tourne à vide et que manger pour être débarrassé d'un stress est une fausse route mais il arrive que je bute sur cela, pas tout le temps heureusement mais ça suffit pour me mettre le moral en berne. Pourquoi ne suis pas apte, capable de me mettre à respirer en pleine conscience ? Pourquoi lorsque ça m'arrive d'en avoir l'idée au milieu d'une émotion, ça "m'énerve" encore plus de m'obliger à le faire ? Pourtant, j'ai tellement envie de les perdre ces kg et tellement envie d'être libérée de la nourriture que je prends parfois comme une drogue dont on est addict.
lun 22/10/2012 - 13:47
Je suis au début du coaching. Oui, chaque fois que je ressens de l'injustice, du harcèlement, de l'ennui, de la solitude, j'ai tendance à me jeter sur tout ce qui est sucré-salé-gras, genre chocolat, biscuits, glace...
ven 21/09/2012 - 09:21
c'est principalement l'ennui qui me donne ces crises. si je suis très occupée, absorbée par quelque chose, elles sont moins présentes. Et puis la prévision d'un évènement particulier, une soirée avec beaucoup de monde par exemple, du monde qui va me juger...
lun 30/04/2012 - 19:04
ca peut marriver encore suis pas encore complètement guérie par rapport aux crises

Répondre

Dans la même série

Vos émotions peuvent vous faire grossir
Avis d'experts

Vos émotions peuvent vous faire grossir

Vous vous jetez sur une tablette de chocolat à la moindre contrariété ? Et si c'était cela qui vous empêchait de maigrir ? Découvrez comment vos émotions peuvent vous faire manger…

Autres sujets similaires

Envie de retrouver un bon équilibre alimentaire ?

Faites le bilan de votre comportement alimentaire en 3min
Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h