Comment lutter contre les envies de manger émotionnelles ?

Voting

64 avis

Stress, colère ou joie : les émotions vous donnent des envies de manger incontrôlables ? Apprenez à lutter contre ces envies folles qui mènent à tout les excès.

Photo
Comment lutter contre les envies de manger émotionnelles ?
Body

Après une journée harassante ou face à un moment de stress, on a tous besoin d’un réconfort qu’il est facile de trouver dans des sucreries, des pâtisseries, et peut-être un peu moins dans des carottes-vapeur…

N’ayant rien à voir avec un besoin physiologique, ces envies de manger viennent de très loin et, source d’excès alimentaire, nous font grossir. D’où viennent ces envies ? Comment lutter contre les excès qu’elles engendrent ?

Envie de manger émotionnelle ? rien d’anormal !

Les envies de manger qui nous viennent de nos émotions n’ont rien d’anormal. Elles ne sont pas d’emblée synonyme de déséquilibre du comportement alimentaire, et peuvent même contribuer à l’équilibre psychologique comme le précise un rapport d’expertise collective de l’ANSES de novembre 2010.

L’ANSES* affirme que les besoins alimentaires ne sont pas seulement nutritionnels. Nous ne mangeons pas que pour faire fonctionner notre corps, nous avons aussi besoin de manger pour le réconfort que cela nous procure. Ce besoin est bien indispensable à la « stabilité […] émotionnelle et affective du sujet» . Mais alors pourquoi lutter contre ces envies de manger qui viennent de nos émotions ?

Ces envies de manger nous poussent souvent très soudainement, vers des aliments « doudou », rassurants et enfantins, ou vers des aliments à haute densité calorique, qui nous procurent des sensations intenses. Très différentes d’un besoin physiologique de « refaire le plein de carburant », elles sont dues à des efforts pour éviter des pensées et des émotions pénibles.

Premières causes de prise de poids excessive, les envies de manger émotionnelles conduisent à manger sans faim, sans plaisir gustatif, vite, goulûment, dans l’urgence, en trop grande quantité. Se laisser aller trop souvent à ses envies de manger émotionnelles (EME) déséquilibre alors les systèmes de régulation du comportement alimentaire et fait grossir.

Lutter contre un mauvais réflexe

Il ne s’agit pas de lutter contre ses émotions, mais plutôt d’enrayer une réponse trop systématique face à elles, qui consiste à craquer sur tout ce qui nous met l’eau à la bouche.

Pour ne pas avoir le mauvais réflexe de manger dès la première contrariété, il vous faut savoir en premier lieu différencier la faim et les envies de manger émotionnelles aussi appelés les EME. S’il s’agit d’un point de départ émotionnel, vous pourrez vous arrêter sur cette envie, et la questionner. Pourquoi ai-je envie de manger ? Manger pour calmer son émotion est une stratégie pour éviter de lui faire face.

Une prise de conscience est nécessaire pour bien reconnaître son émotion et savoir l’accepter. Basée sur des méthodes de thérapies cognitives et comportementales, la méthode Linecoaching met l’accent sur l’acceptation des émotions pour trouver une réponse plus adaptée que ce mauvais réflexe compulsif. Les différents exercices de pleine conscience vous permettront d’augmenter votre tolérance à vos émotions, à vos pensées pénibles, et de ne plus avoir besoin de recourir à une prise alimentaire systématique face à elles. Vous pourrez faire le point au jour le jour sur vos envies de manger émotionnelles, et ce, en profitant d’un suivi personnalisé.

Vous corrigerez donc vos mauvais réflexes sans dramatiser. Ce qui ne vous empêchera pas de vous octroyer un petit plaisir si vous le décidez, mais alors en en profitant pleinement, et il n’en sera que plus efficace ! Avec Linecoaching et ses exercices sur mesure, appréciez ce que vous mangez, dans l’instant.

*ANSES, Rapport d’expertise collective, Groupe de Travail « Evaluation des risques liés à la pratique de régimes à visée amaigrissante », Comité d’experts spécialisés « Nutrition humaine », Novembre 2010

Article
Voting

64 avis

6

Démarrez votre bilan gratuit en 3 min

Commentaire

mer 03/10/2018 - 17:06

Sujet très intéressant!!!!! J ai pu remarquer avant et après UNE EME, il m est pour l instant impossible de rèflechir à ce que je fais et donc d avoir conscience de mes débordements alimentaires. J ai hâte en savoir plus pour corriger mes comportements

 

A039.laetitiamou
mer 11/07/2018 - 13:24

Beaucoup de travail à venir!
Après avoir dissocier les EME de la faim, il faut identifier et accepter les émotions qui y sont dissimulées.
Dur, mais motivée

dim 10/06/2018 - 07:47

Même après avoir identifié le moment je vais rechercher quelque chose à manger, qu'est ce que je peux faire?

ven 04/07/2014 - 13:26
Article très intéressant dans lequel je me reconnais. Le travail sur les émotions va être difficile!
lun 30/04/2012 - 18:54
oui cest un fait jai plus de crises de boulimie (jen faisait régulièrement) jai appris à gérer par le sport le stress la solitude (jai des amis) un chat et le mal être quoi voilà mon problème par rapport au poid
dim 15/04/2012 - 10:03
C'est tout moi cet article...

Dans la même série

Autres sujets similaires

Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?

Découvrez les témoignages de nos abonnés !

  • "J’ai perdu 10 kg et j’ai réappris à manger ce que j’aime quand je veux !"

    c’est une méthode douce et qui permet de mieux se connaître et de prendre du temps pour soi. C'est un travail sur soi pour mieux se connaître et ses comportements alimentaires, sans frustration.
    Karine 45 ans

    Karine, 45 ans, DRH, Paris

  • "J'ai perdu 7kg tout en retrouvant le plaisir de cuisiner les plats que j'aime"

    La méthode correspond parfaitement à ce que je cherchais : ré-apprendre à manger selon nos envies, puisqu’en faisant ainsi, on comble nos besoins tant énergétiques que nutritionnels ou émotionnels.
    Marie-Rose

    Marie-Rose, 54 ans, Québec

  • "Je ne culpabilise plus de manger des aliments riches, je me sens libérée !"

    La méthode est la seule qui ne propose pas de régime ! J’en avais marre des régimes, il me fallait tester autre chose. Et mieux encore, cette méthode « interdit » les régimes, et propose des repas entiers.
    Claire 36 ans

    Claire, 36 ans, Office manager, Thionville

  • "Je mange mieux et je me sens en meilleure forme !"

    Avec Nutrition, j’ai appris à suivre mes intuitions alimentaires, à m’écouter manger. J’ai rééquilibré mon alimentation sans aucune frustration. Je sais à présent proportionner mes aliments dans un repas. 
    Nadia

    Nadia, 32 ans, Paris

  • "Manger sain est devenu un plaisir et plus une contrainte !"

    Ce que j’ai apprécié, c’est que le programme n’est pas du tout tourné vers un programme alimentaire stricte. Il y a une dédramatisation de la façon de s’alimenter et le parcours est pédagogique et ludique.
    martin

    Martin, 39 ans, Nevers

Transverse - Arguments programme

  • promotion

    Un parcours adapté à votre problématique

  • nutritionist

    Un coach du comportement alimentaire à votre écoute

  • Une communauté pour partager

    Une communauté pour partager

  • 09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h

    09 81 41 35 22 - Du lundi au samedi de 10h à 19h